De Ouessant à Santorin (Été 2012) – Partie 2 L’Île de Santorin

Plage de Vlychada (naturiste) - Santorin
Temps de lecture : 12 minutes

4 – Nea Kameni et Palea Kameni
Lors de ses éruptions successives, le volcan a remodelé l’île en donnant cette étonnante caldeira, mais en créant aussi deux îlots volcaniques en plein milieu. La plus petite et plus ancienne est Palea Kameni (« ancienne brûlée ») et l’autre Nea Kameni (« nouvelle brûlée »), on les visite en effectuant l’ultra-classique et incontournable (mais très sympa) visite en bateau. Là sur le coup c’est un parcours balisé et très touristique, mais je n’ai pas boudé mon plaisir car c’était vraiment très agréable et chouette. La vue de la côte en bateau est encore plus belle, et les îles ont une histoire géologique originale dont il est intéressant d’avoir des explications d’un guide. On a marché jusqu’au centre de Palea Kameni qui n’est donc qu’une terre de pierres volcaniques avec des cratères refroidis mais une activité bien visible. On peut notamment voir des coulées jaunâtres de souffre et des fumerolles à l’odeur bien caractéristique d’allumette craquée, des capteurs permettent de surveiller constamment cette potentielle menace sur l’île. Il y a une ambiance île de la Mort de Ikki très lunaire et qui vaut le coup d’oeil.

Il y a juste un bras de mer entre les deux îlots, et on aperçoit Palea Kameni qui est donc beaucoup plus ancienne, et a un habitant à l’année qui s’occupe de chèvres (on peut voir que la végétation commence à y reprendre ses droits). Le truc touristique de base c’est d’aller nager dans des sources d’eaux chaudes sulfureuses, mais ça c’est vraiment naze, donc vous pouvez passer votre tour. Arf.

Vue de Palea Kameni de Neo Kameni (îles volcaniques) - Santorin

5 – Thirassia

En face de l’île principale de Santorin vous voyez une autre partie de la caldeira qui a été complètement séparé et qui constitue l’île de Thirassia. Elle est beaucoup moins touristique que l’autre île puisqu’accessible uniquement en bateau et les villages sont beaucoup plus typiques et moins rutilants. Il faut juste du courage pour se taper les quarante milles marches (au moins) qui mènent au sommet. (Nous n’avons pas eu ce courage, arf arf.)

Vue de l'île de Thirassía en face de Santorin (faisant partie de l'archipel)

6 – Kolumbos Beach
Revenons un peu vers le nord de l’île mais côté est avec cette plage qui est loin des sentiers battus, et a été un de nos points favoris. Il faut dire que Santorin est aussi une pure destination balnéaire et que les gens adorent se mettre en rangs d’oignon sur des transats payants. On a fuit tous ces endroits et on a cherché les plages les plus désertées et agréables selon nos critères. En outre, on a cherché les plages avec des coins naturistes et gay, donc comme souvent des endroits plus difficiles à trouver, et où il faut marcher un peu pour s’isoler. Mais le jeu en vaut souvent la chandelle, et là encore ce fut le cas.

Pour s’y rendre, il faut aller là et se garer au niveau de ce resort isolé. Vous voyez sur la carte le sentier qui descend à la mer, c’est par là. Par rapport à la photo ci-dessous, lorsque vous arrivez à la plage c’est donc en regardant vers la partie droite de la plage, on voit bien sur la carte cette grande concrétion rocheuse. Le soir l’ombre arrive assez rapidement de ce côté là, et c’est la section familiale et habillée de la plage.

Plage de Kolumpos - Santorin

Si vous partez du côté gauche, vous avez beaucoup moins de monde et la plupart (voir l’intégralité) des gens sont en mode nudiste (et gay aussi en majorité). La plage se compose d’une bande de sable derrière une grande falaise de pierres ponces sculptée par le vent, et le sable est noir car volcanique. Evidemment ça drague et baisouille dans les buissons et rochers, hé hé hé, mais ce n’est pas l’Espiguette non plus.

Ce que j’ai adoré sur cette plage, ce sont les couchers de soleil qui sont pour moi les plus beaux de l’île.

Coucher de soleil plage (nudiste) de Kolumpos - Santorin

Coucher de soleil plage (nudiste) de Kolumpos - Santorin

Coucher de soleil plage (nudiste) de Kolumpos - Santorin

Vous trouvez aussi dans le coin quelques belles églises isolées très typiques des Cyclades et Santorin.

Eglise typique de Santorin

7 – Pyrgos
Le village de Pyrgos est perché sur une colline et est resté assez typique par rapport au reste de l’île, même s’il ne faut pas se faire d’illusion, il a été bien touristifié comme il faut. Mais sa situation et son enchevêtrement de rues sinueuses avec ses parois blanches qui gardent un semblant de fraîcheur sont très sympathiques. On voit le village de loin et on se rend compte que les habitations sont vraiment accrochées les unes aux autres sur ce promontoire.

Vue du village de Pirgos - Santorin

Encore une fois des églises aux toits bleus reconnaissables et qui pullulent sur toutes les îles des Cyclades.

Eglise de Pyrgos - Santorin

Le plus frappant à Pyrgos c’est lorsqu’on grimpe tout en haut du village et qu’on se rend compte du panorama. On a une vue sur toute l’île et surtout sur l’ensemble de la caldeira dont la forme en croissant s’embrasse d’un coup d’oeil.

Vue du haut du village de Pirgos - Santorin

Une taverne pas chère et excellente juste en bas de Pyrgos, Taverne Kallisti, vous propose les plats typiques de Santorin et c’est vraiment de la très très bonne nourriture (encore une fois vraiment pas cher en comparaison des autres). Vous pourrez y manger en entrée du Fava (ou φάβα purée de pois chiches tièdes à se damner) et des tomatokeftedes (ou ντοματοκεφτεδες, des beignets de tomates cerises locales frits) à vous en damner !!!

8 – Megalochori

Un autre village, celui-ci un peu moins touristique et un peu plus authentique (donc délabré et moins « refait »), qui vaut la balade pour quelques rues aux belles perspectives dont ces églises sur une même placette.

Eglises dans le village de Megalochori

Suite de la visite.

J'aime 0

8 Commentaires

  1. salut,

    C’est une bonne chose que le mur de bites (immondes au passage) soit enfin couvert d’un sens interdit ! ton blog vaut mieux que ça je trouve… les mecs vous êtes pathétiques !!

  2. Ouais ouais ouais … y a quand même des trucs à touristes qu’il ne faut pas négliger. Pour Oià, mille fois d’accord. Firostefani, c’est sympa le soir me^me si l’aspect Ibiaz est assez gavant à force … cela étant, il suffit juste de s’écarter des voies un peu trop passagères.
    Les sources sulfurées, c’est top touristes mais je maintiens que ça vaut le coup de le faire.

    Enfin, tu as tout dit sur les villages (hi hi, curieusement on a fait les mêmes .. comme quoi l’île n’est pas bien grande) et sur les plages. Je conseille juste un truc pour sortir de Oià, c’est le taxi : pratique, pas cher et rusé (faut toujours se fier aux locaux).

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

:sourire: 
:clindoeil: 
:huhu: 
:bisou: 
:mainbouche: 
:rire: 
:chut: 
:gene: 
:triste: 
:pleurs: 
:vomir: 
:grrr: 
:drapeau: 
:sourirechat: 
:huhuchat: 
:aheumchat: 
:horreur: 
:coeur: 
:doigt: 
:merde: 
:ok: 
:croa: