La campagne abbevilloise à travers les vitres du TER

Temps de lecture : < 1 minute

Campagne Abbeville

A chaque fois que je vais à Mers-Les-Bains, je passe par Abbeville en train TER. La vingtaine de minutes avant d’arriver à la gare ne montre que des étendues avec beaucoup d’étangs, d’échassiers, d’ajoncs et de petites bicoques. Le tout au lever du soleil et derrière des vitres poussiéreuses à 100 kilomètres heure dans la campagne ressemble à une vieille (mais belle) toile de maître de la Renaissance (ou impressionniste si les vitres sont vraiment très sales).

J'aime 0

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

:sourire: 
:clindoeil: 
:huhu: 
:bisou: 
:mainbouche: 
:rire: 
:chut: 
:gene: 
:triste: 
:pleurs: 
:vomir: 
:grrr: 
:drapeau: 
:sourirechat: 
:huhuchat: 
:aheumchat: 
:horreur: 
:coeur: 
:doigt: 
:merde: 
:ok: 
:croa: