Petit précis de PReP

Temps de lecture : 2 minutes

J’ai lu cette publication hier de ce contact Facebook (que j’aime beaucoup sans le connaître, mais vous me connaissez, je vis dans les Internets depuis 1998), et ça m’a fait sourire. J’ai déjà évoqué la PReP dans un article récemment pour faire suite à un post du Roncier. J’ai souri en pensant à la relative simplicité de ce protocole, à la chance que nous avons qu’il soit autant disponible et gratuit, et surtout au bonheur de penser que la transmission du VIH est en chute libre là où il continuait de sévir durement.

J’avais 20 ans à l’époque du succès des trithérapies, mais aussi du relapse qui a suivi et du déchirement communautaire/associatif qu’on a pu aussi vivre à ce sujet. J’ai évoqué cela en parlant de la superbe adaptation du roman de Guilaume Dustan Dans ma chambre. Et nous voilà presque 25 ans plus tard, avec une évolution vraiment encourageante et positive à propos de cette épidémie. Déjà à propos des personnes séropositives dont on sait qu’elles ne peuvent transmettre le virus alors qu’elles suivent leur traitement. Cela ôte une putain d’épée de Damoclès pour les uns comme pour les autres, à la fois de la peur de la contamination et de celui de contaminer l’autre (même par accident). Et tout cela permet aussi sans doute un peu plus de liberté sexuelle, mais aussi de liberté d’aimer, et d’insouciance de se prendre dans tous les sens.

J’ai bien entendu moi aussi les discours opposés à la PReP, que je n’entends plus aujourd’hui. Et je pense qu’il est toujours, absolument toujours, salutaire de se poser des questions, et de se remettre en question. Donc je n’ai pas pesté à entendre certains argumenter que la Sécu ne devrait pas financer nos plans cul (pour faire dans la caricature à bon compte, mais vous me suivez). Et les résultats en termes de baisse de contamination montrent que c’est une bonne solution, quels qu’en soient les atermoiements moraux des uns et des autres. Pour autant je ne jette pas spécialement d’opprobre ni ne fustige la personne qui était en proue de ce mouvement. Elle s’est trompée, mais ça arrive. Et elle a aussi beaucoup fait pour les personnes queers, et moi inclus.

Je regrette que les échanges, en ligne mais pas que, soient aussi stigmatisants et tranchés. Et que tout se termine par des schismes et des scissions, des insultes et des algarades trop véhémentes. Il faut continuer à dialoguer toujours, et répondre aux interrogations ou aux remises en question, et voir qu’en nous tous il y a une part d’ombre et de lumière. Personne n’est parfait. Il me semble que toutes les conversations se finissent en pugilat, dès lors qu’on n’est pas parfaitement d’accord sur un sujet. On peut tout à fait avoir des désaccords mais continuer à avoir de la considération pour autrui. Après je sais que ça peut mener loin ce genre de paradigme. Et je ne suis pas prêt pour autant à vendre mon âme au diable, et je sais qu’on pourrait me trouver des exemples où je sors directement mon lance-flammes. Mais là j’évoque des gens qui sont à la base des alliés naturels.

En tout cas, la PReP est là, usez-en !! Baisez sans vergogne !! ^^

J'aime 2

5 Commentaires

  1. Ici, c’est un peu plus compliqué… du moins lorsqu’on est solidement monogame. Autrement dit, le système de santé a besoin de preuves de « risque » afin de fournir la PrEP. Sinon… c’est à ses propres frais. Et à $1400 par mois, c’est pas donné.

  2. La personne qui était très contre en question est connue pour son caractère volatile, ses positions changeantes et ses engagement à durée limité pour les causes.

    C’est quelqu’un que j’aime bien en soirées, notamment, celles dont elle est la taulière, mais pas quelqu’un que je mettrais en responsabilités associatives militantes (Oh wait, on me souffle que…)

    Bon, sinon la PrEP, quand t’es en situation de polyamour, c’est bath 🙂

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

:sourire: 
:clindoeil: 
:huhu: 
:bisou: 
:mainbouche: 
:rire: 
:chut: 
:gene: 
:triste: 
:pleurs: 
:vomir: 
:grrr: 
:drapeau: 
:sourirechat: 
:huhuchat: 
:aheumchat: 
:horreur: 
:coeur: 
:doigt: 
:merde: 
:ok: 
:croa: