L’heureuse solitude de la lecture

Encore une merveilleuse intervention de Mona Ozouf, sur Arte cette fois.

Elisabeth Quin demande à Mona Ozouf si le livre est menacé, et voilà sa réponse.

Je n’en suis pas sûre. La lecture est menacée, et elle est menacée moins, à mes yeux, par la pédagogie que par le monde dans lequel nous vivons. Parce que la lecture suppose des biens qui sont souvent devenus luxueux dans les existences.
[Lesquels ?]
Le silence, la solitude, l’excès des images, qui souvent, tue l’imagination. Et donc les enfants voient mal pourquoi ils consacrerait des heures, parce que la lecture demande de la lenteur, pour parvenir à entrer dans le monde des livres, alors que le monde des images est à la portée. Et par ailleurs, la lecture est un exercice solitaire. On peut, dans la vie, et c’est une merveille, trouver l’être avec lequel il est délicieux de lire côte à côte, mais on ne peut pas lire ensemble. Et désormais les adolescents veulent être ensemble.

28 Minutes sur ARTE du 07/02/2020

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

+ 35 = 45

:bye: 
:good: 
:negative:  
:scratch: 
:wacko:  
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose:   
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail:   
:-(     
:unsure:  
;-)  
 
Partages