Survivors

Temps de lecture : < 1 minute

J’ai bien aimé cet article de Têtu, qui lui-même est tiré d’un article du New York Times à propos d’un couple de femmes qui ont survécu à la grippe espagnole, la dépression de 29 et l’Holocauste !! Ce qui est assez chouette aussi dans l’article du NYT, c’est de constater que c’est à propos de leur couple, un couple constitué de deux femmes, mais que les mots lesbienne, gay, LGBT ou homosexuelle ne sont jamais écrit !! Il y a quelques temps, je m’en serais plaint, à la lecture de l’article on comprend que ce n’est pas le sujet, mais qu’il n’est simplement plus tabou, ou plus aussi singulier et étrange qu’on doive s’appesantir dessus ou l’expliquer.

Sexism and homophobia made their inevitable intrusions. Eva’s mother thought that she should run a hotel or a beauty parlor. But Eva was fiercely ambitious for a certain kind of urbane, cerebral life. Eventually she became a professor of comparative literature at Sarah Lawrence. She married two men; she had a son with one of them; she was a lover of Susan Sontag’s.

They Survived the Spanish Flu, the Depression and the Holocaust par Ginia Bellafante dans le New York Times
J'aime 0

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

:sourire: 
:clindoeil: 
:huhu: 
:bisou: 
:mainbouche: 
:rire: 
:chut: 
:gene: 
:triste: 
:pleurs: 
:vomir: 
:grrr: 
:drapeau: 
:sourirechat: 
:huhuchat: 
:aheumchat: 
:horreur: 
:coeur: 
:doigt: 
:merde: 
:ok: 
:croa: