D'Arcoroc à l'hydropercolateur à photons

Oui parce que, en fait, tout a commencé dans ma cuisine (oui je sais, j’ai pas fait la vaisselle, arf). Je ne suis pas grand, et mes tasses à café sont tout là-haut, et donc pour les attraper je suis bien souvent sur la pointe des pieds pour avoir un doigt sur l’anse. Je n’en avais jamais fait tomber une jusqu’à avant-hier. Et là Badaboum ! (J’adorais jouer à Badaboum quand j’étais petit, si si !) Et quelle ne fut pas ma surprise de constater que la tasse avait littéralement rebondi sur le carrelage, et n’était absolument pas cassée.

Expérience culinaire

Ces tasses sont des vestiges des années 80 qui appartenaient à mes parents, et que j’ai récupérées dans un vieux carton. Mais elles me plaisent beaucoup, et d’autant plus maintenant que j’ai découvert qu’elles avaient des pouvoirs de Pom Pom Girl (Save the cheerleader, save the wooooorld!). J’ai regardé ma tasse bionique de plus près, et j’ai découvert son secret : ARCOROC.

Ah ah, ce nom a fait tilt dans ma petite tête, et j’ai revu la fameuse pub des années 80 (vraiment le début je pense, car j’étais tout gamin dans mon souvenir), qui prouve la solidité de ce matériaux en amenant un éléphant dans un magasin de verres (en jouant évidemment sur l’adage de l’éléphant dans un magasin de porcelaine). Et il me reste surtout cette image du pied de l’éléphant sur un verre ARCOROC !!!

Eh bien ça maaaaaaaaaaarche !!!! Je le découvre seulement aujourd’hui, c’était pas du chiqué le pied de l’éléphant. Ca alors ! Comme la pub Superglue ou la meuf était VRAIMENT collée au plafond (mais ça, j’avoue que j’ai encore des doutes).

Par contre, internet a beau être l’endroit rêvé pour tout trouver, et même des vidéos les plus improbables, je n’ai pas réussi à mettre la main sur ce spot publicitaire. Je suis tellement habitué à trouver tout et n’importe quoi en quelques tapotages sur le net, je suis toujours frustré quand manifestement, il n’existe pas une trace d’un de ces éléments de ma mémoire. On en viendrait presque à douter de son existence… Hé hé hé.

Y’a une autre pub aussi qui m’a marquée, c’était celle du « Père Dodu » (en dessin animé). Ah je l’adorais celle-là ! Y’a une deublon trop bonne qui fait la serveuse, et elle en peut plus, elle est débordée avec les commandes, et tous les plats, et les gens qui attendent et qui réclament. C’est alors qu’elle crie : « Au secours Père-Doduuu, j’en peux pluuuuuuuuuuus !!! ». Et voilà Père-Dodu qui se pointe en super héros et lui ramène plein de plats préparés pour la secourir (eurk… quand on a goûté Père-Dodu, on se dit qu’elle va se faire renvoyer ses plats dans la gueule). D’ailleurs j’utilise très couramment cette expression quand je suis débordé. Au boulot, ça les a toujours beaucoup fait rire (dans mon ancien en tout cas, je crois que je vais m’abstenir pour le nouveau).

Eh bien pareil, impossible de trouver cette vidéo sur le net…

Mes parents aussi me comprennent quand je dis cela, de même que nous avons tout un tas d’expressions typiquement familiales. Que ce soit les phrases que mon père a répétées un millions de fois et qui sont devenues des aphorismes qui nous font mourir de rire, et nous rappellent quelques bons moments. Ou bien il y a aussi certains mots et expressions qu’on utilise et qu’on a choppées dans des films. Par exemple, lorsqu’on veut parler d’un objet techniquement compliqué, comme le magnétoscope pour mon père (arf), ou bien lorsqu’il s’agit de se moquer un peu des scientifiques, on utilise très souvent les trois vocables suivants.

On parle de « convecteur temporel » qui est le nom du dispositif qui est utilisé dans « Retour vers le futur » pour voyager dans le temps. On a toujours trouvé trop marrant cette traduction parce que ça fait penser à un chauffage plus qu’autre chose. De même, il y avait le « détonateur thermal » du « Retour du Jedi » qui est une sorte de bombe… Mais on se demandait bien de quelle sorte (Dégage de la chaleur ? Et pourquoi détonateur, pourquoi pas bombe ? Est-ce que c’est un déclenchement à la chaleur ?). Et quand on regardait le film tous les quatre, on rigolait toujours à ce moment là (alors que c’est un moment assez dramatique).

Tiens j’aurais aussi pu parler de la traduction française de DARYL dont l’acronyme anglais, « Data Analysing Robot Youth Lifeform », était devenu : « Développement Adolescent Robotoïde Ytrium Lasérisé ». Mouahahah.

Enfin, il y a des inventions sémantiques époustouflantes dans « L’Aventure Intérieure ». Déjà les aspects scientifiques sont extrêmement risibles du début à la fin, mais il y a toute cette histoire de puce informatique (Aaaah la mythologie de l’informatique des années 80…), avec une analogie avec Alice assez manifeste, puisque l’une des puces grandit et l’autre permet de rétrécir. Eh bien ces puces, figurez vous qu’il faut les placer dans « l’hydropercolateur à photons » !!! Rien que ça ! Une machine à café solaire ?

Bon c’est pas tout, mais à la base je voulais seulement vous parler de ma tasse. ‘tain comment je trouve un titre à tout ce fatras moi… bon, bon, bon…

J'aime 0

27 Commentaires

Répondre à Julien D Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

:sourire: 
:clindoeil: 
:huhu: 
:bisou: 
:amitie: 
:mainbouche: 
:rire: 
:gene: 
:triste: 
:vomir: 
:huhuchat: 
:horreur: 
:chatlove: 
:coeur: 
:doigt: 
:merde: 
:ok: 
:narval: 
:mitochondrie: 
:croa: