1 commentaire

  • Le kitsch défini par Hermann Broch (il appelle ça le « tape-à-l’oeil »): quand tu travailles (ici écrire) non par amour du travail bien fait, mais pour produire un effet, quand ce qui compte ce n’est plus le produit, mais le client…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

:sourire: 
:clindoeil: 
:huhu: 
:bisou: 
:amitie: 
:mainbouche: 
:rire: 
:gene: 
:triste: 
:vomir: 
:huhuchat: 
:horreur: 
:chatlove: 
:coeur: 
:doigt: 
:merde: 
:ok: 
:narval: 
:mitochondrie: 
:croa: