Mylène Farmer 2019 (Paris La Défense Arena)

C’était (seulement) ma troisième fois avec Mylène Farmer, et comme on était à peu près certain de regretter de n’y aller qu’une fois, on a tout de suite pris deux billets. Eh bien, j’ai regretté de ne pas en avoir pris un troisième !!! C’est dire à quel point c’était un chouette concert. Après, à mon âge canonique, cela démontre bien que je ne suis pas un immense fan. C’est vraiment mon chérichou qui m’a fait découvrir 1 la chanteuse il y a une dizaine d’années, et qui m’a amené au premier concert.

Les vrais fans du podcast Histoires de MF sauront mieux vous parler du concert et de toutes ses particularités « farmeriennes ». Je vais me contenter de ma petite opinion de béotien. Hu hu hu. Et je crois que tout se résume avec cette première photo du post : la tête des gens qui assistent à la première minute du concert. Elle arrive par le haut de la salle, et on sent toute l’intensité de leur passion, de leurs émotions !! Cela fait 6 ans qu’ils attendaient ça !!

En deux mots, j’ai beaucoup aimé ce concert, qui est dans cette immense salle de Paris La Défense Arena, et qui a nécessité un aménagement très particulier. Il fallait à la fois des deus ex machina gigantesques pour que ça n’ait pas l’air con, mais aussi une manière d’occuper la salle avec une chanteuse qui mesure toujours la même taille… humaine ! Cela fonctionne plutôt bien avec un système astucieux d’écrans qui permettent de la voir de près, même quand on est très loin, et finalement deux shows en un. Soit vous êtes proches de la scène (des scènes en réalité, puisqu’il y avait une scène au fond, et une amovible qui allait au bout de la fosse or) et vous voyez super bien la chanteuse, mais en profitant beaucoup moins des incroyables jeux de lumière et de vidéo. Soit vous êtes trop loin pour la voir correctement, mais vous bénéficiez d’un spectacle d’ensemble vraiment bluffant, avec une scène amovible et mouvante, des chorégraphies de groupe et des chocs visuels assurés par les projections vidéos qui occupent et habillent littéralement les 55 000 m2 du lieu.

Mais j’ai, malgré tout, préféré le concert précédent, Timeless, parce que c’était plus petit, mais que les effets de lumière et la scénographie m’avaient vraiment épaté (alors que beaucoup n’avaient pas aimé le coup des robots par exemple… moi j’ai adoré !!). Les costumes, les chorégraphies et le groupe resserré de danseurs autour de Mylène également étaient autant d’éléments qui m’avaient conquis. Mais je ne boude pas pour autant mon plaisir, car le concert était parfaitement huilé (même si les enchaînements n’étaient pas toujours très fluides, avec des noirs de parfois 20 à 30 secondes assez perturbants), avec une scéno spectaculaire et des danseurs et danseuses parfaitement talentueuses 2.

Là où le concert se démarque vraiment c’est sans doute dans la set-list et la réinterprétation musicale live. C’est un petit bonheur, et j’écouterai avec plaisir l’album live pour ces versions vraiment très très intelligemment et finement revues pour l’occasion. Le rythme du concert est également excellent, et on ne s’emmerde jamais, les tubes d’antan viennent scander les standards de ces dernières années, les morceaux actuels, et quelques pépites inattendues pour satisfaire les infatigables, opiniâtres, acrimonieux et pointilleux expert·e·s farmerien·nes.

L’arrivée acrobatique du fond de l’espace, on s’y attendait un peu. Et là c’est une sorte de lune qui descend du plafond, il faut avouer que c’est assez DRAMA. Mais ok ok, la lumière bleue et les effets X-Files fonctionnent super bien.

Comme j’expliquais plus haut, on a des vues plus globales qui forment des tableaux d’une grande esthétique, et qui devaient être un show sympa pour les personnes un peu éloignées (on a grosso modo fait le fond de la fosse Or les deux fois). Cela donnait par exemple ce genre de vues :

Bon j’ai de la chance, car j’ai eu aussi l’occasion de la voir un peu plus comme ça :

(On ne s’étendra pas plus sur l’esthétique « Khaleesi chez les Stark ». Les goûts et les couleurs hein…)

Et du coup, on a soit des visions proches avec des moments chorégraphiés assez intenses, souvent Mylène en interaction avec des groupes de filles ou de gars (quand les danseurs sont tous ensembles, c’est plus pour des tableaux sans elle).

Et à certains moments, les danseurs en ombres chinoises forment des éléments de décor avec une facture assez classique, mais qui fonctionnent vraiment vraiment bien.

Evidemment les danseurs n’étaient pas moches, et clin d’œil des clins d’œil, tous et toutes étaient carrément rousses !!

Mylène Farmer délivre une prestation ultra-professionnelle et de haut niveau. On sent que tout est millimétré, et que ce n’est pas très spontané. Mais elle sourit, elle a l’air de s’amuser…

Et ses tenues sont tout bonnement splendides (Merci JPG ^^). Mention spéciale à la marinière et la tenue rouge de la fin…

Evidemment, on a aussi eu une séquence « larmes » avec quelques jolies balades (dont « Un jour ou l’autre » que j’aime beaucoup). Et là on était à deux mètres, donc c’était très très très intense. (Hiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii !!)

Et la fin… La fin était particulièrement intense, le rythme s’est complètement détendu, et c’est pas à pas qu’elle a terminé le concert. Il y avait une atmosphère d’une rare solennité, très surprenant, et cette dernière chanson qui a beaucoup surpris (et plu) les fans. Pour tout dire, je n’avais jamais entendu cette chanson, mais apparemment on pourrait en faire une thèse mylénienne sur cette fin et ce choix.

La scène prend alors feu…

Et MF marche d’un pas décidé dans le brasier, et elle disparaît, comme nimbée de flammes.

Notes de bas de page

  1. Enfin, il ne faut pas non plus pousser mémé dans les orties, je la connaissais comme tout le monde, et j’ai eu ses 45 tours à la maison dans les années 80/90.
  2. Je teste l’accord en proximité. ^^

2 Commentaires

  1. La première photo est magique, cet élan collectif et la personne dans un coin qui semble se protéger d’un éblouissement par l’écran de son appareil. C’est beau. :good:

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

35 + = 42

:bye: 
:good: 
:negative:  
:scratch: 
:wacko:  
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose:   
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail:   
:-(     
:unsure:  
;-)  
 
Partages