CrazyCoxx*

Je rentre des Crazyvores. Dodo. :mrgreen:

J’avais invité quelques coquecigruïstes chez moi avant d’aller en boite, et notamment certains que je connaissais pas encore. J’avais hâte de voir en personne Madame Lucifer ou Video Girl ! Quelles sont donc ces nanas qui font Coxx* ?!

Je n’ai pas été déçu, on n’a passé une bonne petite soirée avec quelques représentants de l’élite Coxxienne* : Petit Pois, Madame Lucifer, Lord FiddleBubble, Danielu, Amok, Miss Dior, Video Girl et en guest : Oli et Blanche Neige (private joke…). Je me doutais bien que la plupart des mecs étaient gays, mais j’ai maintenant honte d’avoir pu penser que Madame Lucifer, Video Girl ou Miss Dior n’étaient pas des nanas. Rhooooooooo ! Eh bien au final, Madame Lucifer est charmante, et je me suis bien acoquiné avec Miss Dior pendant la soirée.

Sinon très bonne Crazyvore ! Comme d’hab, tout Rezog en tenue de soirée, de la bonne musique pourrie qu’on aime et qu’on scande à tue-tête en rigolant.

Bon allez, je vais au lit. Bou, j’ai pas envie d’aller dormir tout seul. Bou, bou, bou. 🙄

Allez, je :dodo: déjà de toute façon, si je continue à écrire je vais faire des révélations…

Addendum de 15h23 :

J’ai oublié mon mobile au boulot vendredi soir, donc j’ai envoyé des mails pour ma soirée, et quelques personnes m’ont du coup contacté par mon téléphone fixe. Vers minuit une sonnerie retentit, Video Girl décroche immédiatement, et elle répond avec la plus agréable et révérencieuse des voix : « Secrétaire particulière de Mathieu B., que puis-je pour vous ? ». C’est ma mère qui a été surprise d’entendre ça !!!!! Elle m’a dit qu’elle avait bien cru qu’elle s’était trompée de numéro malgré le nom de famille qui était correct.
:rigole:

Il y a quelques années, ne pas avoir de téléphone portable pour un week-end m’aurait complètement handicapé. Je me souviens que la dernière fois, j’étais retourné au boulot samedi matin pour le récupérer, accroc que je suis à cette bestiole. Mais là pas du tout. Je savais que je pouvais envoyer un mail pour prévenir tout le monde, que j’étais par conséquent joignable par ce moyen mais aussi par messagerie instantanée, que j’ai tous mes numéros de tél à jour synchronisés dans un fichier Excel et que je peux aussi écouter en live mes messages vocaux sur le site web de mon opérateur.

Bref, j’ai étrangement vécu cela comme deux journées de liberté, deux journées où je ne guettais pas ma sonnerie parmi les autres, où je chaussais mes écouteurs avec quiétude sans avoir à redouter un appel intempestif dans la rue ou pendant que je faisais mes courses, ou je ne surveillais pas de temps en temps le niveau de réception de mon portable chez moi (où je capte une fois sur quinze) etc. Par conséquent, je vois maintenant à quel point les outils internet sont en train de supplanter pour moi jusque la téléphonie mobile. Evidemment, on ne sait pas bien qui va prendre le dessus… convergence mobile-internet ou internet-mobile, mais en tant que consommateur on s’en fout un peu. Cela arrive bel et bien !

Dans quelques années, nous serrons manifestement et irrémédiablement tous connectés tout le temps. Cela changera nos rapports à autrui, à nos amis, à nos familles, à notre travail. Je crois que dans très peu de temps nous serons un peu comme dans « Hypérion » de Dan Simmons. Nous aurons des « persocs » implantés qui nous permettront de nous connecter mentalement à l’infosphère pour consulter n types d’information.

Cela fait un peu peur évidemment, mais ça ouvre indéniablement aussi pas mal de perspectives sympathiques. Il y a surtout une chose qui me plait beaucoup dans le virtuel et les développements du web, c’est qu’il me semble qu’il s’agit de la seule innovation industrielle actuelle qui requiert pas mal d’investissements et de capitaux, qui délivre un véritable service et qui produit de la valeur ajoutée, mais dont les résultats de production ne pollue pas. Cela ne requiert ni matières premières naturelles, ni véritable énergie (mettre du jus dans une bécane, ce n’est vraiment pas énorme je crois), ni recyclage. Je pense que ce n’est vraiment pas un atout à oublier.

15 Commentaires

  1. ‘tain t’as trop de la chance de les avoir rencontré ! Moi je lis le site et tout, mais je connais même pas l’adresse mail pour les joindre :pleure:
    Mais ils sont pas un peu schyzo parfois ? :mrgreen:

  2. Suis moi aussi très intéressé par ces « perspectives sympathiques ».
    Ok, les télécom c’est important, mais il ne faudrait pas oublier le
    logement, l’eau, l’électricité et tutti quanti.

  3. Léo/Zeugma> Eh bien je pense qu’avoir tout le temps sur soi la possibilité d’entrer en contact avec ses proches, d’avoir un lien vers une mine d’infos et ressources etc. peut avoir quelques avantages (et évidemment son pendant d’inconvénients !). Je n’oublie pas les outils de prod « concrets » mais je pense aussi qu’il y a encore beaucoup à développer en terme de « télécom » qui permettra de se passer de papier, de magasins, d’outils électroniques et d’autres choses dont la fabrication (et le cycle de vie)est polluante. Le problème à cela étant que notre économie est justement fondée sur ces choses qu’on doit consommer, jeter et racheter ! Donc je sais bien qu’il ne s’agit pas d’une panacée.

    Je me dis juste qu’à mon niveau, je ne reçois plus de factures telecom (mais par mail), je n’écris quasiment plus à la main, parfois je bosse de chez moi etc. Evidemment, je connais aussi le côté pernicieux de tout cela.

  4. Comme quoi, oublier son portable donne à penser :mrgreen:
    Et surtout de retrouver une liberté qu’on avait un peu perdue depuis quelques années.

    Et ton meilleur moment, c’est quand même avec les coquecigrues, non :salut:

  5. Je me demande si la possibilité d’entrer à tout moment en contact avec ses proches est une bonne chose. N’est-ce pas la plupart du temps symptômatique d’une incapacité à s' »assumer » seul, à faire face, seul, à ce que nous vivons ? …
    Quand je vois autour de moi, dans la rue, dans les magasins, des gens consulter compulsivement leurs portables, j’ai l’impression qu’ils sont enfermés dans leur bulle, incapables d’en sortir et de voir ce qui se passe autour d’eux.
    Cela dit, je reconnais l’utilité d’un portable dans une situation d’urgence …
    N’empêche que l’utilisation abusive qui en est faite atteint en premier lieu les plus faibles, les aliénant encore davantage : le portable souvent est un bracelet électronique à l’envers.

  6. « euh Lilith, j’ai dit schyzo, pas psycho. »

    En tous cas c’est dangereux pour l’equilibre mental. Perso j’en connais un qui a reussi à s’en echapper de justesse, mais il s’en est toujours pas complètement remis. Il est sous neuroleptiques à fortes doses et séances d’électrochocs hebdomadaires depuis plusieur mois… et pourtant il continue toujours à parler d’Amel Bent et de Myriam de la nouvelle star.

    :croa:

  7. un we sans portable je partage ton point de vue cela repose mais le bénéfice d’internet je suis plus sceptique bien que je l’utilise de plus en plus .Je crois que cela favorise trop le « commutarisme »ts ceux qui aiment la mme chose se retrouvent systématiqueemnt entre eux et uniquement entre eux Voir la  » pédéglobosphère « dont tu te moque régukièrement. QD mme la vie réelle est plus variée.moi aussi j’y vais régulièrement et pourtant…. Je vais aussi sur des sites de trains (je suis un fana des trains)s’il y a un fana de trains ici j’aimerais bien dialoguer avec lui:boulet:
    Tu vas rire mais moi j’écris avec un vrai stylo les documents importants avant de les taper et j’édite et je corrige sur papier ces mms documents .A 60 piges!!!! c’est normal que je sois une burne en informatique

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

:bye: 
:good: 
:negative:  
:scratch: 
:wacko:  
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose:   
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail:   
:-(     
:unsure:  
;-)  
 
Partages