Une histoire qui sent la colle Cléopatra

C’est marrant dans mon bureau, je viens de faire le test, et à priori, un collègue de 25 ans ne connaît pas, l’autre de 28 connaît, l’autre de 43 ans ne connaît pas… Donc je dois pouvoir mesurer ainsi les générations atteintes par cette assuétude. Moi j’en mangeais pas, mais qu’est-ce que j’adorais en sniffer. Presque autant que les ronéos toutes fraîches ! :mrgreen:

Une fois n’est pas coutume, je lis et lie des hétéros. Attention c’est que ça vaut vraiment grave le coup. Bref, Agapi raconte sa première histoire d’amûûûûûûûr et c’est super… désopilant. Du vrai Agapi quoi ! 😉 Elle raconte ceci suite à Kek qui a publié une partie de son histoire en images avec Virginie. Il faut lire ça, c’est terrible !

Bah moi, j’ai bien une histoire qui me taraude aussi et qui sent bon la colle Cléopatra, les ronéos fraîches et même les gommes à la fraise (Quoi ch’tai bouffé ta gomme ?? Bah ouai elle sentait trop bon c’te daube !), c’était en CE2 et c’était Morgane.

Walalalalala, comment je la kiffais la Morgane. Et elle a déménagé tout de suite après cette année de cours, je ne sais même pas où. Alors si vous connaissez une Morgane Plassart (ou phonétiquement proche de cela, Plassard, Plaçart…) née 1976, une jolie (ou moche, après tout, c’est peut-être un tromblon aujourd’hui) petite (ou grande, parce qu’on avait que 7 ans alors…) blonde (ou châtain parce que la couleur des cheveux, ça change non ?) aux yeux verts (heu… bah ça ouai, elle doit toujours les avoir), merci de me le dire. Elle était vraiment cool c’te nana quand j’y repense. C’est étrange tout de même qu’on ne se soit même pas demandé où elle déménageait. C’est comme Laurent Etienne, mais là c’était en CM1, je n’ai jamais su où il avait déménagé, je crois. Leur couple avait défrayé la chronique avec Marie-Cécile à l’époque. Il y a avait aussi le fils de l’instit, Olivier, qui sortait avec Sandra, qui était la chèfe de l’époque. Un couple très « aristo ». C’était avant, quand Sonia et elle s’étaient partagées le pouvoir, juste avant la Grande Sécession de 1985. Ensuite, ils ont du abdiqué car le pouvoir avait irrémédiablement été renversé par les Rebelles de Nathalie.

Ah oui, j’étais bi à l’époque. :help: 🙂

Bon allez trois citations made in IRC pour me faire rire tout le week-end !

Aurélie : je ne suis pas cruelle, je suis tendre comme un agneau.
Aurélie : je suis chaste, pute et innocente
Aurélie : PURE ! R ! bordel :/

[manatane] house of pain on traduit ca par boulangerie?

(@yavin-) n'empeche vous avez remarqué ? le truc pour faire une putain de carrière c'est de s'appeler armstrong
(@yavin-) louis, neil, lance, craig
(@FaskZiK) yavin- > bah pas forcément... igor armstrong il a crevé comme une merde et personne sait qui c'est
(@Caf_away) FaskZiK: ouais
(@yavin-) FaskZiK, c'est qui ?
(@FaskZiK) yavin- > ben tu vois

21 Commentaires

  1. Tu quoque? Ben moi, j’ai 52 ans, et je connais, sauf qu’en Belgique cette colle-là n’avait pas de nom… J’en aurais bien mangé, mais je ne savais pas qu’on pouvait! Heureusement, maintenant, il y a l’Amaretto 😉

  2. jsuis instit’, et je peux te dire que la colle ben les gosses de 6 ans en bouffent toujours!:eek:
    Ils sucent le bâton de colle UHU en cachette!:doute:
    Véridique!:mrgreen:
    Quand c’est le bâton king size ça fait un effet j’vous jure….:gene::mrgreen:

  3. Ah les effluves de roneos 🙂
    … la colle Cleopatra… c’est marrant la memoire olfactive 🙂
    Moi aussi j’etais hetero en primaire. Carine etait mon idole… peut etre parce qu’elle etait la plus dejantee et la plus diva du CE1 de l’ecole ! :pompom:
    Carine, you were such a fag hag 🙂

  4. Pour retrouver des camarades de classe il y a le site « mes copains d’alors » mais je ne me souviens plus s’il ne s’agissait que de lycéens. Pour y arriver je suis passée par la page des noms de famille et là il y a les liens. J’ai eu la surprise d’y retrouver deux de mes frères et les neveux et nièces sans parler d’une belle-soeur. Bon ça tu t’en fous mais on ne sait jamais ….

  5. Faut absolument goûter le yaourt gourmand à la pistache
    de Mamie Nova, c’est quelque chose ! La pistache est de la couleur convenue pour de la pistache et l’arrière-goût est étrangement similiaire à celui de la colle Cléopatra. Divin ! :petard:

  6. Ah c’est vrai que le narout mamie nova à la pistache, il a un peu ce gout là. Eh, oui, moi aussi j’ai sniffé de la colle quand j’étais gamin :langue:

  7. J’ai 21 ans et je connais la colle Cléopatre, même que j’en avais mangé. Et puis j’adorais la sniffer comme toi. Le seul truc que j’aimais pas c’était coller avec parce que ca faisait des paquets sous le papier qu’il fallait écraser, alors j’avais un tube de colle liquide qui puait la mort pour les collages et le petit pot Cléopatre pour frimer devant les copains!:mrgreen:

  8. Ca peut pas être comestible et coller, ce ne serait pas logique. Ils ont donc choisi la priorité marketting, celle qui fait que le produit s’use plus vite.
    Je me demande juste, parmi ceux qui l’ont connu, qui n’aimait pas manger la colle Cléopatra…

  9. Merci nycboy et matoo pour les jokes sur IRC… ça me rappelle des souvenirs puisque ça fait des années que je n’ai pas été là-dessus! Ah le monde de l’IRC …il s’en dit des conneries!:cool:

  10. Ahhhhh, ça y est, ça me revient la Colle Cleopatra!!! Ouii, c’était dans des petits pots!!!! Ben non, je sniffais pas la colle, moi je préférais me défoncer à la moutarde à la cantine!:lol:
    C’est vraiq ue cétait pa spratique et que ça collait que dalle cette merde mais le packaging était très joli!:rigole:

  11. si tu veux retrouver l’odeur de la colle, il suffit d’acheter le parfum « doudou » de castelbajac. c’est la meme odeur et ca a été crée pour… et les mecs adorent !

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

:bye: 
:good: 
:negative:  
:scratch: 
:wacko:  
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose:   
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail:   
:-(     
:unsure:  
;-)  
 
Partages