LastTissue, le mouchoir de papigeek

Temps de lecture : 4 minutes

Voilà un article bien singulier pour moi. Je crois n’avoir presque jamais parlé de produits ou de services sur mon blog. Mais bon une fois n’est pas coutume, je trouve que ce truc en vaut la peine. Mais donc je ne suis en aucun cas affilié de près ou de loin à la boite qui fait le machin en question.

Il faut savoir que depuis 15 ans je « baque » dans tous les sens, c’est-à-dire que j’ai acheté en financement participatif (crowdsourcing) sans doute une bonne cinquantaine d’objets. Beaucoup de livres mais aussi beaucoup d’objets électroniques dont le projet m’avait botté, et dont j’aimais l’idée de contribuer directement à leur naissance. De Kickstarter, Indiegogo, KisskissBankbank ou le français Ulule, je suis inscrit partout, et j’ai donné un peu partout. Récemment j’ai baqué la start-up Bocoloco parce que ce sont des keupines, et puis aussi des amis qui écrivaient des bouquins, mais également un documentaire, une vidéo, les deux Pebble, un scripte open-source de codage web ou un Fidget Cube.

Eh bien là, ce qui m’a tapé dans l’œil il y a quelques mois, c’est ce projet LastTissue, autrement dit votre « dernier mouchoir ». Parce que c’est innovant, mais aussi parce que c’est délicieusement astucieux et profondément désuet dans le fond. Je ne suis pas un chantre de l’écologie, mais il se trouve que je suis très allergique et donc un trop gros consommateur de mouchoirs en papier. J’en consomme vraiment des tonnes. Et hop, ils partent tous à la poubelle aussi vite que je les achète. J’ai déjà entendu que les mouchoirs en tissus sont de retour, mais je ne me voyais pas avec mon mouchoir à carreaux plié en quatre et collé par la morve. (Ouai ^^ )

Mais là voilà le truc. Cette boite danoise (Tak Babette !) a inventé le paquet de mouchoirs à usage unique mais réutilisables. J’ai reçu les 3 paquets que vous voyez en tête d’article, et qui sont en silicone. Chacun contient 6 mouchoirs en coton qui sont donc parfaitement lavables. Le principe est le suivant, vous avez une fente vers le bas qui permet d’attraper un mouchoir propre en le tirant bêtement.

Et tu obtiens un joli mouchoir dans lequel tu peux moucher ton joli nez plein de cochoncetés.

Quand t’as fini ton affaire, tu le mets dans la partie supérieure qui s’ouvre avec une petite attache en silicone.

Tu pousses pour tasser, et les mouchoirs se déplacent naturellement vers le bas, te donnant accès à un nouveau mouchoir propre.

Comment que tu sais que tu as atteint ton dernier mouchoir ??? Eh bien parce que tu fais attention quand tu remplis ton paquet à bien mettre le mouchoir marqué « LastTissue » en dernier. Hé hé, pas con hein.

Tout ça se met à la machine, et hop, le tour est joué.

Alors c’est ce qu’on appelle de l’innovation frugale, rien de génial et transcendant, mais moi ça m’a beaucoup plu. Et surtout je l’utilise depuis dix jours avec beaucoup de plaisir et de facilité, comme un vrai paquet de Kleenex.

La même boite propose aussi dans un principe similaire un coton-tige en silicone lavable. De la même manière que j’ai cousu mes masques, j’aimerais bien avoir plus de produits durables comme cela au lieu de tous les trucs qu’on a appris à jeter pour faire marcher le commerce (ce qui est certes important dans une société capitaliste… :merde: ). Mais quand j’étais petit cela ne se faisait pas, et on n’avait tous des mouchoirs en tissus, les miens c’était avec Lucky-Luke et Jolly Jumper dessus, et je les adorais !!!! ^^

On pourra reprocher le côté moins hygiénique que les mouchoirs en papier en ces temps de COVID, mais on a tous des vieux mouchoirs en papier qui traînent dans nos poches, et c’est cracra. De même je sais bien qu’un mouchoir usagé en colle un propre (celui marqué « LastTissue » qui a la rigueur peut être ignoré), mais je n’en suis pas à ce point là de propreté personnelle. Mouahahahahahah. ^^

Le seul bémol pour moi est sans doute que 6 mouchoirs c’est peu, donc je risque vite de me trouver en rade lorsque je suis enrhumé en hiver, ou allergique au printemps…

J'aime 3

4 Commentaires

  1. L’étiquette last tissue ne fait-elle pas la taille de la boîte et ne sert-elle pas à faire barrière ? (Ça reste effectivement douteux en terme d’hygiène, y compris si la boîte n’est pas lavée à chaque fois. Elle passe en machine ?)

    1. Pas en machine, mais c’est du silicone donc ça se lave au savon ou au virucide sans problème. Tu as raison pour l’étiquette, mais ça me semble vraiment illusoire de voir cela comme une vraie barrière. Après comme je suis du genre à reprendre des vieux kleenex dans des poches de jean, je ne fais pas la fine bouche. :gene:

  2. J’aime beaucoup l’idée. Il y a longtemps que je songe à passer aux mouchoirs de coton… mais je ne suis pas trop chaud à l’idée de trimballer des mouchoirs souillés. Le principe est ingénieux et même s’il y a effectivement des détails à voir, comme celui du lavage du paquet en silicone lui-même, j’ai l’impression qu’avec un peu de rigueur dans l’entretien de la chose, c’est une bonne solution à un problème complexe.

    1. Comme toi, je trouve l’idée bonne et à tester, sans doute à perfectionner. Comme je disais plus haut, comme je suis déjà tout à fait crado dans mon usage des mouchoirs jetables, ça devrait le faire pour moi. :rire:

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

:sourire: 
:clindoeil: 
:huhu: 
:bisou: 
:mainbouche: 
:rire: 
:chut: 
:gene: 
:triste: 
:pleurs: 
:vomir: 
:grrr: 
:drapeau: 
:sourirechat: 
:huhuchat: 
:aheumchat: 
:horreur: 
:coeur: 
:doigt: 
:merde: 
:ok: 
:croa: