Des blogueurs pas comme les autres

Temps de lecture : 4 minutes

Dans l’ensemble, tous les journaux que je lis sont des blogs qui ont un certain formalisme en commun. Que ce soit des gens qui ont utilisé Dotclear, WordPress ou Movable Type sur leur espace privé ou sur free, ou bien ceux qui passent par des plateformes de blogs (canalblog, u-blog, over-blog, 20six, typepad…), ils présentent tous des posts dont le dernier en date est le plus récent, des commentaires, des archives etc. Bref, ils ont tous des attributs similaires, malgré les thèmes et les personnalisations.

A force de bloguer, on a voulu aussi rajouter quelques pages en plus histoire de se donner une « image » un peu plus complète. C’est alors que les blogs se sont mis à ressembler à ces pages persos de la milieu/fin des années 90. Moi j’en avais mis une en place en 1998, avec un édito par mois et tout. Arf arf. Eh bien autant beaucoup de gens ont migré vers les blogs, autant il reste quelques irréductibles gaulois qui dérogent à la règle.

Et c’est vrai qu’aujourd’hui un blog sans fil rss a peu de chance d’être lu régulièrement. De même que les commentaires aident carrément à booster le trafic, ou les listes de liens à se faire du copinage et des clics en plus. Mais il y a des sites qui ne sont pas vraiment des blogs, et que je lis avec attention et assiduité. L’un de ces diaristes, le plus iconoclaste, est (était…) très connu et a arrêté d’écrire en début d’année, c’est PacaBête. L’excellentissime Pascal Pellerin qui réussissait à nous faire rire aux larmes, et parfois même émouvoir jusqu’aux larmes. Un truc dingue ! Et sur un espace perso minable, beurk beurk. Mais brillant au point que l’on se le mettait en favoris pour aller vérifier régulièrement si un nouveau texte était présent.

Les deux autres dont je veux vous parler sont un peu plus « typiques ». Car étrangement, ces diaristes anticonformistes sont des informaticiens, donc les plus à mêmes de bricoler un blogiciel. Mais au contraire, ils ne veulent pas se casser la tête avec du code tout fait, ils préfèrent leurs propres lignes, leurs propres machins qui répondent exactement à leurs besoins. Un affichage simple mais efficace, et pas un truc qui clignote dans tous les sens mais un site discret et affranchi. Pas de commentaires, pas de fil rss, pas de blogroll, d’ailleurs ils ne viennent commenter que très rarement sur des blogs, et ne tiennent pas à se faire remarquer, ni spécialement à être lu. Donc c’est très mal ce que je fais là à certains égards. :mrgreen:

Mais je suis obligé de parler d’eux car j’adore leurs écrits. Ils sont tous les deux très distincts, mais ont ce point commun d’avoir gardé un site perso avec cette partie plus ou moins « journal ». On y trouve souvent des albums photos, des références biographiques et professionnelles, des textes et toutes sortes de productions et informations. Mais ce que j’aime c’est surtout la teneur et la qualité de leurs écrits.

Il y a le « Journal de L’Arno » qui est un impressionnant compte-rendu, jour après jour, de ce garçon (tiens les deux diaristes ont le même âge que moi à pas grand-chose près). Pas toujours précis mais quotidien, on peut y lire quelques phrases, un court paragraphe en général, guère plus. J’adore cette manière concise et pointilliste de noter ces quelques événements et impressions de la journée, et puis il y a souvent de belles photos, et les mois sont chacun agrémentés d’un « décor » personnalisé. Sur le mois en cours, il a même oublié de glisser le lien vers les archives (et il a mis 2005 au lieu de 2006, sur la page en question !). Arf !

On peut aussi y lire des récits qui expliquent son parcours « vital » de l’enfance à sa vie d’adulte en couple (mais oui c’est une copineuh !) etc. Bref, je vous laisser butiner ce petit site perso drôlement bien goupillé et qui a énormément de charmes.

Le deuxième c’est « Babardages ». Un site perso aussi qui possède à peu près les mêmes rubriques que le précédent, mais différemment construit et structuré, avec beaucoup de photos surtout. On n’y retrouve pas le rapport quotidien de L’Arno (que j’aime aussi pour cela), mais des récits d’une grande qualité, très travaillés et qui me laissent rarement indifférents. Je lui trouve vraiment une très belle plume, et je reviens régulièrement pour le lire même s’il faut parfois attendre des semaines avant de consulter la suite.

Là encore, il y a des informations sur tout le parcours de ce garçon (mais oui lui aussi il est sensibleuh !), et c’est assez impressionnant. Voilà de quoi le découvrir dans son « intégralité » à travers des photos, des créations musicales, et des textes vraiment très bien sentis et inspirés. Alors lui on le lit dans l’ordre chronologique, ce qui n’est pas forcément très aisé, mais c’est comme ça. Il faut aller dans « Temps III », puis « Une vie parisienne 2004-2006 », puis « journal (2005, 2ème semestre) », et enfin cliquer sur les pages suivantes (icône en fin de page) pour arriver en 2006 (il n’a pas encore créé de lien vers 2006, hé hé hé) ! Ce n’est pas une sinécure, mais ça vaut le coup. Arf arf.

Bon j’espère qu’ils ne m’en voudront pas de les avoir exposer ainsi. :kiss:

19 Commentaires

  1. alors je ne sais pas ce qu’ est un fil rss : tout le monde en parle et j’ ai la flemme de chercher: j’ ai mes blogs dans mes dossiers de favoris et tous les jours je clique et je vois ce qu’il y a de nouveau et si pendants plusieurs jours j’ ai pas cliqué alors surprises plusieurs billets a lire : j’ en ai environ 50 en stock : vais je chercher ? peut etre mais ma methode me convient aussi

  2. Bruno> Oui oui c’était bien lui !

    isabelle> C’est une très bonnne technique en effet. 🙂 Il n’y a pas de règle en la matière bien sûr. Mais il se trouve que la plupart des gens lisent des blogs de manière exponentielle, et utilisent le « fil rss » pour être automatiquement au courant lorsqu’un nouveau post est pondu. Une fois qu’on a utilisé ce système, on a vraiment du mal à revenir en arrière !

  3. Re: Tout m’énèrve

    Eek, j’avoue avoir eu une réaction allergique à ce bouquin. J’ai détesté. Le narrateur est en plein dans le cliché qu’il méprise (i.e. Monsieur Pédé Tout le Monde), les personnages ne sont pas stéréotypés du tout (meilleure amie fille-à-pédés, ami pédé-mais-on-ne-couche-pas, mère névrosée, un rapport à l’âge et aux anniversaires très usant), et une absence d’histoire peu intéressante.

    Quant à « TarlouzeLand », désolé mais ça passe pas. C’est peut-être l’über-militant en moi qui s’indigne, mais c’est bas, vulgaire et même pas drôle.

    Enfin, les emphases skybloguesques à coups d’accents circonflexes et les « pitites » à répétition ont achevé de me faire grincer des dents.

    Pardon, c’était méchant ? :gene:

  4. Bruno> Je pense que c’est un bouquin générationnel. 🙂 Il faut être né entre 72 et 77 pour l’apprécier. :petard:
    Pour moi quand c’est sorti en 2000, ça a été un truc « ENORME » !
    (Mais il y a aussi beaucoup de détracteurs en effet !! Les goûts et les couleurs…)

  5. ben sympa l’article. Mais reste toujours ce goût de la monotonie qu’engendre le blog: radicalisation complète pr ce qui est du blabla (« j’ai mangé un yaourt ce midi ») et des convenances philosophico-amoureuses que tout pd connait dans sa vie parce que on est tous pareil. le blog c devenu le nouveau biberons des solitaires: un objet fait pr se rassurer, se dire que des gens pensent comme nous. C’est beau et bien l’uniformité mais c’est devenu chiant nan? (par contre j’emets une reserve sur LE STYLE propre à un blog.. l’atmosphère qui s’en dégage est bien plus interessante;) voila mon avis de mec qui blog comme tout le monde:blah::blah:

  6. Sacré Matoo, il va en avoir une belle surprise « l’Arno » quand il rentrera de vacances… Il verra que son site a explosé en visites ! 🙂
    Babardages est une belle surprise mais il va falloir du temps pour tout lire… :book:

  7. PacaBête m’a amusé le temps de quelques articles.
    Puis, les fautes de style et les faux trucs drôles (cré cré, mots déformés et compagnie) ont fini par me lasser. Et puis, il y a l’obsession de la rupture avec son ex aussi. Je comprends le traumatisme subit, mais au bout de ces années, et suite à sa rencontre avec son actuel, il me semble qu’il aurait dû sortir de la spirale.
    Mais ceci est un avis subjectif, et je comprends parfaitement que l’énergie qui se dégage de son écriture, et le second degré optimiste qui en émane puisse séduire !
    Et pourtant, je suis de 77. 😉

  8. Je te déteste Matoo :pleure:
    BABARDAGE est réellement trop beau et je dois aller me coucher, j’ai pas pu tout lire (mais je le ferai).
    la vie est injuste !!!

  9. Je rejoins Jeff.
    J’ai lu son premier bouquin sur les conseils de Ricroel qui l’idolatrait. Sans grand intérêt une fois passé l’effet de surprise des déformations langagières. Même irritant au bout de 30 ou 40 pages.
    Je sais pas, je suis né en 79 😉

  10. Né en 72, j’ai lu « tout m’énerve » il y a deux ou trois ans… Et je le relis régulièrement, ainsi que « tout va bien ». J’adore ces livres, pour moi largement aussi drôles et inventifs que Bridget Jones ! :pompom:

  11. A peine revenu de vacances, je jète un oeil curieux sur mes stats et… paf ! Explosion… M’enfin j’ai rajouté le menu dans mon journal 😉 Quant aux archives, je crois que j’ai foiré la mise à jour ! :joker:

    Bref bref, merci Matoo pour ce post sympa.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

:sourire: 
:clindoeil: 
:huhu: 
:bisou: 
:mainbouche: 
:rire: 
:chut: 
:gene: 
:triste: 
:pleurs: 
:vomir: 
:grrr: 
:drapeau: 
:sourirechat: 
:huhuchat: 
:aheumchat: 
:horreur: 
:coeur: 
:doigt: 
:merde: 
:ok: 
:croa: