Le mail de dans trois ans tout de suite

Il y a quelques jours, j’ai reçu un mail de Blandine. Quand elle voit un truc sympa sur le ouaibe, elle pense à moi et elle m’envoie un ch’tit mail. 😉

Là, c’était en effet un truc que j’ai tout de suite trouvé très inutile et donc vachement bien. Il s’agit de Forbes qui propose un système pour envoyer des mails à retardement, des mails qui n’arriveront à leurs destinataires que dans 1, 3, 5, 10 ou 20 ans. Du coup, je cherche à qui je peux envoyer un mail dans trois ans.

En ce moment, il y a un garçon que j’aime bien. Si, si. On est un peu dans la période : « on se cherche », on se essaimesse toute la journée, je me demande si ces signes sont une preuve amicale ou plus… ou moins, ou je sais pas. Donc, je me suis dit : « Waaaaaaah j’vais lui envoyer un mail marrant, romanesque et débile à la Mat ». Je rédige donc un petit mail de quelques lignes que je retarde de trois ans. En gros, je mets que nous sommes dans trois ans alors qu’on vient juste de se rencontrer, et que c’est marrant, ah ah ah, et que va-t-il se passer entre nous, j’aimerais bien tuvoisquoi mais je ne sais pas, mais peut-être, peut-être pas, ah ah ah, ohohoh, huhuhu. Bref, du Matoo maladroit et qui fera rire encore plus dans 1095 jours, alors que le destinataire ne se souviendra probablement même pas de moi. :mrgreen:

J’avais été un peu surpris du texte : « Send to me in » comme si c’était un truc uniquement pour s’envoyer un mail à soi-même, ce que je trouvais un peu neuneu. J’ai compris qui était le neuneu quand j’ai vu le message suivant s’afficher subrepticement devant mes yeux :

Email Time Capsule Forbes - confirmation

Aaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaah !

J’ai rapidement fait le test en m’envoyant, cette fois, un mail à moi-même dans trois ans. J’ai fait court j’ai mis : « Espèce de gros con, est-ce que tu reçois toi aussi un putain de confirmation avec ce putain de message de sa mère, sa race !? ».

Quelques minutes plus tard…

Email Time Capsule Forbes - confirmation

Bon c’est confirmé, mon message de dans trois ans à ce garçon que j’aime bien, a du être illico reçu. Sur le coup, j’ai deux réactions. D’abord je suis mort de rire, ensuite j’ai des papillons dans l’estomac en réalisant à quel point je me suis ridiculisé. Le pire c’est que je fais tout le temps ce genre de choses stupides. Mais bon, au moins ça fait rigoler mes potes.

La conclusion ? Un baiser hollywoodien de dix minutes devant la station Rambuteau lundi soir vers minuit et demi, avant que je m’engouffre dans le souterrain pour choper le dernier métro.

Bah rien, chuis content. :mrgreen:

J'aime 0

20 Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

:sourire: 
:clindoeil: 
:huhu: 
:bisou: 
:amitie: 
:mainbouche: 
:rire: 
:gene: 
:triste: 
:vomir: 
:huhuchat: 
:horreur: 
:chatlove: 
:coeur: 
:doigt: 
:merde: 
:ok: 
:narval: 
:mitochondrie: 
:croa: