Livre 2 – VIII

Temps de lecture : < 1 minute

Il n’est pas facile de voir un homme malheureux pour n’avoir point arrêté sa pensée sur ce qui passe dans l’âme d’un autre. Quant à ceux qui ne se rendent pas compte des mouvements de leur âme propre, c’est une nécessité qu’ils soient malheureux.

Pensées pour moi-même, Marc-Aurèle.

Quant à l’importance de la notion d’autrui et de l’introspection.

2 Commentaires

  1. Cette citation ne serait-elle pas en rapport avec le post suivant ?
    Pourquoi n’avons-nous pas aussi le texte grec ?
    De qui est cette excellente traduction ? Pas de Bréhier, ce me semble…
    :boulet:

  2. 56 commentaires pour la sodomie passive (je ne les lirais pas)j’ai e texte par contre et un seul pour la pensée de Marc-Aurèle qui borde les tiennes, mon choix est fait. J’aime le Matoo/Marc-Aurèle

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

:sourire: 
:clindoeil: 
:huhu: 
:bisou: 
:mainbouche: 
:rire: 
:chut: 
:gene: 
:triste: 
:pleurs: 
:vomir: 
:grrr: 
:drapeau: 
:sourirechat: 
:huhuchat: 
:aheumchat: 
:horreur: 
:coeur: 
:doigt: 
:merde: 
:ok: 
:croa: 
 

+ 60 = 65