Un monorail dans la Beauce

Temps de lecture : < 1 minute

Aquoibon nous montre les traces d’une ancienne voie pour un « aérotrain », un monorail futuriste d’invention française des années 60/70. C’est fascinant de voir un élément aussi avant-gardiste dans cette campagne, et de surcroît totalement abandonné. Comme si on était dans un monde à la Mad Max…

7 Commentaires

  1. Bon, je recommence…
    Ben v’oui, on y a tous cru à l’aérotrain, l’an 2000, et tout ça, et puis… …
    :berk: 😯 😮 🙄 :salut: et puis… :pompom:

  2. Elle va bien servir à quelque chose cette ligne 😉 Y a quelques mois à Beaubourg, l’expo  » Airs de Paris  » et il y avait le Pentacycle… Intéressant, même s’il reste à régler la question des passagers et de la rencontre avec un autre Pentacycle venant de l’autre sens 😉

  3. Pour ceux qui ont envie de voir à quoi cela aurait pu ressembler, je vous invite à voir Fahrenheit 451. Au moins, le monorail aura servi à Truffaut (oui, bon, j’étale un peu ma culture :lol:)

  4. JC> Ce n’est pas ce monorail qui a servi à l’excellent Fahrenheit 451 mais un train suspendu Safege (et non sur coussin d’air à cheval sur un monorail) construit près de Chateauneuf-sur-Loire, à l’est d’Orléans. Ce qu’il en reste est triste à voir.
    Truffaut a d’ailleurs triché, car il faisait descendre Clarisse en rase campagne par l’échelle de secours alors que le train était prévu pour s’arrêter en gare avec « descente » latérale.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

:sourire: 
:clindoeil: 
:huhu: 
:bisou: 
:mainbouche: 
:rire: 
:chut: 
:gene: 
:triste: 
:pleurs: 
:vomir: 
:grrr: 
:drapeau: 
:sourirechat: 
:huhuchat: 
:aheumchat: 
:horreur: 
:coeur: 
:doigt: 
:merde: 
:ok: 
:croa: