Baiser au Louvre, c’est baiser Paris, c’est baiser Macron, c’est baiser la France.

Quentin Mallet nous revient plus en forme que jamais, avec un article tonitruant décrivant ses activités nocturnes au Carrousel du Louvre. J’ai adoré cette fin de post en apothéose avec la citation qui a fait le titre de mon propre post (et c’est tellement du Quentin) :

Baiser au Louvre, c’est baiser Paris, c’est baiser Macron, c’est baiser la France.

C’est amusant de lire tout cela, et ça me rappelle mes propres pérégrinations il y a plus de 20 ans, bien plus rares et timides. J’ai toujours aimé les backroomss plus pour la découverte ethnologique et une curiosité voyeuriste qu’autre chose (les gens me font peur dans ces endroits, et j’ai l’impression d’attraper des maladies à chaque pas). Je me rappelle tout de même de la visite du souterrain des Tuileries pas très loin du Louvre, c’était un passage qui menait des quais directement au jardin (fermé aujourd’hui), et qui était incroyablement accessible toute la nuit ET totalement dénué de lumières (et bah voyons !). Qu’est-ce que j’ai eu peur ce jour-là, et qu’est-ce que ça m’avait chauffé les sens en même temps. C’était blindé de dizaines, vingtaines, trentaines de gars, dans une pénombre laissant juste apercevoir quelques lueurs. Au final, on entendait des râles et autres joyeusetés gutturales, des bruits de boucle de ceinture qui se défaisaient, et des corps qui s’entrechoquaient. Les odeurs étaient terribles, entre cul, jute, transpiration, clopes et je vous en passe…

Evidemment, je pensais à Cyril Collard et ses Nuits Fauves qui ne doit plus rien signifier pour la jeunesse actuelle, mais qui a été tellement important pour ma génération et celle d’avant. Je me disais que sa description des lieux de baise des années 80 sur les quais d’Austerlitz ressemblait juste à cela. Les temps changent mais certaines pratiques perdurent, et la drague gay (avec consommation sur place) au Louvre se pratique à priori depuis plus de deux siècles ! Ce n’est que très banal d’ailleurs, ce n’est pas mieux ou pire que le parc royal de Bruxelles ou le parc du Hilton à Tel Aviv. (Huhuhu.)

Je ne dis pas que c’est bien ou mal, je sais que ce n’est pas terrible pour le commun des mortels qui aurait envie de se promener là le soir, mais je ne crois pas non plus que ce soit une terrible nuisance. C’est comme ça. 😉

2 Commentaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

:bye: 
:good: 
:negative:  
:scratch: 
:wacko:  
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose:   
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail:   
:-(     
:unsure:  
;-)  
 
Partages