Iwak #7 – Fan / Ventilateur

Sur une idée de la fée Kozlika en 2020, voilà Iwak (Inktober with a keyboard). Un mois d’écriture sous contrainte à la manière de tous ces dessinateurs qui publient de chouettes dessins sur les Internets. (#Blogtober ça fonctionne aussi.)

Un des trucs qui m’a fait le plus rire depuis la nuit des temps, c’est cette scène du célébrissime film loufoque de 1980 tout juste : Y a-t-il un pilote dans l’avion ? (Airplane! en anglais, c’était plus concis ^^ ). La scène dure exactement trois secondes, et j’ai ri, j’ai ri mais j’ai tellement ri.

Vous aurez donc compris, le héros nous sort l’expression idiomatique très délicate : « Ca va chier dans le ventilateur ! », et cette magnifique métaphore est imagée le plus littéralement du monde par une grosse bouse qui atterrit sur un ventilateur en marche. Un humour très bergsonien totalement irrésistible, et dont le simple souvenir me donne le sourire.

Je l’ai vu pour la première adolescent et un peu plus tard. J’avais halluciné sur le fait que cette expression est littéralement traduite de l’anglais au français. C’est fou qu’on ait exactement la même expression qui ne doit pas non plus dater de la Renaissance, et qui est tout de même une image assez originale et inventive. Rétrospectivement aussi, il me semble que l’expression évolue lentement. Dans le « shit hits the fan », on entend plutôt que la situation va être merdique ou que l’on va plutôt aller de Charybde en Scylla (hu hu hu). Dans « ça va chier dans le ventilo », j’aurais plutôt en tête une situation qui va s’envenimer en mode « je vais me fâcher très très rouge et tout foutre en l’air ».

Etonnamment, je ne trouve aucune occurrence intéressante sur les Internets sur l’origine respective de ces expressions. Même pas une petite thèse ou une anthologie !! C’est fou non ? ^^

J'aime 0

11 Commentaires

  • Ha ha à l’époque j’habitais Strasbourg et je bossais dans un cinéma. Du coup j’avais tous les tickets gratuits dans tous les cinémas. Alors avec une collègue et son petit frère nous étions allés voir ce film et on avait ri à en pleurer. Très peu de temps après, son petit frère est mort d’un cancer foudroyant, c’était m’a t’elle dit plus tard, le dernier film qu’il avait vu. Ce film est toujours rattaché à ce souvenir, mais j’aimerais bien le revoir même si je crains qu’il n’ait vieilli, parce que ce tout petit bout que tu mets me fais rire :sourire:

    • Oh si je pense que ça a vieilli, mais le truc c’est que ça fonctionnera sans doute longtemps pour ceux qui l’ont découvert à l’époque. On rit alors plus du souvenir qu’on a de l’hilarité de l’époque. Alex se marre régulièrement juste de m’entendre rigoler comme un béluga quand je regarde mes comédies cultes (genre l’As des As ou Rabbi Jacob), et clairement c’est plus parce que ça m’a beaucoup fait rire quand j’étais gamin. :rire: (Même si pour moi ce sont toujours des films cultes. :doigt: :sourire: )

  • Est-ce que ça ne serait pas une expression adoptée, plutôt qu’une équivalence ? Je n’ai personnellement jamais lu ni entendu l’expression « ça va chier dans le ventilo » (Et je me dis que vu l’illustration explicite du film, ça a dû être coton à traduire.)

    • Au vu de ton commentaire et celui au-dessus, vous me faites douter. :gene: Il est possible que l’expression me soit venu par ce film, et ensuite j’ai eu l’impression que je la connaissais. Mais là intuitivement, il me semble que je la connais depuis toujours, et que j’ai déjà entendu mon père la dire par exemple. Mais peut-être que je me leurre. :mainbouche:

      Comme je disais plus haut je trouve un lien wiktionnary, mais ça ne veut pas dire grand chose sinon qu’on voit des occurrences très récentes dans les exemples donnés.

      S’il s’agit d’une adoption, je ne sais pas d’où elle vient !

  • La scène est irrésistible! Et l’expression « chier dans le ventilo », qui m’était inconnue, est excellente. Elle me fait penser à une phrase de Georges Caraël quand survenait un gros souci à la RTBF à propos du patron de cet institut! « Là, il ne va pas bander, Wangermée! »

  • Dans les années 6 ,une blague avait un certain succès.
    Un homme ,dans un restaurant demande où sont les toilettes .Le serveur lui indique qu’elles sont à l’étage;il se retrouve dans une pièce vide avec un trou dans le plancher ,il baisse son pantalon et se soulage dans le trou.
    En revenant dans la salle il a la surprise de voir tous les convives maculés de petites taches brunes, et le maitre d’hôtel furieux apparait en criant « quel est ,le con qui a chié dans le ventilateur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

:sourire: 
:clindoeil: 
:huhu: 
:bisou: 
:amitie: 
:mainbouche: 
:rire: 
:gene: 
:triste: 
:vomir: 
:huhuchat: 
:horreur: 
:chatlove: 
:coeur: 
:doigt: 
:merde: 
:ok: 
:narval: 
:mitochondrie: 
:croa: