2 Commentaires

  • Il fut un temps ou il y avait dès le primaire des « leçons de choses » notamment des lectures de fables, ou des observations de la nature, où on poussait les élèves à s’interroger, s’intéresser, observer, questionner le monde qui entoure, du haut de leur jeune âge…

    Je suis tellement d’accord sur l’utilité d’une philo pas forcément académique et méthodologique (comme ce qu’on fait en Term) mais un peu plus naïve dans son approche, un peu plus candide, pour ensuite apprendre à penser (comment a-t-on pu imaginer un jour apprendre aux élèves à penser en 1 an ?!!)

    J’ai une tante qui, comme moi, offre Le Petit Prince à toutes les personnes qui lui disent ne pas l’avoir lu ou ne pas en avoir d’exemplaire, parce que c’est un livre de philosophie du quotidien avec tellements de bases essentielles, qu’on peut relire toute sa vie et redécouvrir à chaque lecture 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

:sourire: 
:clindoeil: 
:huhu: 
:bisou: 
:amitie: 
:mainbouche: 
:rire: 
:gene: 
:triste: 
:vomir: 
:huhuchat: 
:horreur: 
:chatlove: 
:coeur: 
:doigt: 
:merde: 
:ok: 
:narval: 
:mitochondrie: 
:croa: