L’affiche de la Pride Toulouse 2020

Affiche de la Pride Toulouse 2020
Temps de lecture : 2 minutes

Bon arrêtez-vous, on a trouvé l’affiche de toutes les Prides ou Marches des Fiertés de cette année. J’ai vu ça sur le profil d’un contact Facebook, et elle s’est tout de suite et naturellement imposée. Superbe exécution, composition à la fois esthétique et design, et ce message !! L’inclusion incarnée, allégorisée comme jamais je ne l’avais vue, tout en étant fondue à notre drapeau. C’est exactement ce qu’il me fallait. On doit cette belle œuvre à Matthieu Jeanneau, dont je salue vraiment le talent.

Pourtant je ne suis pas toujours très à l’aise avec les œuvres fusionnelles qui essaient de tout mettre dans un seul geste syncrétique qui parfois confine au patchwork peu habile. Allez pour la jouer inclusif, vous allez me représenter un pédé, une goudou, un noir, et puis une Drag-Queen et un Bear pour faire couleur locale, un bracelet en cuir discret pour faire fetish, et hop l’affaire est dans le sac. Cela ne fonctionne pas vraiment, pas souvent en tout cas. Là j’aime la complémentarité des couples bien sûr, mais aussi le découpage qui suit les bandes du drapeau, et la subtilité des choix qui laisse également place à l’imagination.

Et c’est cela aussi au bout d’un moment l’inclusion, on commence par noter toutes les niches et sous-niches et c’est une bonne chose de reconnaître nos singularités, mais là c’est le moment de les additionner, et plutôt que d’avoir la liste des 122 drapeaux elgébétés, j’aime cette vision holistique de la communauté. Des bouts de nous qui s’embrassent, s’enlacent et s’embrasent gaiement (ah moi et les allitérations…). Quel·le·s que soient les orientations, genres (identité, expression) ou corps, cette affiche célèbre ce pour quoi nous marchons tous les ans.

Donc y’a pas à chier, on a trouvé l’affiche parfaite. Il faut la promouvoir comme telle dans l’Univers Connu. (En plus, Toulouse c’est la ville des gens jolis et sexy, au-dedans et au-dehors. ^^)

Post-Scriptum du 12/03/2020 :

Le créateur de l’affiche, Matthieu Jeanneau, m’a envoyé son dossier de présentation et d ‘argumentation du concours. C’est super intéressant, mais surtout très sympa de voir que le découpage photographique est tiré d’un shooting original avec de « vrais gens » qui incarnent les différents protagonistes.

Exemple :

C’est trop chouuuuuuuuu !!!

Et ce qui est aussi vraiment très drôle, c’est d’avoir pris une des deux filles du premier couple pour un mec, ou un ventre de femme enceinte pour bide de bear (dad bod inside)… Mouahahaha. Donc ça complète encore ce que je disais sur cette place à l’imagination qui à la fois confirme et contredit mes dires. C’est génial !!!!

J'aime 0

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

:sourire: 
:clindoeil: 
:huhu: 
:bisou: 
:mainbouche: 
:rire: 
:chut: 
:gene: 
:triste: 
:pleurs: 
:vomir: 
:grrr: 
:drapeau: 
:sourirechat: 
:huhuchat: 
:aheumchat: 
:horreur: 
:coeur: 
:doigt: 
:merde: 
:ok: 
:croa: