Kasse-cou

Et le pire c’est que je ne me suis rendu compte de rien en arrivant ce matin au boulot. Pourtant je m’étais rasé, mais comme d’habitude j’étais au radar toute la matinée, et encore plus en ces lundis matins que précèdent des dimanches soirs agités. Je me pointe comme une fleur au bureau, et je ne remarque pas les regards ironiques ou gênés dans les couloirs. Il faut dire que jusqu’à l’ingestion de la première dose de caféine, je suis encore victime de proctocéphalite matutinale.

Je suis allé me chercher mon petit kawa salvateur, encore quelques coups d’oeil singuliers qui commencent à me mettre la puce à l’oreille. La nuit fut aussi brève que douce, remuante et verbeuse, et elle m’a laissé sur un cotonneux nuage (rose bonbon) jusqu’à maintenant. Une sorte de fatigue salutaire qui greffe un sourire béat et stupide sur mon faciès, tandis que j’essaie de rassembler mes esprits et de sortir de mon brouillard nocturne. Je me dis que tout le monde se rend compte que je n’ai pas beaucoup dormi la veille.

Mais un de mes collègues à qui je serre la main me fait : « Mais qu’est-ce que t’as fait encore la nuit dernière toi ? », et il tend vers mon cou un index interrogateur.

Et là, ça m’est revenu… Que puis-je donc avoir dans le cou ?

Sur mon cou sans armure et sans haine, mon cou
Que ma main plus légère et grave qu’une veuve
Effleure sous mon col, sans que ton coeur s’émeuve,
Laisse tes dents poser leur sourire de loup.


Sur mon cou – Etienne Daho

Je vais aux toilettes, pour jeter un coup d’oeil, et ça me revient, ah bah ça oui, son sourire de loup s’est posé sur mon cou ! Me voilà auréolé d’un joli suçon violet version « les années Collège ». Huhuhu. Il faut dire que j’adore qu’on m’embrasse dans cette zone là, et que moi-même je peux difficilement m’empêcher de laisser des traces de morsure sur l’autre. Et dans le feu de l’action, on a souvent bien du mal à mesurer les effets de ses baisers passionnés et mordants.

Et voilà le résultat :

Un suçon dans mon cou

Mon boss est passé, et il a juste fait : « Ah tiens, t’as un nouveau mec ? ».

Bon bah voilà, au moins c’est officiel. :mrgreen:

J'aime 0

46 Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

:sourire: 
:clindoeil: 
:huhu: 
:bisou: 
:amitie: 
:mainbouche: 
:rire: 
:gene: 
:triste: 
:vomir: 
:huhuchat: 
:horreur: 
:chatlove: 
:coeur: 
:doigt: 
:merde: 
:ok: 
:narval: 
:mitochondrie: 
:croa: