Marche des Fiertés 2019 (qui servira pour 2020, hu hu hu)

Temps de lecture : 6 minutes

Comme je n’ai pas parlé de la Pride de 2019, et que j’ai une collection de photos que j’aime beaucoup, je me suis dit que j’allais m’en repaître pour 2020. Et pour une fois, je vais les passer en revue, et expliquer pourquoi elles me plaisent. Parce que… j’en ai envie. ^^

Je ne désespère pas de faire une Pride malgré tout le 27 juin, j’imagine que les keupines trouveront bien quelque chose à faire quelque part. J’y compte bien !! Ma première était en 1997 tout de même, ça commence à faire, et à part celle de 2014 (jour où je me suis marié, hé hé hé, on ne se refait pas), j’ai assisté à toutes les Marches parisiennes.

Cela a toujours été important pour moi, je pense que c’était d’abord une réminiscence des combats syndicaux de mon père, et cette forme de lutte en manifestant, mais aussi l’assurance d’une belle visibilité dans l’espace public. Outre cela, la Marche des Fiertés représente le mélange le plus génial de tout ce qui est « Queer », en commençant d’abord par les nombreux alliés hétéros bien sûr, et toutes les franges, sans en exclure aucune, car toutes celles qui veulent en être sont les bienvenues. Il n’y a rien de choquant à la Pride, ce n’est que la simple expression de la liberté d’être soi, singulièrement soi, dans un ensemble bigarré et multiple, dans une même joie de marcher et danser ensemble. Car la Marche des Fiertés, c’est aussi une fête de l’amour de soi et d’autrui, un remue-popotin politisé avec de la musique et du maquillage et toutes les fringues qu’on veut, du lycra, du cuir, du latex, du coton, ou presque à poil si on veut ! J’adore ce gros bordel organisé qui reste le porteur d’un message politique fort, tout en reprenant l’origine même de Stonewall en 1969, et donc faire la fête tous ensemble en étant juste nous.

Commençons par cette photo que j’adore pour ce groupe de filles, et surtout celle aux cheveux bleus au centre dont le profil et le mouvement des cheveux sont fantastiques ! Drapeau LGBT en avant, perruques colorées, c’est bien la Pride !

C’était une très belle marche en 2019, sous un soleil impeccable, et qui remplissait très très bien les rues et les boulevards, comme on peut le voir là devant la porte Saint Martin. Ces images de foule me plaisent toujours beaucoup, cela montre aussi à quel point c’est une marche populaire qui rassemble aussi une palanquée de badauds et d’alliés.

Il faisait très chaud, et on peut voir là mon petit joli mari qui se rafraîchit à un brumisateur. ^^

Elle m’a tapé dans l’œil cette jeune fille, parce qu’elle est super belle, et ce cache-téton en sangles arc-en-ciel est drôlement osé et sexy.

Ah ah et le sourire narquois et mauvais de Corrine (de chez Madame Arthur), j’étais bien content de la choper comme cela dans son habituelle moue grimaçante.

Il y a aussi les jolies keupines que je connais de près ou de loin, et que j’adore mitrailler à distance en jouant les espions d’opérette. Hu hu hu.

Ah ah, et mon Seb préféré sur son char des PopinGays, ça donne une très chouette photographie je trouve. J’adore son sourire là-dessus.

Bien sûr, je n’ai manqué non plus d’immortaliser mes chères Paillettes, avec là Mademoizelle Etienne et Catherine C’est-la-que.

Evidemment Clémence True et Daze-Daze ne sont jamais bien loin…

Et bien sûr, ma chère Jessica Trice ! Car on retrouve tout le monde à la Pride, absolument tous les cercles et les accointances, du net et de la vie réelle, et même les anciens plans cul qu’on pensait ne jamais revoir !

Et puis au milieu de la Marche, vous trouvez un joli garçon tout seul en pleine méditation transcendantale. Eh bien, pourquoi pas ? ^^

Encore un cliché espion d’une connaissance de Touiteur qui est mignon comme tout, je n’ai pas résisté. ^^

Un artiste-DJ que j’apprécie beaucoup, Jean-Rémi, et que j’ai de temps en temps l’occasion de saluer. Encore pris à son insu. Hu hu hhu.

Une Pride n’est pas une Pride sans les Sœurs de la Perpétuelle Indulgence, dont le rôle très actif dans la lutte contre le SIDA et la prévention est majeur, et toujours grandement salué.

Voilà un inconnu dont j’ai bien aimé le costume, sans doute un gaymer inspiré !

Quand je l’ai vu j’ai tout de suite été très jaloux de sa robe, je voudrais la même !!! Et j’avais reconnu le joli Arthur Gilet dont je suis pas mal les projets.

Le très sémillant Mr Rubber France accompagné de ses deux puppies. Quoi de plus charmant ? Je n’ai jamais compris le problème que certains pouvaient avoir avec les représentations BDSM à la Marche des Fiertés. Il y a des mecs cagoulés et enchaînés, bah c’est leur trip, chacun son truc. Et ce n’est pas très compliqué à expliquer, même à des gamins.

Regardez, c’est pas joli ça ? ^^

Et ça ? ^^

Mais ça, y’a pas à dire, c’était le plus joli couple (de potes) de la Marche.

J’ai bien aimé avoir chopé cette attitude là, alors qu’il regardait vers le sol et avait l’air tout triste et perdu, avec son petit tutu rose et ses ailes arc-en-ciel.

Et quand on vous voit en train de les photographier, et que les gens sur les chars vous envoient un message personnel. Bah ça fait plaisir. Hu hu hu.

Monsieur Ours 2019, ça se passe de commentaire. :coeur:

On croise même des collègues à la Pride, c’est vraiment l’endroit de tous les possibles. Hé hé hé.

Sans doute la rencontre la plus improbable du jour, ce type absolument ravissant et bien foutu, qui souriait à tout le monde avec ses pinces à tétons et son tutu noir. C’est vraiment le genre de rencontre « queer » qui fait du bien, un mec qu’on pourraît trop facilement soupçonner de masc4masc, et qui se révèle le plus mascara4mascara. We likey!!

Lola du Quetzal qui a toujours une belle œillade et un mot doux pour moi. Je l’adore.

J’adore ce cliché avec ces trois comparses, le regard des deux gars et la copine à l’ouest dans son trip. On pourrait imaginer des dizaines d’histoires pour illustrer cet instant.

C’est cette photo du char du PCF qui m’a fait comprendre pourquoi je votais encore PCF aujourd’hui. ^^

Et à vrai dire, celle-ci aussi. ^^

Et comme à chaque fois, depuis que la Pride arrive à la République, j’aime prendre une photo du drapeau au plus près de la statue, et de son symbole. C’est joli non ? Moi je trouve.

J'aime 9

4 Commentaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

:sourire: 
:clindoeil: 
:huhu: 
:bisou: 
:mainbouche: 
:rire: 
:chut: 
:gene: 
:triste: 
:pleurs: 
:vomir: 
:grrr: 
:drapeau: 
:sourirechat: 
:huhuchat: 
:aheumchat: 
:horreur: 
:coeur: 
:doigt: 
:merde: 
:ok: 
:croa: