Thomas Midgley Jr.

Temps de lecture : 2 minutes

On a l’habitude d’associer les ingénieurs avec une connaissance technologique et scientifique qui permet d’améliorer des processus industriels, ou d’inventer des choses qui aident au progrès. Bien sûr ce progrès n’est pas toujours synonyme (et rarement même) de progrès sociétal ou environnemental, mais là c’est vraiment le summum de ce que je pouvais imaginer. J’ai entendu récemment parlé de Thomas Midgley Jr. en lisant la réponse à une question Quora sur « Quelle personne a la responsabilité la plus directe du plus grand nombre de morts sur Terre ? ».

Thomas Midgley Jr. (1889-1944) est un ingénieur américain et s’il est un sérieux compétiteur dans cette liste de serial-killers universels, c’est parce qu’il a inventé et déposé brevets pour deux composés chimiques très pratiques, très lucratifs et incroyablement meurtriers : les CFC et le plomb tétraéthyle. Et quand on y pense, c’est vrai qu’en terme de cata, ça frappe fort !! Les CFC vous vous en souvenez je pense la manière dont on en parlait dans les années 80, c’est ce truc qu’on utilisait dans absolument tous les aérosols et qui ont simplement sérieusement détruit la couche d’ozone. Le plomb tétraéthyle c’est une substance essentielle qu’on a ajouté pendant longtemps à l’essence pour son pouvoir anti-détonant (oui sinon les bagnoles feraient boum), avant nos fameux carburants « sans plomb ».

Pour ces deux inventions qui ont notamment fait de Thomas un homme très riche, il a déposé des centaines de brevets dans sa vie, on trouvait des produits qui préexistaient et qui auraient très bien fait l’affaire. Mais évidemment, pas de brevet, pas d’intérêt de marché etc. Et donc des millions de gens sont morts directement et indirectement de l’usage intensif de ces produits (et ça continue encore, notamment dans des pays pauvres qui n’ont pas opté pour les solutions moins nocives mais plus onéreuses), des millions !!

Ses deux principales inventions ont finalement fait de lui l’un des responsables de deux des pires catastrophes environnementales du xxe siècle :

1) une pollution généralisée de toutes les régions habitées de la planète par le plomb (90 % de tout le plomb introduit par l’humanité dans l’atmosphère de 1920 à 2000 viendrait du tétraéthyle de plomb, et il l’a été sous forme de vapeur de plomb, c’est-à-dire sous l’une de ses formes les plus bioassimilables),

2) une dégradation de la couche d’ozone responsable d’une hausse du rayonnement ultraviolet (directement cancérigène et contribuant à former par photochimie les précurseurs de nombreux polluants de l’air, notamment à partir des émissions d’échappement des automobiles que Midgley et son collègue Kettering ont eux-mêmes contribué à développer, au sein d’une entreprise créée par Exxon et General Motors (qui continue à produire des additifs plombés pour l’essence de grands pays en développement).

Article Wikipédia sur Thomas Midgley Jr.
J'aime 0

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

:sourire: 
:clindoeil: 
:huhu: 
:bisou: 
:mainbouche: 
:rire: 
:chut: 
:gene: 
:triste: 
:pleurs: 
:vomir: 
:grrr: 
:drapeau: 
:sourirechat: 
:huhuchat: 
:aheumchat: 
:horreur: 
:coeur: 
:doigt: 
:merde: 
:ok: 
:croa: