Clara Sheller – Saison 2

La saison 1 de Clara Sheller, c’était en 2005, avec un étrange format : 6 épisodes de 52 minutes. Mais surtout, c’était un nouvelle génération de série à la française… à l’américaine. Et avec ce que les séries américaines nous donnent de mieux : des intrigues solides et prenantes, des personnages attachants, de l’humour et de l’émotion, des décors naturels, des comédiens qui tiennent la route. Tout ça pour nous ! Et en cerise sur le gâteau : un personnage principal homo (brillamment) incarné par Frédéric Diefenthal !! Seul souci : aucune autre série gauloise n’a surfé sur la vague, et la saison 2 était repoussée aux calendes grecques malgré l’énorme succès de la série.

Mais la voici, la saison 2, et on reprend ce même format qui prend son temps pour raconter ses histoires, même si 6 épisodes c’est bien trop court ! Le gros changement, et sacrément casse-gueule, concerne les comédiens et comédiennes : presque plus un seul en commun avec la précédente saison. Je pense que quitte à changer un peu le casting, il valait mieux en effet tout remettre en question, et ne pas se la jouer « Santa Barbara » (Je me souviendrais toujours de ce cher Channing Capwell sur son lit d’hôpital… Avec sa fille qui vient le voir au début de la nouvelle saison, et je me demandais pourquoi cette conne allait voir un inconnu, jusqu’à ce qu’elle l’appelle papa, et que je comprenne le subtil changement de comédien.).

Donc nous voilà avec une nouvelle Clara Sheller (Zoé Félix), un nouveau JP (Patrick Mille) et un nouveau Gilles (François Vincentelli). Ajoutons à celà une pléiade de personnages secondaires connus et plutôt bons : Annie Duperey, Charlotte de Turckheim, Patrick Bouchitey, Marie-France Pisier ou encore le rhaa lovely!! Edouard Collin.

Zoé Félix est vraiment très bien, voire mieux que Mélanie Doutey, et Frédéric Diefenthal avait l’avantage d’avoir une telle image hétéro qu’il avait bien prouvé son talent en JP. Thierry Neuvic était aussi un Gilles d’une beauté assez incroyable mais plutôt originale, et dont l’ambivalence passait comme une lettre à la poste. Là au premier regard, on peut avoir quelques doutes, le nouveau Gilles, par exemple, qui est un peu trop canon, et ne fait pas très sensible. J’ai tout de suite beaucoup accroché avec Patrick Mille qui est manifestement un excellent comédien, et qui incarne le rôle à la perfection. J’ai d’abord regretté l’absence de la merveilleuse et incroyable Hélène Vincent, qui incarnait la mère de JP. Mais un joli coup du scénariste a donné à Charlotte de Turckheim (dont je ne suis habituellement pas fan) ce rôle maternel qui lui va comme un gant, et a évité la comparaison en faisant virer complètement de cap ce personnage. Et on se rend compte que ça fonctionne terriblement bien, quand dès le second épisode, on est attaché à ces nouveaux comédiens, et qu’on en oublie facilement les protagonistes de la première saison.

Pour cette seconde saison, il faut encore saluer le talent du scénariste : Nicolas Mercier. Bravo, bravo, et merci pour avoir encore réalisé une superbe oeuvre. Car la saison 2 est aussi pétulante, truculente et percutante que la première !! Pourtant, comme lors de la saison 1, j’ai eu peur lors du premier épisode… Nicolas Mercier doit avoir un problème avec les premiers épisodes, et à la fin de celui-ci, j’ai pensé à la catastrophe nucléaire. A chier, pas d’alchimie, pas d’histoire, pas de personnages. Eurk.

Et dès le second, bam ! Le pied. Les intrigues se dévoilent, des personnages secondaires viennent pimenter le tout, et on retrouve notre trio bien embourbé dans les mensonges deClara, les vicissitudes (péd)existentialistes de JP, et l’insupportable perfection de Gilles. Il faut dire aussi que les seconds rôles apportent aussi énormément. J’ai été d’ailleurs très agréablement surpris par Edouard Collin (Brad) et ce rôle assez irrésistible qu’on lui a collé ! Il y a aussi Cécile Cassel (demi-soeur de Vincent Cassel) qui m’a beaucoup plu dans le rôle de Victoire. Je me souvenais très bien d’elle en Chloé, la fille d’Alexander Petrovski dans les derniers épisodes parisiens de « Sex and the City ». Je me suis surtout rappelé de sa voix et de son élocution, dont je suis particulièrement fan.

C’est assez cocasse car la chronologie est bien respectée, cette saison 2 débute ainsi trois ans après que Clara se soit mise en couple avec Gilles, et que JP habite le même immeuble mais seul du coup. Ce dernier est clairement beaucoup plus au centre des préoccupations de la saison, et grâce au charisme du comédien (que je trouve graaaave rhaa lovely!!), ainsi qu’à ses répliques,JP devient certainement le personnage le plus attachant du trio. Il est toujours aussi loser de la life avec les mecs, et cela le met encore de sales draps et donne lieu à des saynètes assez tordantes. Clara est égale à elle-même, toujours aussi mythoneuse et fabulatrice, elle finit toujours par regretter ses mensonges. Elle s’emmêle surtout les pinceaux dans sa relation avec Gilles. Les deux sont carrément en phase de passer d’une relation amoureuse adolescente à quelque-chose de plus établi, et c’est un peu le « ça passe ou ça casse ». Clara est totalement flippée, résultat elle ment de plus belle.

Je ne veux pas vous déflorer cette saison, ce serait criminel (gnark gnark gnark), mais Clara va connaître bien des turpitudes, et cela donne à son personnage bien plus d’épaisseur et d’intérêt qu’à la précédente saison. Globalement, il y a une ambiance un brin plus sombre et nuancée dans ces épisodes. Même si l’on retrouve certains gimmicks de réalisation (les vues de Paris, les musiques, les scènes en extérieurs etc.) et beaucoup d’humour, de bons mots et de répliques très drôles, le drame n’est jamais loin, ce qui donne une correcte crédibilité (et équilibre) à l’ensemble.

Le trio de base est tout de même celui qu’on retrouve de la première saison, et on n’y a pas trop touché non plus (malgré les changements de comédiens). Mais là, tout l’intérêt dramatique et burlesque se trouvent dans les personnages secondaires. Victoire (Cécile Cassel) en est un excellent exemple alors qu’elle endosse le rôle de la collègue parfaite de Clara. Belle, intelligente et raffinée, Clara va être jalouse à en mourir, et Cécile Cassel joue à merveille la bitch sure d’elle et manipulatrice, tout en montrant ses failles de femme « forte mais vulnérable au-dedans ».

Un des rôles qui m’a le plus fait rigoler, c’est Edouard Collin en Brad. Ah ah, excellent ! Brad c’est un mec qui se douche au Raidd, et qui porte son dévolu sur JP un soir, en lui expliquant clairement qu’ils ne sont pas du même monde « gay » (Brad est A, comme Apollon, voir la vidéo huhuhu). Ils ont une « relation » qui est juste pétante de rire quand on connaît un peu le milieu et ses codes. Alors qu’on pouvait s’attendre à une utilisation basique d’un Edouard Collin, c’est plutôt le contre-emploi qui a été de mise, et pour le meilleur ! Vraiment c’est très fort d’avoir inséré un truc pareil dans une série estampillée France 2 !! Dans la même veine, la mère de JP (ce n’est plus Hélène Vincent qui m’avait tant fait rire) jouée par Charlotte de Turckheim n’est plus en dépression. Au contraire même, elle refait sa vie et pète le feu, ce qui donne lieu à des scènes hilarantes, et une Charlotte de Turckheim qui m’a très agréablement surpris.

Je suis un grand fan de Marie-France Pisier, et cette dernière en vamp et femme fatale qui s’attaque à Gilles, est juste géniale. Ah quelle femme ! Inutile d’expliquer que la confrontation avec Clara vaut son pesant de cacahouètes… J’ai beaucoup aimé Annie Duperey en maman de Clara, elle est très juste et donne une belle intensité à son rôle. Patrick Bouchitey joue Joseph, un vieux pédé qui fricote avec la mère de JP , et devient le confident de celui-ci. Oui, oui. Hé hé. Le personnage n’est pas très facile, et je trouve qu’il s’en sort très bien. C’est encore là une vision de l’homosexualité, et plus largement d’une vie amoureuse « senior » qui n’est absolument pas caricaturale, même si très peu évoquée dans ce genre de créations.

Forcément, en tant que pédé, j’ai été très sensible à la manière dont les gays étaient mis en scène. On n’est jamais content de ça évidemment, on y trouve toujours trop de caricature ou trop de consensus ou bien d’hypocrisie ou encore de souci de bon image. Mais à travers ces épisodes, on trouve quelques personas gays qui sont tout à fait crédibles. Or avec JP, le couple de pédés de l’immeuble, Edouard Collin et Patrick Bouchitey, on a un éventail assez intéressant et plutôt représentatif de la gaytitude actuelle, ce qui est une véritable prouesse à saluer. Aucun n’est encensé ou fustigé, érigé comme modèle ou rejeté comme vilain petit canard, mais simplement là pour ce qu’ils sont, des hommes comme les autres (enfin presque). Il faut encore reconnaître la plume deNicolas Mercier dans ces personnages, et la manière dont l’humour a le dont de montrer les petits défauts et d’en jouer allègrement.

Mais surtout ce qui va faire couler de l’encre si la série passe en prime-time ce sont les scènes de sexe homo !!! Ah ce n’est pas simulé ou montré en ombres chinoises, ou même joyeusement éludé, non, non, y’a de la sodomie madame !!! Et autant j’imagine que cela va faire gloups dans certaine famille, autant ces moments sont filmés en faisant montre de beaucoup d’amour, et simplement comme cela l’est pour les passages hétéros du même acabit. Juste la même chose.

Pourtant, j’ai vraiment eu peur après ce premier épisode un peu naze, mais force est de constater que j’ai été enchanté du reste. L’histoire, le déroulement, les dialogues, les musiques (c’est tout de même la seule série, et même par rapport au séries US, qui investit autant dans des morceaux connus pour bande sonore) et les personnages secondaires, il y a énormément de bonnes choses dans cette saison 2 de Clara Sheller !

Clara Sheller Saison 2

38 Commentaires

  1. Une petite précision, Matoo :
    tu n’as pas dit que François Vincentelli est aussi présent dans la saison 1 de « Hard » de Canal+ -et peut etre la saison 2 aussi, elle ‘nest pas encore sortie je crois-.
    Il y joue le rôle d’un hardeur et on le voit à plusieurs reprises habillé de ses poils uniquement.. on aperçoit même une paire de fesse musclée velue qui .. enfin, bon, il est vraiment canon, quoi.
    Hard, c’est bon, mangez-en. Et François Vincentelli aussi, sans doute.

  2. Hé bien, perso, j’ai préféré la saison 2 à la saison 1. Zoé Félix et géniale voire mieux que M.Doutey. Et Brad, ô mon dieu ! 😉
    Comme toi j’avais peur et j’ai été agréablement surprise. Je me suis fait happée dès le deuxième épisode. Mais c’est trop court n’est-ce pas ? 😎

  3. Pourquoi le fait de lire le mot « connaît » entre guillemets éveille en moi des idées perverties ? 😀

    Sinon en fait le scénariste est pédé c’est ça ? Pour parler tellement bien du monde homo ? 😮

  4. Je viens juste de découvrir la première saison : j’avais loupé l’existence de cette excellente série au moment de sa diffusion (mais c’est comme pour le reste de mon existence : je me rattrape bien cette année :redface:). Du coup, j’attends avec impatience la deuxième saison, et ce que j’en lis de ci de là – et ton billet est le meilleur que j’ai lu – ne fait qu’augmenter mon envie de voir la suite !

  5. Non mais c’est dingue ça, t’as à peine cité le nom de François VINCENTELLI alors que ce mec est à pleurer et trépigner et hurler et s’étriper et s’auto-mutiler de sex-appeal !!!
    Ses poils…
    Sa gueule…
    Ses cheveux…
    Ses yeux…
    Ses fesses…
    Ses cuisses…
    LUI LUI LUI !!!!

    Argh j’en peux plus de désir pour ce mec !…

    …hum …je …je crois que je mouille…

  6. Ha ouiiii d’accord avec Bruno !!! Francois Vincentelli, vite vite apportez moi un paquet de kleenex !!!
    En plus il faut absolument regarder la serie « HARD », ou il joue le rôle de Roy Lapoutre ! Il joue trop bien la star du porno un peu béta ! 😀

  7. Tu m’avais déjà amené bon an mal an à la saison 1 qui m’avait plu (voire même anéanti, bah oué, un perso – qui plus est homo – qui n’a pas une fin un tant soit peu heureuse, pire ! en statu quo, moi ça me déchire) Donc forcément, là, je trépigne d’impatience…

    Par contre, je pense que je vais avoir besoin de la série entière pour vraiment me faire à la nouvelle allure de Gilles. Pour moi, Thierry Neuvic est un dieu pour ce rôle (ou même tout court, d’ailleurs :love: )

    Rdv Après diffusion. Et merci pour la pré-critique !

  8. Même si l’ambiguïté c’est mon truc dans la série, avec Matoo on se connaît… sans guillemets. On s’est écrit, et on a déjeuné ensemble au Palais-Royal, c’est tout promis juré.
    En tout cas, dans mon prochain premier épisode je mets un 747 qui s’écrase, où un bus d’enfant qui se renverse dans un ravin, où un complot avant une életion présidentielle… ça devrait commencer plus sur les chapeaux de roue et booster mes peronnages!
    Merci pour le post en tout cas… et tous à vos postes le 19 novembre!

    Nicolas Mercier (l’auteur)

  9. J’ai l’impression que le scénar a pas mal viré gay-friendly, à en faire passer le personnage principal pour un second rôle. En tout cas, c’est ce que laisse penser ton texte ou la photo du casting. Cela dit, ton point de vue est peut être légèrement « orienté » :mrgreen: A voir, donc

  10. Rhooo faut pas se moquer, j’ai vachement de mal avec les accords ! :book: On ne peut pas l’accorder avec la Charlotte alors ?? (surpris par qui ? Charlotte, donc c’est suprise parce que le COD est placé avant ? nan ??)

  11. Rhooo… Matoo qui se noie en essayant de se rattraper aux branches!!!
    Charlotte n’est pas DU TOUT le COD dans cette phrase! C’est toi le COD, couillon! Charlotte, c’est le sujet!
    Ta phrase revient à dire « Charlotte m’a très agréablement surpris »
    Je vais être obligé de te sortir mon gros Bled… Ca va pas être joli-joli…. :mrgreen:

  12. Nan mais je simule même pas là, je vous juuuuure madame !! (Ne jurez pas Marie-Thérèse !!)
    Merci pour cette explication. Je me drape fièrement dans ma honte !! :pompom:
    (Et je corrige… hinhin.)

  13. Je viens de voir le première épisode j’ai adoré la chanson « mon amouseuse » mais je ne sais pas qui est le chanteur! Quelqu’un peut m’aider?

  14. c’est drôle, matoo, dans ton article, pour lequel tu t’es donné beaucoup de mal, on dirait que tu nous parles d’une pièce de théâtre ..tu évoques tout sauf la mise en scène, l’image, la direction des acteurs, ce qui fait, en dehors de l’histoire, un bon film ou une bonne série, quoi… cela dit, je viens de voir les deux premiers épisodes de la deuxième saison, et je comprends ton silence. La direction artistique est au degré zéro cette fois-ci. C’est « Plus belle la vie de Clara » ou encore « Sous le soleil de Clara ».
    La différence avec la première saison c’est que la magie n’y est pas, qu’on ne croit pas aux personnages, que tout est plaqué, superficiel, vulgaire, sonne faux. Qu’est-ce qu’on en a à faire de montrer des scènes de sodomie à l’écran? Crois tu qu’il soit plus important que ça fasse « gloups » dans les chaumières ou que les gens s’identifient aux personnages, à leurs sentiments, comme dans la saison 1 et deviennent éventuellement un peu plus ouverts et tolérants?
    Je trouve ce que j’ai vu dépassé, has-been, et d’ailleurs, le verdict est tombé…

  15. Pour ceux qui cherche la chanson « Mon amoureuse » en Faite dans les paroles c’est « Mon amour est lasse  » et le titre c’est « Dans mamerco benz » de Benjamin Biolay

  16. La série est pour ma part vraiment bien faite, les images sont belles, la musique est bien choisie, les pesonnages sont extrêmement attachants et l’intrigue est prenante.
    Quant aux scènes d’amour entre hommes, c’est la première fois que j’en vois qui ne sont pas suggérées, et elles sont absolument magnifiques et pas du tout choquantes. Je ne vois pas pourquoi des personnes seraient choquées, les hétéros ne sont pas tous des arriérés. On y voit avant tout le désir entre deux personnes, et l’amour, au moins pour une des deux.
    Toutefois, je ne vois pas pourquoi il serait préférable que Gilles finisse avec JP, sous prétexte que les homos sont toujours desservis dans les séries. Pourquoi ne pas aller au-delà de cette question de sexes et ne pas voir que des personnes et leurs sentiments ? Si JP avait été une fille, tout le monde aurait pensé que c’est la salope de l’histoire, le personnage aurait été détesté, pour avoir trahi à ce point sa meilleure amie. Là, on dirait que tout le monde s’en félicite. Clara est folle amoureuse de son homme, elle est même quasi prête à faire un enfant avec lui, bref il est l’homme de sa vie, et ça JP le sait. Il n’hésite pas, malgré tout, à coucher avec cet homme (qui lui n’est surement pas amoureux, tout simplement parce-que ça se voit qu’il est fou de Clara, mais trouve quelqu’un qui lui dit qu’il l’aime au moment où il est le plus paumé, qu’il doute des sentiments de Clara et qu’il remet en question sa relation). Pourquoi JP se priverait, alors qu’il est amoureux et a toujours souffert ? Tout simplement car il ferait le malheur de sa meilleure amie, de celle qui compte le plus à ses yeux, et qui elle a renoncé au Japon pour lui. Rappelons que Clara n’a pas piqué Gilles à JP, leur relation dans la saison 1 était loin d’être aussi avancée que celle entre Clara et Gilles.
    Bref la saison laisserait un goût amer si elle se terminait sur la trahison d’une personne par les deux personnes qui comptent le plus pour elle. Je répète que si JP était une fille, il serait impossible, impensable, que la série se termine ainsi. Et si le contraire se produisait, on ne verrait pas le triomphe de l’hétéro sur l’homo mais celui de l’amour réciproque.

  17. Je ne connaissais pas la saison 1, je découvre et me régale, un pur moment de détente, J’adule !
    J’adore la chanson « mon amoureuse », quelqu’un pourrait me dire qui chante cette chanson et son titre s’il vous plait ?
    Merci par avance !

  18. j’ai personnellement trouvé cette saison bcp plus fine encor que la premiere.
    les acteurs sont exceptionnels et contrairement à ce qui est dit j’ai trouvé gilles sensible! patrick mille et zoé felix sont également excellent!
    il est vrai que la fin est assez innatendue et vraiment déprimente, un moyen de dire que l’amour prime sur l’amitié? ce n’est pas ma vision des choses!
    en attendant vivement la saison 3 en l’espérant avec les mêmes acteurs y compris charlotte de Turckheim, fabuleuse!
    enfin une série qui parle de l’homosexualité réellement et intelligemment!

  19. Déprimant,la seule chose qui a été épargné à cette pauvre Clara est le suicide ou l’accident mortel. Les acteurs de la saison 2 ne sont que de pâles copies de la première à part cette chère Charlotte.
    En cette période de crise, bonjour tristesse. On dirait qu’on nous pond des séries tristes pour nous remonter le moral. Le scénariste doit vraiment détester les femmes. Quand aux scènes de sodomie, franchement sans aucun intérêt, on se demande si c’est de la provoc ou juste du mauvais goût…à moins que ce soit encore plus viscieux.
    La fin n’est pas crédible, tout est bancal et ne tient pas la route. JP trahissant Clara? No way….
    Quand au commentaire 29.. une série qui parle de l’homosexualité intelligemment???? Il faudrait décoder parce que je n’ai pas vu une parcelle d’intelligence même en cherchant bien.

  20. j’attends la saison 3 avec impatience et j’espère avec les mêmes acteurs.c’est vrai que c’était un peu triste comme série et que la fin est plus que moyenne.c’est qd même frais et novateur surtout en france.merci à nicolas mercier.

  21. personnellement, je n’ai pas vu la saison 1, mais j’ai été totalement entraînée par l’histoire.
    Zoe Félix est merveilleuse et m’a réconcilié avec l’actrice qui ne m’avait pas convaincue dans « Bienvenue che les Ch’tis ».
    Clara accentue tous les petits travers des femmes en général… et même si cela finit mal pour elle, (cela change des fins à l’eau de rose du style : ils se marièrent et eurent beaucoup d’enfant…).

    J’ai hâte de voir la saison 3
    Dommage qu’ils changent de nouveau les acteurs, je trouvait ceux ci très attachants ! surtout François Vincentelli… quel homme !

    Merci Nicolas Mercier pour ce moment de détente !

  22. a la saison 2 trop bien;-)!!!mais 6 episodes trop court:pleure:!!!j’attender mecredi soir avec impatience et j’attender que la série passe mais malheuresement c’étais deja finis :pleure:!!!

  23. Bonjour,
    J’ai adoré les 6 épisodes de la saison 2, mais je n’ai pas compris pourquoi cela c’est arrêté ? Quelqu’un saurait me dire combien il y a d’épisodes par saison ?
    Merci !
    P.S : merci à celui qui nous a donné l’artiste et le titre de la chanson  » mon amoureuse », enfin plutôt  » mon amour est lasse » !!
    Lydie.

  24. Lydie > « J’ai adoré les 6 épisodes de la saison 2, mais je n’ai pas compris pourquoi cela c’est arrêté ? Quelqu’un saurait me dire combien il y a d’épisodes par saison ? »

    Bin ce sont juste des saisons de 6 épisodes :p

  25. Je suis en train de regarder les redif’ de la saison 1 sur France 4 et je suis allé voir « le bal des actrices » avec l’adorable Mélanie Doutey!Justement en comparaison avec les 2 saison,la 1ere est de meilleure qualité du point de vue du scénario et du traitement des personnages.Même si Patrick Mille est trés bon et Vincent Vincetelli diablement sexx’ je préfère le trio de la 1ere saison.Mélanie Doutey incarne une Clara Sheller ,femme immature bien plus subtilement que Zoé Felix qui joue avec une certaine outrance, d’autant que le personnage de Clara régresse de plus en plus(elle ment systématiquement, le trait est forcé …traits physique également car Méalanie Doutey a ce visage de poupée, ces mimiques qui colle pile au personnage) Elle prête davantage à rire que Mélanie Doutey nous attendrit!Le personnage de JP a certes au contraire mûri mais la fragilité de la 1ere saison et ses doutes en font un personnage plus attachant.Quand aux seconds rôles, Bruno Salomone Et Valérie Donzelli sont vraiment bons dans la 1ere saison, leurs personnage tiennent une place plus importante dans la vie de Clara.Ce qui m’a plus gêné, le changement brutal du personnage de la mère de JP(les 2 actrices sont formidables) mais c’est trop incohérent.Gilles est en effet trop parfait dans la 2ème saison mais perd de son ambiguité et de son mystère que portait a merveille Thierry Neuvic(que je préfère au second (qui est certes sexy mais peut etre un peu trop lisse)
    Je n’espère pas de 3ème saison car j’ai peur que le scénario s’enlise, ce qui a fait le charme de la 1ere, c’est l’excellente Mélanie Doutey mais surtout la mise en fiction de trentenaires parisiens et leurs problèmes existentiels.
    Point trop s’en faut car à force d’imaginer des éventuelles évolutions du devenir des personnages, la série perd un peu de son réalisme, de sa sensibilité , de son humour ce qui fait tout le charme de la saison 1 et les scénaristes semblent s’égarer avec des situations qui virent au soap… 🙄

  26. Je viens de découvrir la saison 2 (je vivais sur une autre planète pour avoir loupé la saison 1). Je la trouve assez réussie et très audacieuse pour une série française ! J’aime tous les personnages et j’ai un faible pour le personnage de François Vincentelli qui est présenté comme un mec parfait mais qui au fond de lui ne sait pas vraiment qui il est. Clara aussi est pas mal dans le genre fuir le bonheur de peur qu’il se sauve… Quant à JP, il est très attachant et n’hésite pas à récupérer Gilles quand l’occasion se présente. Un trio fonctionnerait-il en réalité ?

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

:bye: 
:good: 
:negative:  
:scratch: 
:wacko:  
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose:   
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail:   
:-(     
:unsure:  
;-)  
 
Partages