Grouchy et son temple d’Amour

En rentrant d’un déjeuner en famille qui s’est tout à fait normalement étiré jusqu’en fin d’après-midi, j’ai profité de l’attente de mon train pour filer faire un tour au parc de Grouchy, qui n’est qu’à une minute de marche de là. Après une bonne journée de flotte bien pourrie, l’accalmie du soir faisait plaisir, avec un ciel plutôt dégagé, et une jolie lumière. C’est drôle de constater à quel point l’Automne est bien là, les feuilles sont en train de se carapater, les couleurs changent, on sent que les rayons du soleil n’ont pas le même angle, et le fond de l’air commence sérieusement à se rafraichir.

A quelques dizaines de minutes du coucher du soleil, l’étang était déjà à l’ombre, mais le château en lui-même était magnifiquement éclairé. J’ai mon petit tour classique en faisant le tour de l’étang, et en m’arrêtant pour photographier un cygne qui espérait me voir brandir un quignon de pain (en vain).

Il y avait encore des tas de ragondins qui se disputaient avec les canards, mais je n’ai pas réussi à bien les avoir.

Il y a toujours un groupe de bernaches du Canada qui se reposent dans le coin. Je pense toujours à Nils Holgersson quand je les vois, surtout qu’il y avait des grands jars blancs juste à côté.

L’étang vu en contre-jour m’a bien plu aussi, surtout avec ce ponton en bois qui trainait dans le coin.

Cela faisait longtemps que je n’étais allé voir le Temple d’Amour qui est un peu planqué dans le parc. C’est une de ces très belles fabriques de jardin avec là une réplique d’une nymphe au bain de Christophe-Gabriel Allegrain. J’aime vraiment beaucoup ce petit coin, et il n’y a jamais personne.

J'aime 1

4 Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

:sourire: 
:clindoeil: 
:huhu: 
:bisou: 
:amitie: 
:mainbouche: 
:rire: 
:gene: 
:triste: 
:vomir: 
:huhuchat: 
:horreur: 
:chatlove: 
:coeur: 
:doigt: 
:merde: 
:ok: 
:narval: 
:mitochondrie: 
:croa: