Les gens qu’on aime : #21 quelqu’un d’unique, original, ou un peu spécial

Temps de lecture : 3 minutes

Dr. CaSo a lancé un défi : écrire un article par jour sur les gens qu’on aime. Et comme j’aime bien des gens, et que j’aime bien écrire, et que j’aime bien Dr. CaSo, je vais m’y coller.

M. est une des premières personnes dont j’ai parlé ici, et même si j’ai mis tous les vrais prénoms de ces personnes que j’aime, je ne vais pas le faire pour lui. Il un prénom tellement unique, original, ou un peu spécial qu’il va tout de suite se faire griller au premier gouglage. Alors ça commence par M, c’est un très joli et euphonique prénom breton, et c’est aussi le nom d’un quartier de Bordeaux mais qui se termine par eck au lieu du bretonnant et sec ec. M. était devenu une sorte de personnage de mon blog, nous nous étions rencontrés en 2002, étions ensemble depuis février 2002, et donc nous venions tout juste d’emménager ensemble en 2003, exactement quand j’ai initié ce carnet.

A la base on se connaissait des forums de Yarps, la formule fleure déjà bon les années 2000, hu hu hu. Il était complètement dingue et hystérique en ligne, mais aussi souvent très marrant et plutôt sympathique. Son côté cinglé nous avait aussi amené à nous insulter en ligne (enfin surtout lui), et finalement j’essayais d’interagir assez peu avec lui, car il prenait tout de travers, et me paraissait pas bien fait pour vivre sereinement en ligne. Et puis, il y a eu une rencontre IRL comme on dit (In Real Life, Dans la Vie Réelle, c’est à dire en présence, en chair et en os) parce que le site s’est cassé la gueule, et qu’on a tous migré vers les forums de Gayvox. Et contre toute attente, ça a fait BOUM. Un vrai coup de foudre avec ce type doux-dingue et beau comme un dieu gréco-breton.

Ce n’est pas anodin cette beauté. C’est la première fois que je sortais avec un mec aussi joli garçon, genre les gens me disaient « Waouh il est beau ! », sous-entendu « Mais comment t’as fait ??? ». Je me rappelle que même ma mère avait été marquée et avait fait la remarque. Je me souviens aussi, et ce n’était pas super agréable, quelques regards contrits dans le Marais ou en soirées gays qui signifiaient plutôt « Mais que font-ils ensemble ces deux là ? ». Mais j’ai découvert que bien sûr je lui plaisais, mais qu’il n’était pas tellement sensible aux beautés conventionnelles dirons-nous. Hu hu hu. M. est entier, singulier et mystérieux, et tendre, poétique, drôle et foutraque. Accro à l’assuétude quelle qu’en soit la matière et les effets secondaires, il n’était vraiment pas facile à gérer au quotidien.

Ce fut une relation assez longue et très importante pour moi, un peu plus de deux années temps terrien, mais passionnelle et tumultueuse. J’ai beaucoup souffert, et pris pas mal de coups, mais j’ai aussi été très très heureux et épanoui à certains égards. Il m’a beaucoup donné et appris, et m’a certainement aimé un bout de temps. La fin a été difficile, et j’ai eu du mal à tourner la page. On a bien mis 8 mois à ne plus couchoter ensemble, et il a fallu des vacances en solo à Mykonos pour bien faire tabula rasa de cette histoire.

Mais M. a la particularité de rester pote avec énormément de ses ex. J’en ai connu quelques-uns, et en plus on s’entend assez bien entre nous. Mouahahahah. Et contre toute attente, M. et moi sommes devenus amis, de vrais bons potes très proches. C’est vrai que maintenant ces deux petites années ont 18 années, et de l’eau a bien coulé sous les ponts. Mais ce qui reste c’est cet attachement profond et sincère, et une amitié sans ambiguïté, une affection encore plus tenace et durable, et une connivence qui est celle d’avoir vécu une relation amoureuse avec quelqu’un. Ce qui ne me tue pas me rend plus fort.

En plus, M. a une grande affection pour mon chéri, et vraiment est très attaché à nous deux également, en tant que couple. Et moi je l’adore, je ferais beaucoup de choses pour lui. On va tous les deux régulièrement au resto, et on se fait un cartes sur table assez drôle, où on se dit à peu près tout, même les trucs honteux indicibles, parce qu’on sait qu’on peut comprendre et accepter tout de l’autre, même dans nos petites mesquineries, et ignobles défauts. Hu hu hu.

Jamais je n’aurais imaginé avoir une telle destinée amicale avec ce M., celui des forums de Yarps, et cela me fait toujours ne rien présupposer avec quiconque. Tout peut arriver. ^^

J'aime 3

12 Commentaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

:sourire: 
:clindoeil: 
:huhu: 
:bisou: 
:mainbouche: 
:rire: 
:chut: 
:gene: 
:triste: 
:pleurs: 
:vomir: 
:grrr: 
:drapeau: 
:sourirechat: 
:huhuchat: 
:aheumchat: 
:horreur: 
:coeur: 
:doigt: 
:merde: 
:ok: 
:croa: