Iwak #17 – Tempête, orage (storm)

Temps de lecture : 2 minutes

Sur une idée de la fée Kozlika, voilà Iwak (Inktober with a keyboard ^^ ). Un mois d’écriture sous contrainte à la manière de tous ces dessinateurs qui publient de chouettes dessins sur les Internets.

De dix à seize ans à peu près, j’ai été complètement dingue de comics. Je lisais les Strange, Super Strange, Nova, Spidey, Titans, et autres magazines de super-héros sur lesquels je pouvais tomber. On en avait en particulier récupérer une sacrée collection de mes cousins, et à l’époque mes parents achetaient pour pas cher du tout des tomes et des tomes de comics mais qui avait 10 ou 20 ans (je me rappelle c’était pareil avec les Mickey ou Picsou Magazine, ils étaient vendus pour pas grand-chose mais avaient 5 ans, et comme ces trucs-là n’ont pas trop de date, c’était parfait). Donc j’ai vraiment été plongé dans les années 85-90 dans des histoires de super-héros qui dataient plutôt des années 70.

J’étais vraiment dingue des X-Men, et j’ai passé toute mon enfance à m’identifier à ces héros. Mais le héros dont j’étais dingue était une héroïne, une héroïne noire super badass ! C’était Tornade ou Storm, dont j’adorais le vrai nom Ororo, et j’étais super impressionné et envieux de ses pouvoirs. Déjà elle volait ce qui était cool, mais surtout elle manipulait les éléments du climat : elle déclenchait des tempêtes, des ouragans, elle envoyait des éclairs et elle plongeait les méchants dans la brume. J’imagine qu’il n’y avait pas trop d’héroïnes comme cela à l’époque, et je ne sais pas du tout pourquoi elle m’a tant marqué, mais c’était le cas. Elle est assez présente dans les films dérivés de ces bédés, mais elle n’est jamais un personnage central, ce qui est vraiment dommage. Elle a énormément évolué, même (surtout) dans son look, à travers les décennies, mais elle reste un personnage féminin émancipée et ultra-respectée dans le monde des super-héros. C’est toujours mon héroïne à moi.

J'aime 1

3 Commentaires

  1. Coucou p’tit Matounet,

    Idem pour moi !!!

    Ororo a été ma super-héroïne préférée chez les X-Men pendant des années (ensuite c’était Rachel Summers « Phoenix II » et Illyana Rasputin « Magic » qu’on a vue récemment dans les Nouveaux Mutants, que je trouvaient toutes les deux fascinantes graphiquement et psychologiquement).

    Pour Storm, j’ai eu du mal avec la période « punk + crête » inspirée par sa rencontre avec les Morlocks, mais j’ai bien reconnecté quand elle a perdu puis retrouvé ses pouvoirs… Le retour en Afrique et la rencontre avec Forge ont été des moments de lecture très intenses et bouleversants pour moi…

    Merci Mat pour ce dimanche qui commence sur de chouettes souvenirs riches en émotions :bisou: :sourirechat: :coeur:

    Brezhoneg bizhou !

    Seb xoxox

  2. Ah oui… en ce qui concerne les films… j’ai franchement été déçu par le personnage et les actrices (aussi bien Halle Berry qu’Alexandra Shipp). Son costume aussi… Quelle déception par rapport à ceux qu’on a pu voir dans les comics — enfin ça, je crois que ça vaut pour les costumes de tous les X-Men dans les films…

    Rebizhoo

    Seb xoxox

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

:sourire: 
:clindoeil: 
:huhu: 
:bisou: 
:mainbouche: 
:rire: 
:chut: 
:gene: 
:triste: 
:pleurs: 
:vomir: 
:grrr: 
:drapeau: 
:sourirechat: 
:huhuchat: 
:aheumchat: 
:horreur: 
:coeur: 
:doigt: 
:merde: 
:ok: 
:croa: