Sous l’eau et sans (beaucoup d’) espoir

Temps de lecture : < 1 minute

Je trouve que ce mème (Source : La Satanée) est à la fois très juste (ce que j’en perçois en tout cas) et terriblement déprimant. Mais c’est tellement ça… Et en plus, autant j’apprécie et je participe aux applaudissements à 20h, autant je n’aime pas le fait que nous assistions à des sacrifices de cet ordre, et que l’on soit dans une telle situation. A ce sujet, j’ai particulièrement aimé le touite de Kozlika.

Ils ne sont pas des héros, ils bossent.

Un touite de @Kozlika

Nous ne sommes pas encore au pic d’affluence et de décès que l’on voit déjà les capacités des hôpitaux et des soignants complètement dépassées. C’est top d’avoir des personnels de santé qui ont chevillé au corps leur rôle et leur dévouement dans cette lutte pour sauver tous les malades. Mais il va malheureusement se passer exactement ce qu’on voit dans le mème plus haut. Et cette manière de glorifier et appeler « héros » ces personnes banalisent finalement un peu leur action.

2 Commentaires

  1. Je pense qu’on est nombreux à partager le sentiment de Kozlika. Pour une note positive (peux pas m’empêcher), j’ai vu un reportage sur un EPHAD où le personnel y logeait H24 et dormait sur des lits de camp, ça m’a réconforté de voir le dévouement de ces personnes.

    1. Leur dévouement n’est vraiment pas à mettre en doute, mais justement ça devrait avoir des limites, ça reste des gens dont c’est juste le job et qui sont au smic. :'(

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

:sourire: 
:clindoeil: 
:huhu: 
:bisou: 
:mainbouche: 
:rire: 
:chut: 
:gene: 
:triste: 
:pleurs: 
:vomir: 
:grrr: 
:drapeau: 
:sourirechat: 
:huhuchat: 
:aheumchat: 
:horreur: 
:coeur: 
:doigt: 
:merde: 
:ok: 
:croa: 
 

18 + = 23