"The Monster Ball Tour" de Lady Gaga à la Halle Tony Garnier de Lyon

« The Monster Ball Tour » de Lady Gaga à la Halle Tony Garnier de Lyon

Après avoir manqué le coche pour acheter des places parisiennes, je me suis dit qu’on pouvait aussi retourner sur Lyon, vu qu’on avait eu une excellente expérience la dernière fois. Malgré la peur de la neige (qui était omniprésente dans la ville en effet) et la grande difficulté de trouver un hôtel à Lyon cette semaine là, nous y sommes arrivés !! Et ce concert de Lady Gaga fut un tel moment de bonheur festif que pour rien au monde j’aurais manqué cela. Oh là là, ce que je suis content d’avoir fait tous ces kilomètres juste pour cela, car ça valait vraiment le coup.

Je ne suis pas un immense fan, mais j’aime bien Lady Gaga, un peu « comme tout le monde » je pense. Ce concert montre l’incroyable parcours de la chanteuse ces deux dernières années, d’une presque inconnue à une célébrité mondiale incontournable. Et la voilà qui nous fait une tournée dont Madonna même n’aurait pas à rougir, et surtout quelle bête de scène, quelle chanteuse, quelle meneuse de revue… Hallucinant. Elle chante décidément terriblement bien, juste et avec toutes ses tripes, de temps en temps à s’en faire péter les cordes vocales. Même si le show est millimétré, elle est en constante interaction avec le public, et elle veut que les gens se lèvent, chantent et dansent avec elle.

Nous n’étions pas très bien placé, bien en face mais loin sur des gradins, et un moment on a cru qu’on allait perdre l’effet de proximité et regarder le concert comme devant une télé… Mais voilà qu’après 5 minutes, elle se met à gueuler et demander que tout le monde se lève dans la salle. Et comme par miracle, voilà que toute la Halle Tony Garnier (et les 13 000 folles qui la composaient) se lève comme un seul homme et commence à remuer ses popotins et à entonner la chanson. Et là, le mot d’ordre lancé, la fête pouvait commencer ! Les gens étaient tout le temps debout, et ça remuait, ça s’amusait, et on a passé un moment génial.

Le Monster Ball c’est Lady Gaga qui se rend à ce bal avec ses amis, tous plus freaks qu’elle, et on suit ses pérégrinations en voiture, en bus et en métro. C’est totalement nawak et déjanté, avec des danseurs très doués, des costumes évidemment superbes, et déjà de très beaux Deus ex machina pour une première tournée de cette ampleur. Ce spectacle c’était le Mystérieux Voyage de Marie-Rose sous ecsta !!!!!!!!!!

Et puis Lady Gaga, je m’en étais déjà ému ici, elle me plait par son engagement clair et manifeste pour les pédés. Elle ne le dit pas à demi-mot ou en essayant de jouer sur tous les tableaux, non, non, elle annonce directement la couleur et elle le martèle pendant deux heures. Elle salue ses fans gay, les congratule, les remercie, les apostrophe, les loue… Elle en fait même des caisses, incarnant la déesse des FAP à elle seule !! Alors ça évidemment, vous imaginez bien que ça me parle. Hé hé. En outre, elle évoque surtout ses « little monsters » que nous sommes, et elle parle du fait qu’elle se sentait aussi seule, moche et « bullied » à l’école, et qu’elle prend maintenant sa revanche grâce à nous. Même si c’est du show et que je ne suis pas dupe, j’ai envie de la croire, et je comprends que les ados de tout poil craquent pour elle.

Alors évidemment ça reste de la pop pas très évoluée et avant tout faite pour battre le dancefloor en rythme, mais Lady Gaga lui apporte sans conteste ses lettres de noblesse.

"The Monster Ball Tour" de Lady Gaga à la Halle Tony Garnier de Lyon

J'aime 0

12 Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

:sourire: 
:clindoeil: 
:huhu: 
:bisou: 
:amitie: 
:mainbouche: 
:rire: 
:gene: 
:triste: 
:vomir: 
:huhuchat: 
:horreur: 
:chatlove: 
:coeur: 
:doigt: 
:merde: 
:ok: 
:narval: 
:mitochondrie: 
:croa: