Bagdad Corfou

Imaginez le seul bar qu’on vous indique dans un guide gay en ligne pour une île grecque au large de l’Albanie. Il s’appelle le « Fagins » et c’est un bar anglais à Sidari. Heureusement ce n’est pas très loin d’où nous étions, mais arriver comme cela dans une station balnéaire en basse saison, ça ressemble un peu à un décor de mauvais western spaghetti. Et là clairement, on suit jusqu’à la mer une longue avenue bordée de pubs, restaurants, magasins de souvenirs, et autres devantures bigarrées tout à fait palavasiennes.

La moitié était fermée et donc le tout était digne d’un road-movie dans le sud-ouest américain. On voyait presque les boules d’amaranthe blanche traverser la route avec des bourrasques de sable. Hu hu. Mais à la fin de cette route de fin de parcours, on trouve bien le « Fagins ». Vieux pub anglais assez traditionnel avec une devanture qui, c’est vrai, tranche un peu dans le paysage :

Affiche de Lady Jayne au bar Fagins (Sidari, Corfou)

Mein gott!! Il fallait évidemment que nous assistions au spectacle de Lady Jayne !!! Et je vous promets que le jeu en valait la chandelle. Cette drag-queen endosse des dizaines de rôles, de tenues et d’accessoires. Et comme dirait RuPaul « It’s time to lip-sync for your life !! » Elle fait son playback sur des chanteuses queer au possible comme Liza Minelli, et elle développe surtout de véritables sketchs en mimant les paroles avec des mises en scène burlesques et hilarantes.

Lady Jayne au bar Fagins (Sidari, Corfou)

Mais là où vraiment, vous vous retrouvez dans « Bagdad Corfou », c’est lorsque vous jetez un coup d’oeil à la salle qui est REMPLIE de spectateurs tous plus excités, ravis, hilares, fanatiques de la drag-queen. Et une petite conversation avec la barmaid m’a assuré que le bar ne désemplit pas les soirs où Lady Jayne est là.

Le public de Lady Jayne au Fagins (Sidari, Corfou)

Hummm oui voilà… Le bar est peuplé de touristes pas tout jeunes anglais, allemands et hollandais, qui n’ont pas, à première vue, l’air d’être les gens les plus gay-friendly de l’univers. A part les deux vieilles pédales allemandes dans le coin, nous sommes les deux autres tapioles de la soirée. Et de voir ainsi autant s’amuser ces gens produit deux sentiments assez contradictoires. D’un côté, c’est plutôt pas mal de voir des vieux hétéros avoir une attitude plutôt ouverte et tolérante, mais de l’autre c’était peut-être pour eux juste un spectacle freak et qui n’a même rien à voir avec une quelconque homosexualité.

En tout cas, être là était assez irrésistible, et frôlait l’improbable ! J’adoooooooore Lady Jayne, dommage qu’on n’ait pas de performances aussi drôles et décalées dans nos bars gaulois.

J'aime 0

13 Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

:sourire: 
:clindoeil: 
:huhu: 
:bisou: 
:amitie: 
:mainbouche: 
:rire: 
:gene: 
:triste: 
:vomir: 
:huhuchat: 
:horreur: 
:chatlove: 
:coeur: 
:doigt: 
:merde: 
:ok: 
:narval: 
:mitochondrie: 
:croa: