Slut pride


Margaret Cho (extraits montés)

Voilà ce que je me suis dit quand cette après-midi, j’ai reçu deux personnes d’une agence en bas de l’immeuble.

En effet, je bosse en ce moment sur un projet, et mon interlocutrice m’a dit « Oooh il faut absolument que vous rencontriez notre DA pour le brief créa, il est très très bien !! ». Bon bah ok, pas de problème ramène moi ton DA (= Directeur Artistique). La réception m’appelle donc pour me dire que les personnes que j’attends sont arrivées. Je descends donc les accueillir avec une collègue.

La nana se lève et me salue, et là le type se lève. Il me regarde, je le regarde. Tilt.

Et là comment vous faites quand vous réalisez que vous avez devant vous le DA qui est aussi un vieux plan cul glauque Rezog ou Dialh, hein, hein, hein ? Franchement c’est arrivé à beaucoup de gens ça ? Je vous le demande !!!

Donc petit moment d’arrêt, rosissement des deux parties, et franches poignées de main viriles (humm pourtant la dernière fois, si je me souviens bien… hummm) suivies d’un « Enchanté ! », avec un sourire gêné et des yeux qui dévisagent (merde, est-ce que c’est bien lui…). Heureusement dans ces cas là, le costume est un outil très efficace pour se distancier et pour penser à autre-chose.

Mais vous me connaissez, j’avais envie de mourir de rire, de balancer « Ah mais ouai, on se connaît non ? On n’a pas baisé ensemble y’a 6 ans ? », et du coup je n’étais pas du tout du tout concentré. En plus, j’essayais de me rappeler de sa bite, et je n’y arrivais pas. :mrgreen:

Nous avons tout de même réussi à mener à terme cette passioôôôôônnante réunion. Et l’au revoir fut certainement aussi pathétique et comique. En remontant dans l’ascenseur, commentaire de ma collègue : « Alors lui, c’est vraiment LE directeur artistique typique non ? ». (Quoi une grosse pédale tu veux dire ??)

– Humm oui si on veut. En plus, je le connais le gars en fait.
– Ah bon ?? Mais tu le connais d’où ? C’est comment son prénom déjà ?
– Heu… je sais pas, je sais plus, jeeee eeeuhhh neeenrgfjgigh.
– Mais tu le connais ou pas ce mec ? Comment tu ne peux pas savoir son nom ?
– Bah c’était y’a longtemps, et on a que baisé.
– …

Et là ça m’a fait plaisir, car elle ne s’attendait tellement pas à ça, qu’elle est partie dans une crise de rire monumentale (elle savait déjà que j’étais homo, je vous rassure).

Mais bon il fallait bien s’attendre un jour à ce genre de coïncidence ! Evidemment, en plus les DA… c’est un peu comme les coiffeurs dans mon secteur d’activité. :mrgreen: (J’adore ce genre de remarques au ras des pâquerettes.) Et c’est sur moi que ça tombe…

J'aime 0

27 Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

:sourire: 
:clindoeil: 
:huhu: 
:bisou: 
:amitie: 
:mainbouche: 
:rire: 
:gene: 
:triste: 
:vomir: 
:huhuchat: 
:horreur: 
:chatlove: 
:coeur: 
:doigt: 
:merde: 
:ok: 
:narval: 
:mitochondrie: 
:croa: