Aide psychologique non négligeable au dimanche soir

Le fait de travailler ici change au moins cette classique perception du dimanche soir de spleen. Là de pouvoir (enfin normalement, non hein, on est après le couvre-feu, c’est maaaaaal) faire une petite balade sur la plage en cette toute fin de week-end est un sacré privilège. Mais bon au final, ça reste un dimanche. Pfffff.

J'aime 2

6 Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

:sourire: 
:clindoeil: 
:huhu: 
:bisou: 
:amitie: 
:mainbouche: 
:rire: 
:gene: 
:triste: 
:vomir: 
:huhuchat: 
:horreur: 
:chatlove: 
:coeur: 
:doigt: 
:merde: 
:ok: 
:narval: 
:mitochondrie: 
:croa: