Inversion géographique

Temps de lecture : 2 minutes

Depuis notre décision de retourner en Bretagne, d’abord pour une semaine de vacances puis du télétravail, l’idée c’est de voir si pendant un moment on peut inverser la manière dont on pratique nos alternances entre Paris et Clohars-Carnoët. Donc le principe c’est d’être le plus souvent ici, et aller de temps en temps pour quelques jours ou plus longtemps à Paris. On ne pourra pas faire cela ad vitam sans doute, mais on verra bien. On se laisse porter.

Le boulot et un décès m’ont fait revenir la semaine dernière, mais je suis vite revenu rejoindre mon petit mari finistérien. Et bien m’en a pris, au vu des quelques semaines de confinement qui reprend à Paris. De toute façon, à part le premier confinement qui était vraiment un truc sérieux et « game changing », le second n’était déjà qu’un succédané, et celui-ci ne présente que peu de contraintes, dont je ne vois pas vraiment ce que ça va pouvoir changer à la progression de l’épidémie. On verra…

J’ai profité de la fin de journée pour filer à l’abbaye St Maurice, et me promener dans les bois alentours. Je n’ai croisé pas âme qui vive, c’est vraiment ce qui est agréable dans le coin.

Je vous présente mon plus bel autoportrait à la goutte au nez, le soleil dans la tronche. Zen. ^^

J'aime 2

4 Commentaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

:sourire: 
:clindoeil: 
:huhu: 
:bisou: 
:mainbouche: 
:rire: 
:chut: 
:gene: 
:triste: 
:pleurs: 
:vomir: 
:grrr: 
:drapeau: 
:sourirechat: 
:huhuchat: 
:aheumchat: 
:horreur: 
:coeur: 
:doigt: 
:merde: 
:ok: 
:croa: