Un qui a un copain comme toi

Drôle de soirée qui conclut un week-end bien cool. A commencer par un vendredi soir des plus pétulants et joviaux avec quelques personnes que je ne connaissais pas. Mais j’étais recommandé par des gens de qualité. 😉 Ce qui est marrant c’est que par hasard l’hôte est un copain de J. Télescopage aléatoire d’univers amicaux. Une soirée de clôture de StarAc où nous avons encore peu regardé la télé et bien plaisanté, et beaucoup plus ri lors des blind-tests maisons qui ont suivi l’émission. J’ai tout de même reconnu Jean-Pierre Mader et Gérard Lenormand ! :mrgreen: En tout cas, des gens si charmants et adorables de prime abord, ça fait du bien.

Samedi, retour au bercail… et une fois n’est pas coutume, tout s’est très bien passé. Ma mère a été adorable, mon père (omniprésent évidemment) aussi, mon frère est passé avec sa nouvelle nana car « il avait envie de me voir ». Heu… là ça ne vous dit rien, mais en fait c’est plutôt un truc dingue. Dingueuuuh !

En plus, petit samedi soir avec foie gras entier, confiture de figues de Pôpa et petite roquette au vinaigre balsamique. Et une galette des rois maison de Pôpa en dessert. De quoi exciter les papilles et rasséréner les esprits les plus réfractaires. Surtout, ils ne m’ont pas pris la tête (et moi certainement pas la leur pour une fois), et les heures ont filé sans que nous nous en rendions compte.

Du coup, en ce dimanche, mes parents ont décidé de me raccompagner sur Paris, et d’emmener ma grande-tante en balade par la même occasion. Ainsi, j’ai embarqué Ma Tante, Pôpa et Môman, direction le 11e arrondissement. J’étais content que mes parents puissent voir le tableau que j’avais acheté et mes derniers aménagements, et puis Ma Tante, elle, ne connaissait pas du tout l’appartement. Cela m’a fait plaisir, elle a trouvé que c’était « tout à fait très sympa, et joliment décoré pour un appart de garçon ! ». Ensuite, nous avons marché un peu (pas trop pour ma grande-tante qui fatigue un peu à 90 ans) pour aller dans un restaurant à côté de chez moi assez agréable : « les tables de la fontaine », rue Jean-Pierre Timbaud.

Ils m’ont laissé devant chez moi toute à l’heure, et nous étions tous contents de notre soirée. Cela m’a laissé une chaleureuse impression dans ce froid sibérien et pénétrant.

J’en oublierais presque le titre du post ! En fait, quand nous étions en voiture, j’étais derrière avec Ma Tante qui nous faisait la conversation (et comme elle est sourde, ça couvrait largement le bruit du moteur !). Elle évoquait son émission favorite : « 30 millions d’amis », qu’elle regarde juste après Drucker (on ne rit pas !). Donc elle nous narrait par le menu la vie de Victor Lanoux, puis elle zappe sur les chiens. Et là elle nous raconte comme c’était émouvant de voir ce type avec son chien, un chanteur là… « Mais si vous savez, ça fait longtemps qu’il chante, c’est pas bien un français mais il parle bien et il chante en français. ».

Et elle se tourne vers moi : « Mais si, c’est un qui a un copain comme toi ! ». Je ne vois pas bien ce qu’elle a voulu dire (et le rapport avec Victor Lanoux, car j’avais un peu de mal à suivre), et ma mère se retourne tout sourire en disant : « Aaaah tu veux dire Dave ? ».

Et ma grande-tante de conclure toute fière : « Ouiiii voilà c’est ça, Dave ! Il était avec son chien et son copain, et c’était très mignon. ».

Je vous propose donc cette nouvelle définition de l’homosexuel : « Un qui a un copain comme toi » (mais uniquement dit à moi sinon ça ne fonctionne pas).

16 Commentaires

  1. Si mes souvenir sont bons, le resto s’appelle « les tables de la fontaine » (jeu de mots!), à moins que ç’ait changé de nom. En même temps, on s’en fout totalement. En tout cas, très jolie expression que ce « copain comme toi »…

  2. Je comprends mieux le caractère surréaliste que tu as accolé à cette soirée… Effectivement, la grand-tante ne semble pas perdre la boule et trouve des expressions assez imagées. Mais je ne suis pas sûr qu’être comparé à Dave te rassure, :mrgreen:

    :salut:

  3. on y est, avec toi, quand tu racontes tout ça! et chez tes parents, et dans cette voiture… et partout, d’ailleurs, quand on te lit lelong des jours (que depuis quatre ou cinq, en ce qui me concerne). ça fait du bien. ça donne envie d’essayer de monter un blog (même s’il faudrait être à la hauteur. en tout cas, ça doit être carrement sympa d’avoir « un copain comme toi »:redface:

  4. T’as une famille super et tes rencontres avec les tiens et cette grand-tante de 90 ans comme tu les croques bien
    à tomber à genoux :continue matoo c’est de mieux en mieux

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

:bye: 
:good: 
:negative:  
:scratch: 
:wacko:  
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose:   
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail:   
:-(     
:unsure:  
;-)  
 
Partages