Goudou powaaaaaaa !

J’ai pu constater en rentrant sur Paris les jolies affiches du salon « Rainbow Attitude » sont placardées dans le métro. Yeaaah ! Car autant je n’ai pas changé d’un poil mon opinion sur ce salon pédécopain depuis 2003, autant je ne peux que féliciter les gens qui ont pondu et le slogan et les affiches pour cette année. On peut dire qu’ils se sont améliorés en com, même si j’aurais tellement vu cela pour une marche LGBT (mais ils n’ont pas les moyens pour ça) tandis que l’argument politique pour un événement consumériste est un peu trop démago à mon goût. Mais je les félicite malgré tout pour leur entêtement et leur droiture dans cette affaire.

En effet, les photos que l’on peut voir chez Batimschou sont hyper touchantes, charmantes et tendres. Et le slogan est terriblement concis, juste et tombe tellement sous le sens : « Ca change quoi pour vous ? Parce que pour nous c’est important. ». Putain comment c’est exactement ça, ça me troue le uc (vous savez que j’ai du mal à faire court, alors je ne peux qu’abaisser mon chapeau) ! :mrgreen:

J’ai donc vu ces affiches, mais j’ai aussi pu constater du vandalisme sur la quasi intégralité. C’est classique évidemment de trouver des tags de plus ou moins bon goût sur les affiches publicitaires, mais sur celles-ci évidemment on y trouve des insultes assez orientées. J’ai surtout été choqué de remarquer que les affiches avec les filles étaient bien plus abîmées et graffitées que les autres. On peut y lire des putains de propos orduriers bien gratinés.

Je me dis que les goudous ont pris un certain retard sur les pédés en France. Ne serait-ce que parmi mes connaissances, je sais que les homos sont bien mieux perçus que nos consoeurs, ce contre quoi je lutte ardemment (dans mon entourage). J’ai toujours entendu que les mouvements féministes avaient donné justement de l’avance aux lesbiennes à un moment, mais que la confusion des deux mouvements n’avait pas du tout aidé par la suite. Je suis convaincu que c’est toujours plus difficile, même aujourd’hui, pour une femme, quelle que soit sa différence, d’assumer son indépendance, que ça l’est pour un homme. Nous sommes dans une société qui reste foncièrement machiste et sexiste, quoi qu’on en dise.

C’est aussi pour cela, et je crois que Garoochou était de même derrière son écran, que j’ai drôlement apprécié l’épisode d’Urgences d’hier (Diego est fan au dernier degré). Kerry Weaver est le personnage lesbien le plus authentique et touchant de série TV à mon avis (même en comparaison des goudous de la mort de « the L Word »). Et dans cette épisode, elle tape grave des culs (bah ouai quoi, « she fucking kicks ass » !!!!). 😉

Du coup, je me disais que ça faisait du bien de voir qu’une série aussi grand public qu’Urgences ait une telle hardiesse. Le discours de coming-out de Kerry à sa mère, c’est quelque chose. Le personnage revêt un caractère en acier trempé en même temps qu’une fragilité et une droiture qui me touchent beaucoup.

Vivent les lesbiennes !

23 Commentaires

  1. Je suis globalement d’accord sur le salon et les affiches, même si esthétiquement, on aurait pu faire mieux. Mais par contre, je ne te suis pas sur les lesbiennes. Certes, elles sont moins bien acceptées parce qu’elles sont niées. Un gars qui accepte de dire qu’il est gay est pris au sérieux. Cela dit, je n’impute pas le sort des goudous à la société machiste… Si le gay est pris au sérieux, ce n’est pas tant parce qu’il est un homme. Je crois plutôt que, parce qu’il prend une telle distance avec la norme, il oblige les autres à le considérer comme tel. Bon, je m’enferre, il est tard, et je suis confus. S.

  2. Ouais, va donc te coucher simon…

    Et puis je crois que le moindre pouvoir économique des femmes n’aide pas beaucoup les goudous, mais à ce détail près, Matoo, belle synthèse de ce qui me gène à propos de cette campagne.

  3. Témoignage.
    Ligne 6. Stations « Étoile » et « Trocadéro ». Les affiches en question (version gay et version lesbienne) sont arrachées de haut en bas. Elles pendouillent : le ou les « défenseurs des valeurs anthropologiques » ont manifestement préféré l’exhibition de l’acte destructeur à la destruction pure et simple.

  4. De ma fenêtre hétéro, j’ai également l’impression que si la plupart des femmes peuvent concevoir qu’un homme soit homo, sans rancune particulière ni se sentir (trop) rejetées, les hommes hétéros pensent vaguement que les lesbiennes font une « crise » (que chaque lesbienne fait une « crise »), que ça va leur passer. En d’autres termes, ils ont du mal à accepter un monde ou une conception du monde où ils seraient rejetés dans les marges, où ils ne sont plus centraux.

  5. Eh Matoo, avant Urgence, y’avait eu Willow dans Buffy, qui était aussi pas mal du tout dans son rôle de lesbienne authentique.
    Pour ce qui est du reste, les affiches et tout et tout, j’suis d’accord, donc no comment :mrgreen:

  6. Heu, dans mon comptage (vive les stats, c’est les affiches de mecs qui sont 5 fois plus arrachées que celles des filles…
    Dailleurs, autant l’affiche des deux hommes ne donne pas lieu à confusion, autant celles des filles, en passant vite, pourrait faire croire à un couple de jeunes hétéros. M’enfin bon. C’est vrai que c’est un peu dur de voir tout arraché comme cela. Ca pourrait peut-être le fait d’un petit groupe d’exités qui font toutes les stations… Sur ce hava gouday

  7. Je ne suis pas trop d’accord avec « les homos sont bien mieux perçus que nos consoeurs »… Les pédés sont relativement bien acceptés par les hétéroTEs, mais faut voir encore la trouille haineuse qu’a l’hétéro du pédé qui menace sa virilité… Alors que pour les goudous, elles sont acceptées par les hétéroTEs bien plus facilement je pense (que les pédés par les hétéros) parce qu’il n’y a pas cette peur viscérale de la perte de quelque chose. Et elles sont soit acceptées/tolérées par les hétéros qui ne se sentent pas menacés, soit prises comme objet de fantasme, soit effectivement niées dans leur sexualité.
    Donc oui, quelque par on peut dire que les lesbiennes ont pris du retard dans l’affirmation de leur sexualité, mais elle est je crois plus facile à vivre au quotidien que celle des pédés…
    (moi aussi je commence à m’embrouiller, mais cette fenêtre de commentaire est trop petite aussi ! :redface: )

  8. mélie n’a pas tort. le retard politique est assez évident mais l’avance sociale existe. les mecs sont mieux organisés ? plus visibles ? moins « discrets » ?
    cela dit, le 2° épisode de cold case (après urgences) n’était pas mal non plus : la mise à jour, par des flics d’aujourd’hui, du tabassage mortel d’un pédé en 64 à philadelphie, et la condamnation des coupables étaient vraiment touchantes. france 2 était friendly dimanche soir.

  9. Je ne trouve pas que Willow et Tara ce soit du même ordre que l’ep de dimanche soir d’urgence avec le coming out de Kerry à sa mère.
    Dans Buffy, Joss Whedon a pris le parti de ne pas être revendicateur là dessus. Il n’a rien expliqué, rien justifié (par un coming out quelconque) c’était juste « comme ça » (au début c’était plus imagé et caché mais c’était une censure de la chaîne US qui diffsait les eps, dès qu’ils ont changé de chaîne, on a retrouvé les deux sorcières nues dans un lit! ;-)).
    C’est une autre approche et je l’ai beaucoup appréciée mais du coup ce n’est pas vraiment comparable au coming out de dimanche de Kerry! 🙂
    (je n’ai jamais trop suivi urgence mais j’adore déjà Kerry! :-))

    PS: Le fait de rien en dire dans Buffy est-ce qu’au final ce ne serait pas plus revendicateur?
    bon ben moi aussi je m’embrouille mais je ne vais pas aller me coucher à 12h30 tout de même! :boulet:

  10. Moi, ce que je déplore, c’est le registre quasi familier du slogan : « Ca change quoi pour vous ? Parce que pour nous c’est important. »
    Outre le fait que je suis prof de français et que les slogans mal écrits m’énervent…
    Je trouve surtout que ce langage rend le slogan agressif, plutôt que percutant ou proche des gens… Ce qui n’a pas lieu d’être : quelle utilité d’agresser les gens du métro hétéros qui n’ont rien demander et sont pour la plupart gay-friendly ?

  11. D’accord avec toi. L’affiche me plaît, mais le slogan est mal rédigé et inutile. Peut-on m’expliquer quel est le rapport entre l’affiche et le slogan ?

  12. Cher Soldignac, je ne trouve vraiment pas le slogan agressif, parce que je n’ai jamais trouvé les questions agressives. Ce point d’interrogation et la forme de français courant au lieu de la traditionnelle position en début de phrase d’un roboratif « qu’est-ce que » n’a qu’un seul but, je pense, celui de rapprocher deux mondes qui vivent souvent l’un à côté de l’autre sans trop vouloir se mélanger.
    Sinon, « agresser les gens du monde qui n’ont rien demander », j’espère, pour un prof de français, qu’il s’agit d’une faute d’inattention.

  13. Matoo, je ne suis pas de ton avis : j’ai toujours vu plus de lesbiennes que d’homos à mon travail. Et la hiérarchie (masculine) a toujours été plus indulgente avec les lesbiennes. Cela dépend peut-être des milieux professionnels.

  14. De mon côté, je trouve le slogan très bien. Tout comme matoo! Et j’ai vu dans le métro beaucoup d’affiches arrachées et plus souvent celles des filles (mais ce n’est un sondage réalisé que sur les 5/6 affiches que j’ai vues donc pas nécessairement représentatif).

  15. Mais merde, ils sont quand même moches, ces baisers ! Spécialement celui des mecs. C’était leur meilleure prise ?? 😮
    En plus, ça respire plus le sexe que le sentiment. Faut-il obligatoirement foutre des mecs à poil pour parler d’homosexualité ? L’initiative est louable, mais encore une fois, le message me passe à coté. Tant pis…

  16. Je veux pas faire mon parano, mais il semble bien qu’un groupuscule a entrepris la mission d’arracher systématiquement toutes les affiches de cette campagne. Il faut voir avec quelle application celle à côté de chez moi a été arrachée, il doit rester 10cm² à tout casser de l’affiche originelle. Voilà qui a le don de m’énerver, ou de me pousser à militer… J’espère que ces affiches seront de nouveau placardées. Il faudrait que des assoces réagissent sinon.

    Quant à la réflexion gays/lesbiennes, je ne suis pas DU TOUT d’accord. Elles sont moins visibles, certes, mais -il me semble?- plus facilement acceptées. Car elles ne remettent pas en question le dogme de l’homme viril masculin *et donc* hétérosexuel.

  17. je n ai pas vu l affiche en question mais ce qui est sur c est que les 2 camps mènent leur bataille: « chacun pour soi ». En ce qui concerne un gay sera mieux perçu par les nanas hetero que par les mecs et le contraire pour une lesbienne.
    Heureusement,on sort de plus en plus de cette idee reçu des heteros males acceptent mieux car le gay n est plus un rival et de meme pour les nanas heteros pour les lesbiennes.
    Malgre notre instinct animal, le processus de civilisation progresse,soyons patient…

  18. Curieusement au M° Hotel de Ville l’affiche n’a pas été arrachée… M° Place des Fêtes dans le 19è oui. Comme c’est étrange ! !
    A part ça je trouve aussi le slogan un tantinet agressif et c’est clair que l’effet « lèvres molles » des garçonnets est un peu foireux.
    J’ajouterais que j’ai pas vu une seule affiche arrachée pour les goingoins.
    Voilà, c’était un très joli message de ma part. Je retourne apprendre la choré du dernier Madonna ! :pompom:

  19. Je suis hyper étonné que certains ne puissent pas sentir les photos et slogans, mais bon on ne peut pas tous avoir la même sensibilité et les mêmes expériences !! Quant aux goudous/pédés… je peux certes me tromper, ce n’était qu’une impression diffuse ! :help:

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

:bye: 
:good: 
:negative:  
:scratch: 
:wacko:  
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose:   
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail:   
:-(     
:unsure:  
;-)  
 
Partages