The Good Fight et le Covid-19

Temps de lecture : < 1 minute

La série « The Good Fight » en est à sa quatrième saison, et en fait ça fait presque onze si on compte la série d’origine « The Good Wife » (2009-2016). The Good Wife était déjà une de ces séries d’exception selon moi, de celles que j’ai vu plusieurs fois en y trouvant à chaque fois un intérêt renouvelé. Mais alors The Good Fight c’est vraiment absolument génialissime et indispensable !!!

Cette saison 4 commence sur les chapeau de roues en renouvelant encore ce statut de méta-série, qui mêle avec un flou terriblement artistique la narration classique de série judiciaire avec une plongée dans la société américaine, et le sujet « Trump » avec un brio inégalé. Je me demandais dans combien de temps on allait avoir des news à propos des séries télé qui seraient touchées par la crise virale actuelle. Eh bien à la fin du second épisode, c’est toute l’équipe qui explique pourquoi la série va être perturbée par le virus.

En même temps d’être super intéressant d’un point de vue production hollywoodienne, c’est trop trop mignon de voir toute l’équipe avec les acteurs mais aussi les techniciens et plein de protagonistes de la série.

J'aime 3

10 Commentaires

  1. J’ai failli faire un commentaire plus long que ton post. Je vais le résumer :

    The Good Wife était un bon drama. The Good Fight est un bijou télévisuel.

    Le rire de Christine Baranski/Diane Lockhart est magique.

    Le cast est magnifique.

    #MarissaGoldIsMyHero

    (Et le retour de [NoSpoiler] en ce début de saison 4 m’a fait hululer de bonheur)

    The Good Fight c’est très bon pour le moral, pour les neurones et la conscience de gauche, mangez-en 🙂

  2. Vous avez téléchargé un VPN ? Vous faites comment pour le regarder ?
    (Parce que je l’attendais depuis un an, et patatras, pas sur prime vidéo mais sur CBS).

      1. Bon ben… on s’est abonné à un VPN pour trois ans et on a découvert que pour s’abonner à CBS sans CB ou paypal américain, la solution était… d’acheter une carte cadeau.

        1. C’est toujours la croix et la bannière pour ce genre de chose. On essaie toujours de payer la VOD sur une quelconque plateforme, mais ensuite on télécharge en dernier recours. :huhuchat:

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

:sourire: 
:clindoeil: 
:huhu: 
:bisou: 
:mainbouche: 
:rire: 
:chut: 
:gene: 
:triste: 
:pleurs: 
:vomir: 
:grrr: 
:drapeau: 
:sourirechat: 
:huhuchat: 
:aheumchat: 
:horreur: 
:coeur: 
:doigt: 
:merde: 
:ok: 
:croa: