2020+1

Temps de lecture : 8 minutes

Ouh là là, j’ai fait une sacrée pause là. Et encore, je ne reprends le boulot que lundi, c’est dire à quel point j’ai décroché, et c’était fort salutaire. Gros décrochage aussi du blog, j’ai passé les deux jours de Noël chez ma maman à Osny avec mes parents et mon frangin (et mon meuriréné), et ensuite c’était presque 15 jours dans ma Bretagne chérie. On ne s’était pas vu depuis l’été dernier et ça semblait véritablement une éternité.

On a passé quelques bons moments avec des amis, et ça faisait du bien de fréquenter des potes, de ne pas porter de masque, et de revivre un peu « comme avant » tout en restant raisonnable. Pareil pour une petite fête du 31, loin de tout, à l’autre bout de la Terre, avec juste quelques proches aimés. Et cet hiver qui s’est emparé du coin nous donne encore à voir de nouvelles choses. Les arbres sont décharnés, les tempêtes font gonfler les vagues, les soleils couchants rougeoient de mille feux, et la nature semble comme figée et à l’abandon. Heureusement le solstice est passé par là, et chaque minute gagnée tous les soirs redonne de l’espoir. ^^

Les restes de la Tempête Bella

Nous sommes arrivés le 25 décembre à Clohars-Carnoët pour déguster deux jours de tempête. Et en effet, ça a bien soufflé, et il a plu des tonnes de flotte. Mais l’aspect positif d’une petite tempête hivernale, ce sont les photos de vagues du lendemain, surtout si le soleil nous donne une chouette luminosité. C’était le cas à Doëlan avec encore de magnifiques vagues qui se cassent sans retenu sur la digue du port en gerbes d’écume de plusieurs mètres de haut.

J’adore photographier les oiseaux en plein vol, mais évidemment c’est toujours un coup de pot quand ça fonctionne. Et là j’ai eu de la chance, notamment lors qu’ils volaient super bas, près de ces vagues immenses.

De l’Abbaye Saint-Maurice de Carnoët à Bellangenet au Pouldu

C’est un chemin que j’aime beaucoup, et qu’on entreprend souvent en 3 tronçons distincts, sinon j’imagine qu’il y a bien 4 heures de marche en tout, et donc avec l’aller-retour c’est rarement le genre de balade digestive que l’on entreprend. Mais là nous avions des invités, et on a facilement marché de l’Abbaye à Porsmoric où chérichou nous attendait avec la voiture (il avait eu le courage de faire demi-tour et nous récupérer).

Ensuite, on aurait pu continuer de Porsmoric au Bas-Pouldu et puis les plages par le même sentier qui longe la Laïta, mais on a fait ça en bagnole pour profiter du coucher de soleil. Huhuhu.

Les Roches du Diable (sur les communes de Querrien, Guilligomarc’h et Locunolé)

Ah ça c’est un classique, mais j’étais rarement, je crois, venu en décembre (là c’était carrément le 31). L’endroit est toujours d’une stupéfiante beauté, autant pour son petit bout de forêt tout droit sorti d’un film de Miyazaki, que pour cette rivière (l’Ellé) aux flots tumultueux, encore grossis par les pluies de ces dernières semaines. Mais là chose que je n’avais encore jamais vu, le lieu était aménagé pour qu’une championne de kayak s’entraîne. En effet, Camille Prigent était là à s’ébrouer dans les eaux glacées et à remonter le courant ou passer des portes en slalomant, c’était SUPER IMPRESSIONNANT !!! Donc la rivière était jalonnée de câbles traversant d’une rive à l’autre, et de portes de slalom reposant sur ce treillis métallique.

Malachappe (Moëlan sur Mer)

Décidément, on aime bien cette balade qui se prolonge après Clohars-Carnoët (et Doëlan) vers Moëlan et sa kyrielle de hameaux, dont Malachappe. La côte n’arrête pas de monter et descendre, ses roches granitiques très découpées lui donnent un aspect plus sauvage et reculé, et le chemin se fraye à travers les ajoncs, des monticules herbeux et toute la flore bretonne plus classique. C’est très très chouette ! Et bien sûr au coucher du soleil à marée basse, c’est splendeur et dorures garanties !

Port de Merrien (Moëlan) et alentours

Un autre petit coin de Moëlan très joli, avec un chemin côtier qui part d’un charmant petit port et grimpe rapidement assez haut.

Pointe de la Torche et Phare d’Eckmühl (Penmarc’h)

Etrangement je n’étais jamais allé à la pointe de la Torche qui est juste à côté du phare, alors que ce dernier est un lieu assez fétiche depuis quelques années. Il y a à la fois ces différents bâtiments imposants qui donne sur un port très charmant, avec une jetée qui s’enfonce dans l’océan, et qui était là particulièrement accessible à marée basse. La lumière avait cette crudité de la saison hivernale, mais c’était froid, beau et désert. Merveilleux moment.

De Porsmoric au Pouldu (Clohars-Carnoët)

Mon petit port préféré de Clohars-Carnoët se visite à toutes les hauteurs de marée, il est tout dissimulé par un petit bout de forêt en bordure de Laïta. On peut facilement remonter jusqu’à l’embouchure du fleuve côtier vers l’océan. La lumière était très belle, et la journée n’a pas arrêté d’alterner entre des grands moments de beau temps, et des immenses nuages menaçants, un peu de pluie, puis de nouveau des éclaircies. Le temps idéal pour se promener, bien couvert. ^^ Arrivé sur le Pouldu à marée basse, on trouve sur la plage des anfractuosités pleine d’eau qui reflète merveilleusement les masses nuageuses plus ou moins grisâtres.

Le Fort-Bloqué (Ploemeur – Morbihan)

Je précise le département, car lorsqu’on traverse la Laïta, on passe du Finistère au Morbihan, et régulièrement nous allons profiter des couchers de soleil qui sont là magnifiques. Notamment à marée basse, avec une fine couche d’eau qui offre de superbes réflexions, et là tout début janvier le soleil se couche encore largement dans l’océan et dans l’alignement du vieux fort.

Plage du Kerou et de Bellangenet (Le Pouldu / Clohars-Carnoët)

Le classique des classiques pour moi, avec notamment la photo en figure de proue de l’article, mais aussi les vues des plages assez panoramiques depuis les chemins côtiers en hauteur. Les températures sont assez basses en cette saison, mais c’est compensé par une explosion de couleurs tous les soirs. C’était mon dernier moment de vacances en Bretagne, pour le moment. ^^

J'aime 8

16 Commentaires

  1. Immortelle Bretagne !
    On ne s’en lasse pas, surtout quand tu la magnifies si bellement par tes mots et tes images !
    Moi, je devrai attendre fin juillet pour retrouver celle dont on ne peut se passer :coeur:

  2. Merci pour ces photos sublimes de Moelan, des roches du diable du Morbillan et caetera…
    Bon dieu que la Bretagne est d’une beauté nostalgique et profondément tourmenté et lumineuse à la fois.
    Merci beaucoup de ce si beau partage à Matoo et à ton homme et à vos cats même si ils demeuraient ailleurs à ce moment là.
    Ces photos m’ apaisent; quelle nature sublime et les superbes oiseaux et moi qui suis Anglaise et Ecossaise aussi je dois dire que je suis vraiment férue de ce style de nature indomptable sauvage et mystérieuse
    Thanks thanks thanks by a hundred time.
    Take all the loat all year round cheer up xxx

  3. Tes photos sont un vrai régal de sensations multiples, aussi bien celles des paysages bretons ou parisiens que celles des chats et des humains !
    Et tes récits soulignent bien ton regard … merci monsieur Matoo pour ce voyage ! :huhuchat:

  4. Une éternité que j’étais pas passé sur ton blog, et je vois que j’ai raté plein de choses ! Très belles photos en tout cas, ça donne envie d’y être et ça me sort loin de la vue de ma fenêtre ! Voir que tu continues à blogguer me pousse à me dire que je devrais reprendre le mien (encore faudrait-il que je retrouve les identifiants). Bises !

  5. hem… pourquoi entends-je chantonner « sureeex-posé mes yeux » devant les photos de Brocéliande ? 😉
    Une de mes cousines préfère au contraire les 50 nuances de gris sous la pluie.
    En tout cas, si tu recherches un jour une reconversion professionnelle, le maire de Ploemeur s’engage à l’office de tourisme ! Super job. On voit que tu aimes ce que tu vois

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

:sourire: 
:clindoeil: 
:huhu: 
:bisou: 
:mainbouche: 
:rire: 
:chut: 
:gene: 
:triste: 
:pleurs: 
:vomir: 
:grrr: 
:drapeau: 
:sourirechat: 
:huhuchat: 
:aheumchat: 
:horreur: 
:coeur: 
:doigt: 
:merde: 
:ok: 
:croa: