Les gens qu’on aime : #27 quelqu’un qui aime les animaux

Dr. CaSo a lancé un défi : écrire un article par jour sur les gens qu’on aime. Et comme j’aime bien des gens, et que j’aime bien écrire, et que j’aime bien Dr. CaSo, je vais m’y coller.

Paul-Henri doit être un de mes plus anciens amis rencontrés par le net, c’était via Caramail, début 2002. Il était tout jeune, il avait 19 ans, et je l’ai toujours trouvé super mignon avec ses jolis yeux bleus, et ce visage parfaitement symétrique et harmonieux. On a même été amants quand j’étais en couple avec M. Oui bon je sais, mais y’a prescription hein. ^^ Je n’ai pas été très cool avec lui, parce qu’il attendait plus que ça à un moment, mais j’ai clairement abusé comme un gros malotru.

On a eu des moments où on était moins proche, mais on ne s’est jamais complètement perdu de vue. On a beaucoup été au cinéma ensemble, et j’ai adoré ces soirées là avec lui, on papotait beaucoup, et son opiniâtreté et clairvoyance m’ont toujours été précieuses. Malgré mes 6 ans de plus, je me suis fréquemment senti humble à son contact. J’aime sa lucidité, parfois cruelle ou froide, sur les choses et lui-même. Mais aussi sa finesse, son ironie et un humour grinçant qui lui donne un petit flegme britannique tout à fait charmant.

Il s’est pris un coup assez dingue en juin 2013, car il a chopé une méningite foudroyante qui l’a clairement amené à l’article de la mort. Je me rappelle être allé le voir alors qu’il était dans le coma pour reposer son corps qui se battait contre la maladie. On allait lui parler tour à tour. Je suis resté une dizaine de minutes à lui raconter plein de trucs, juste des nouvelles, et des gentilles choses aussi. C’était très émouvant et difficile. Et il s’en est heureusement sorti sans aucune séquelle, sinon quelques cicatrices qui allaient plus tard l’inspirer.

Car il est aussi Jessica Triss de la troupe de drag-queens Les Paillettes. C’était tellement chouette de le voir sur scène, et de profiter de tous ses talents en la matière. La troupe a concocté des spectacles dans un veine très traditionnelle des drags, donc de la lecture de textes féministes et queers, des saynètes drôles et des tas de costumes et maquillages extravagants (et des tableaux parfois très très beaux et touchants).

Alors pourquoi les animaux ? Oh bah parce que j’avais envie de parler de lui, et qu’il a un chat ! ^^ L’année suivante (de la funeste 2013), pour son anniversaire, on lui a offert un chaton, et c’est devenu son fidèle compagnon Ioupitère (oui et même en roulant le R comme dans le très caricatural accent russe de Jupiter ascending).

Bon il a bien grandi depuis.

Et en ces temps de confinement, il ne faut pas sous-estimer l’importance de nos petites bestioles. On se sent moins seul avec nos animaux, et je sais que Jupiter c’est une présence importante pour lui.

Paul-Henri organise plein de trucs pour ses potes en ces temps de confinement. On avait déjà droit à des Cinéfolles les mardis soirs chez lui, qui sont depuis devenus virtuels. On regarde un film queer tous ensemble en même temps (on fait un décompte), et après on en discute et déconne dans un tchat. Il a aussi créée des soirées Quizz à mourir de rire, et très arrosées, en vidéoconférence, et là dernièrement ce sont des loups-garous en ligne qui font fureur. C’est très difficile de ne pas l’aimer mon PH, et je ne m’en prive pas depuis 18 années.

J'aime 3

6 Commentaires

Répondre à British Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

:sourire: 
:clindoeil: 
:huhu: 
:bisou: 
:amitie: 
:mainbouche: 
:rire: 
:gene: 
:triste: 
:vomir: 
:huhuchat: 
:horreur: 
:chatlove: 
:coeur: 
:doigt: 
:merde: 
:ok: 
:narval: 
:mitochondrie: 
:croa: