L’incroyable histoire de l’hétérophobie

Temps de lecture : 2 minutes

A chaque mois des Fiertés ou marche éponyme, on retrouve ces déclarations et assertions ubuesque qui crient à l’hétérophobie et la nécessité d’une « Straight Pride » en réponse. Mais là c’est l’illustrateur Thomas Gravereau qui propose sur son compte Instagram l’histoire de l’hétérophobie en 10 images. Suivez-bien c’est très éloquent. Hu hu hu.

Source :

https://www.instagram.com/p/CCLSCf8KOq9/
J'aime 2

10 Commentaires

  1. Comme le dit Rokhaya Diallo au sujet du racisme anti-blanc…

    Personne ne nie que, ponctuellement, ils peuvent se faire exclure de certaines actions, de certains rassemblements, et se sentir discriminés. Mais ça n’a rien de généralisé, de systémique, de systématique, comme on le subit nous, au quotidien. Et le racisme, le sexisme et les LGBTphobies (qui sont un corollaire direct du sexisme), c’est ça, c’est cette organisation sociétale que fait qu’on se prend constamment ces discriminations et que certain·e·s en meurent.

    (Encore une fois, toutes les discriminations fonctionnent sur les mêmes principes. D’où la nécessité de la convergence de luttes et de l’écoute des concerné·e·s quand on l’est pas !)

    #Militant·eUnJourMilitant·eToujours

  2. Sérieux, ya vraiment des gens qui veulent mettre un S à LGBTQ+, ou c’est une blague? (Je n’arrive plus à faire la différence entre l’ironie et la réalité).

    1. Tu sais que je pense sérieusement que certains hétéros peuvent se revendiquer « queer ». Cela ne me choque pas, pour des gens qui notamment ne se conforment pas au modèle patriarcal. ^^

        1. Bah oui. Tu vois toi par exemple en tant que camusienne, et de ce que je peux connaître de toi et H., bah vous êtes des amis Queer. :drapeau:
          (Attention, beaucoup ne partagent pas ma vue de bisounours. :rire: )

  3. La « Straight Pride » c’est exactement la même chose que « All Lives Matter. » Les blancs/hétéros ne supportent pas de ne pas être le centre d’attention du monde entier, ne spuportent pas qu’on puisse célébrer les différences, et surtout, ne supportent pas qu’on leur démontre qu’il y a des problèmes dans leur petite vision de leur petit monde. C’est pathétique et nombriliste et réductioniste et égoïste.

    1. Exactement. Même si on peut comprendre ce réflexe. Cela ne m’agace pas, je pense qu’il faut juste expliquer, avec pédagogie. (Si les gens sont ouverts à la discussion, et pas dans l’assertion politicarde.) :ok:

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

:sourire: 
:clindoeil: 
:huhu: 
:bisou: 
:mainbouche: 
:rire: 
:chut: 
:gene: 
:triste: 
:pleurs: 
:vomir: 
:grrr: 
:drapeau: 
:sourirechat: 
:huhuchat: 
:aheumchat: 
:horreur: 
:coeur: 
:doigt: 
:merde: 
:ok: 
:croa: