4 Commentaires

  • C’est un joli texte. Voir la fin de son monde et, peu à peu, la sienne (de mémoire, la dégénérescence cellulaire commence grosso modo vers 18 ans, non?).

    Par contre les vioques que nous sommes/ serons ont quand même leur mot à dire quand ça leur plait ou pas! Chacun a son mot à dire sur le monde de l’autre, sinon où serait l »échange?
    Cet échange qui permet aussi de comprendre le « nouveau » monde et de transmettre »l’ancien »

Répondre à Arbrav Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

:sourire: 
:clindoeil: 
:huhu: 
:bisou: 
:amitie: 
:mainbouche: 
:rire: 
:gene: 
:triste: 
:vomir: 
:huhuchat: 
:horreur: 
:chatlove: 
:coeur: 
:doigt: 
:merde: 
:ok: 
:narval: 
:mitochondrie: 
:croa: