Living in a Covid world

Temps de lecture : 5 minutes

Dr. CaSo a dégoté quelques questions du New York Times à propos de la pandémie (j’aime bien, on ne précise même pas, c’est LA pandémie, alors que dans quelques années on ne saura sans doute pas de quoi ça parlait exactement ce truc, quoique…). Je voulais répondre avec mes two cents et puis je me suis dit que ça fonctionnait très bien si je répondais d’ici.

1) Qu’est-ce qui vous est devenu est particulièrement difficile au quotidien because covid ?

C’était un chouïa relou lors du premier confinement où on respectait drastiquement les règles, à ne sortir qu’un jour sur trois et uniquement pour faire des courses pendant quinze minutes. Mais même de cela, franchement, je ne me plains pas. L’appartement est grand, on est deux et donc on peut se soutenir (et on s’entend bien hein ^^ ), nos jobs sont faisables en télétravail. J’en ai même parlé mais je crois que cette période a eu comme effet positif de lutter contre mon FOMO. Hu hu hu. Allez, le plus difficile c’était sans doute, et ça l’est encore, de ne pas pouvoir faire de bisous à ma maman.

J’ai été à chaque minute pendant cette période à alterner entre cette situation surréaliste et parfois ubuesque.

Et tout de suite, à me dire qu’il faut tout de même relativiser un peu, on n’est pas non plus dans le film Contagion.

Et puis après tout, il fallait seulement bien suivre les conseils du gouvernement. ^^

2) Qu’est-ce qui vous prend plus de temps ou est plus compliqué qu’avant (travail, responsabilités, etc.) ?

Bon bah clairement, tout est plus chiant et compliqué, dans le sens où mettre le masque partout est fastidieux et relou à la longue. C’est pour cela que j’ai préféré le télétravail à 100% plutôt que de devoir aller au boulot avec presque personne (donc aucun intérêt) mais l’obligation d’être masqué toute la journée. Et de voir les gens avec leur masque en dessous du nez ou je ne sais quoi, JE NE PEUX PLUS !!!

J’avais pas mal de déplacements prévus, et mon job implique ces déplacements, donc c’était un peu frustrant au début, mais à présent on est plutôt habitué, et on a fait autrement ou bien on s’est remis à bouger raisonnablement. Mais c’est vrai que de ne plus avoir d’un seul point de repère, à la fois lieu de vie et de travail peut être très chiant. De même que passer tout son temps avec son compagnon peut aussi révéler certaines choses, ou en consommer d’autres. Là-dessus, je suis content d’avoir confirmé que je supportais mon mari 24/24 sans trop de problème. Mais c’est vrai qu’on a chacun pris sur soi, et qu’on effectuait des balades séparément aussi pour souffler de nous même. Hé hé hé.

Les attestations et dérogations sont devenues plus compliquées à remplir, ou déjà à comprendre de prime abord, AH ÇA OUI !!

3) Qu’est-ce qui est devenu tellement épuisant ou démoralisant ou pénible que vous ne le faites même plus ?

Bah rien. Nan mais sérieusement y’a quoi qui peut aller jusque là ? A part peut-être les limitations dans les sorties lorsqu’elles étaient limitées à une heure et un kilomètre, mais ça n’a pas duré si longtemps. Et puis je crois que je suis assez casanier et tellement satisfait par une simple connexion internet, je crois que je suis incorrigible à ce niveau.

Et je ne suis pas gamer, mais il suffit de remplacer par blog nerd. ^^

4) Qu’est-ce qui est devenu plus facile ou rapide à faire qu’avant ?

L’acceptation des moyens de paiement sans contact s’est vraiment généralisée, et ça c’est très bien (enfin ça va, c’est pas non plus le meilleur truc que je souhaitais à notre société non plus). Aller au travail par définition est beaucoup plus rapide. Les attestations électroniques ont aussi carrément allégé le processus initial qui était un truc terriblement ridicule et français.

J’ai fait de jolis promenades dans Paris désert, et ça c’était assez cool.

5) Que faites-vous pour ne pas perdre (ou pour essayer de retrouver) votre motivation au quotidien?

Encore une fois, j’ai une chance inestimable. Je vis avec mon chéri, on a tous les deux des emplois compatibles avec le télétravail et qui ne sont pas en danger, on vit dans un appartement assez grand et agréable, on peut marcher dans quelques parcs et même au bord de la Seine. Le plus difficile c’est sans doute l’effet jour de la marmotte qui nous a pas mal touché à un moment, et une certaine démotivation dans le travail. Mais comme je le disais, on s’est adapté et cela ne fonctionne pas trop mal. Bien sûr c’est frustrant et j’ai super hâte qu’on puisse retrouver des trucs d’avant.

Mais j’avoue que le boulot est le cadet de mes soucis. Ce n’est pas le télétravail qui me pèse, c’est de ne pas voir mes amis, de ne pas se toucher et s’embrasser, de ne plus aller dans les musées, théâtres ou restaurants ou encore danser en boîte de nuit. Donc c’est surtout cela que j’espère retrouver, et à mesure que les mois s’égrène et qu’on ose voir poindre le début du commencement de la fin, c’est l’optique de ces joies là qui me fait rester optimiste. Parce que pour le reste de toute façon, c’est la fin du monde, on va dans le mur, droit devant, et le virus n’est qu’une anicroche à côté. ^^

J'aime 7

6 Commentaires

  1. Schrödinger m’a bien fait rire aussi ! Sur la dernière image j’aurais plutôt vu l’humain plongeant volontairement vers les profondeurs plutôt que tentant de rejoindre la surface :clindoeil: Je partage entièrement l’idée que la destruction de notre planète va être une claque d’une toute autre dimension – et même sans changement climatique, les écosystèmes s’effondreraient de toute façon.

  2. Le coup du masque c’est tellement ça. Comme j’ai changé de boulot et de club d’aviron, je suis entourée de gens que je n’ai jamais vus. Nous parlons, nous rions, nous travaillons, nous ramons.
    Mais je ne sais pas quelle tête ils ont.
    Ça commence à être insupportable.

    1. J’ai eu le cas avec un caméraman avec qui je bossais il y a quelques semaines, un norvégien. Il avait l’air tellement mignon, et à la fin de la journée, il a retiré son masque, et là meeeeeeerde il n’était pas très beau du bas du visage, et ça donnait à sa tête entière vachement moins de charme !! :rire: :rire:

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

:sourire: 
:clindoeil: 
:huhu: 
:bisou: 
:mainbouche: 
:rire: 
:chut: 
:gene: 
:triste: 
:pleurs: 
:vomir: 
:grrr: 
:drapeau: 
:sourirechat: 
:huhuchat: 
:aheumchat: 
:horreur: 
:coeur: 
:doigt: 
:merde: 
:ok: 
:croa: