On va fluncher !

Temps de lecture : < 1 minute

Se non è vero écrit un post dans lequel beaucoup peuvent se retrouver. Pour moi c’est éminemment le cas. Je me sens proche de ce qu’il écrit car ce n’est pas non plus une histoire de cosettes, mais un simple pincement devant le chemin parcouru, et une conscience des choses aiguisée par les années et une certaine « ascension ».

26 Commentaires

  1. Le vingt-et-unième siècle, dans le prolongement de la deuxième moitié du vingtième siècle, sera le siècle des titans technologiques.
    Notre civilisation dansera, dans ce que j’appelle le siècle de la transe technologique, devant les totems gigantesques de la technique, de la pleine maitrise et de l’assouvissement final de la nature à des fins humains, de la pseudo-connectivité reliant chaque homme. Ces totems seront decorés de l’habit faux de la magie qui fera d’eux des objets de foi: on croira en eux comme on a cru en Dieu – avant qu’il ne décède. Le désert croît, malheur à qui croit au désert: Le lieu de culte dedié à ces totems sera un désert, où toute pensée méditante sera asechée, où le sens de l’être ne sera plus qu’un mirage.
    Ecoutez .. On ne peut parler d’aube quand il est midi, ainsi l’homme contemporain qui annonce avec pitié pour eux que le monde de demain fera de ses enfants des êtres sans racine manque de conscience, manque d’ « être au monde actuel »: alors même que du haut de sa peur justifiée pour le devenir de l’être, c’est deraciné qu’il s’exprime.
    — ritoyenne.

  2. Oh, je crois que ritoyenne est de la famille de la femme de ménage prophétesse de Würzburg qui a fondé « Universelles Leben » (la vie universelle), secte qui a pignon sur rue en Allemagne. :ok:

  3. Dans le genre, j’ai eu un commentaire, il y a deux semaines, à un vieux billet que j’avais écrit où je parlais de la température du moment et du programme de la journée :

    « Dieu est semblable à tout ou partie de l’univers conscient ou inconscient. Chaque chose ou être vivant est une manifestation de Dieu. L’expression « Dieu n’existe pas » ou « je ne crois pas en Dieu » est une forme de paradoxe suicidaire et meurtrier par formulation du verbe créateur. Le champ cosmique de Tachyons (particule subatomique à vitesse supraluminique) est vectorisé vers l’origine du monde universel et remonte le temps en direction du big bang. Chez certains croyants, il possède la capacité intrinsèque de transmettre des informations d’ordre spirituel en véhiculant l’esprit à travers les âges, favorisant ainsi la résurrection sous forme de flash-back pré mortem, ainsi que la métempsychose transgénérationnelle ascensionnelle (dirigée vers les ancêtres), ramenant le savoir et la connaissance du futur vers le passé par le cycle des renaissances. »

    Si quelqu’un peut m’expliquer…

  4. la maturité n’est pas dans le cynisme, elle est dans l’expression des choses simples y compris une certaine nostalgie de l’enfance dépassée. La mère Michel (depuis que j’ai signé pour Garfieldd)

  5. J’ai racheté la maison de mon enfance après la mort de mon père ds mon rouergue natal j’y vais souvent seul l’hiver etle soir devant la cheminée….. Mais hélas l’ascenceur social est bien en panne il faut prendre l’escalier et je pense aux plus jeunes quine pourront plus s’offir cette nostalgie pour eux et pour ceux qu’ils aiment ou bien elle auras un gout amer

  6. Il n’y a, vous l’aurez remarqué, aucun rapport.
    Mais, voyez vous, si on prend Matoo comme exemple, il se sert de l’audience de son blog pour diffuser ses idées, ou envies, ou que sais-je.
    Et bien moi, ritoyenne, je fais la même chose: je me sers de l’audience du blog des gens pour diffuser des choses et tester la reaction des gens.

    Quand à la remarque concernant Raël, je n’aime pas beaucoup ce personnage.

    Sur ce bonne soirée.
    PS: matoo j’espère que ça ne te dérange pas.
    Tu n’as qu’à enlever mes commentaires si c’est le cas.

  7. Oui, tu te sers du mien, aussi, pour dire strictement la même chose. Et bien je vais être précis, ne le prends pas perso mais ça ne veut rien dire. Incompréhensible.
    Rien, on comprend rien.

  8. la tranche de vie au flunch… (tiens… c’est marrant ça)

    Je m’y reconnais complètement. Le seuls problème c’est que, en opposition à ce sentiment de nostalgie à la « les vacances au bord de la mer » qui nous fait paraitre ouverts et sensibles aux yeux des autres, il y a au final ce constat : ok, on est touché, mais on va revenir dès que possible, et au plus vite, vers nos chers restaurants, nos chers lieux branchés, en essayant de caché au mieux notre réalité.
    et puis surtout : « pas un mot »
    la vérité c’est bien souvent la honte de cet origine modeste
    alors effectivement… on use de cynisme, et on se fout gentillement de ces « touchantes », « simples », « pas belles », « modestes », « contentes » personnes

    Ces personnes, ce sont mes parents, mes frères et soeurs qui ont pris un autre chemin que moi, et je ne permet pas qu’elles soient jugées pas ceux pensent etre détenteurs du bon goût!

    Ca me fait un peu penser à ces soixante-huitards qui aujourd’hui se sont si bien embourgeoisés
    Ils se suffisent maintenant de leur confort, se permettent, de leur fauteuil, de juger le monde et de constater la misère sociale, ce qui ne les empêche pas d’être nostalgiques à leurs heures… pathétique, mais accepatble?

  9. « Oui, tu te sers du mien, aussi, pour dire strictement la même chose. Et bien je vais être précis, ne le prends pas perso mais ça ne veut rien dire. Incompréhensible.
    Rien, on comprend rien. »

    Est-ce parce que tu n’y comprends rien que cela ne veut rien dire, hm ?

  10. Peut être que la raison qui fait que ce qui me parait clair et distinct dans ce passage, que j’ai essayé de placer entre poésie et message prophétique (par amusement, tu l’auras compris ?) te parait obscur et confus parce que tu ne connais pas, ou ne reconnais pas, ou ne distingues pas, par ma faute ou par la tienne – et cela n’importe pas – les références que je fais aux auteurs; ces auteurs des contenus que pointe mon message.

  11. Reprise du commentaire précédent, dans lequel s’est glissé une coquille:

    Peut être que la raison qui fait que ce qui me parait clair et distinct dans ce passage, que j’ai essayé de placer entre poésie et message prophétique (par amusement, tu l’auras compris ?) te parait obscur et confus est que tu ne connais pas, ou ne reconnais pas, ou ne distingues pas, par ma faute ou par la tienne – et cela n’importe pas – les références que je fais aux auteurs; ces auteurs des contenus que pointe mon message.

  12. ritoyenne> Juste pour que tu saches, à partir de maintenant, plus de commentaire « laissez-moi m’exprimer » sur mon blog. Mais n’hésite pas à en ouvrir un où nous nous précipiterons tous pour en savoir plus sur ta vision du monde. Merci de ne pas prendre les commentaires pour un mur à taguer. :mrgreen:

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

:sourire: 
:clindoeil: 
:huhu: 
:bisou: 
:mainbouche: 
:rire: 
:chut: 
:gene: 
:triste: 
:pleurs: 
:vomir: 
:grrr: 
:drapeau: 
:sourirechat: 
:huhuchat: 
:aheumchat: 
:horreur: 
:coeur: 
:doigt: 
:merde: 
:ok: 
:croa: