C’est de la magie noiiiire !

Pour ceux qui ne comprendrait pas la référence, il faut aller voir cette vidéo que j’ai postée il y a maintes années, mais dont l’effet hilarifère (J’ai toujours voulu que ce mot existe, alors voilà !) est absolument intact pour moi.

Le déménagement est terminé, et on a survécu. ^^ Les chatounettes peuvent enfin souffler, et nous on essaie de se sortir de la kyrielle de cartons, sacs poubelle, installations et tentatives de rangement. Pas toujours facile de trouver ses marques du premier coup.

Arya et Sookie sont évidemment fascinées par la baie vitrée mais n’ont pas encore bien capté le principe d’aller dehors, et cet étrange mur transparent. Je ne doute pas que tout cela sera adopté dans 24 heures.

Je suis dans un drôle d’état, évidemment très content de l’appartement et du changement (et de la luminosité incroyable du salon), mais aussi profondément neurasthénique en pensant à Paris, et à ce sentiment étrange de ne plus avoir de port d’attache là-bas. J’ai passé absolument toute ma vie en région parisienne, 22 ans dans le Val d’Oise, et 23 ans à Paris, modulo une petite année à Newcastle quand j’avais 19/20 ans, et je ressens fortement cette rupture. Je relativise tout ça, et ne suis pas au fond du trou hein ?! Mais je ne peux pas nier, cela m’atteint plus fortement que je ne l’aurais cru. Je sais aussi que c’est surtout dû au bordel du déménagement, et à l’immense fatigue physique et morale qui s’en suit.

J’ai besoin d’un environnement propre et rangé pour me sentir mieux, et j’ai aussi besoin de mes tableaux aux murs, de mes ampoules connectées et de la disparition du moindre carton de déménagement pour retrouver la sérénité d’antan. Voilà c’est l’évidence, je suis devenu une vieille bique éreintée, et une fière mémère à chattes avec ses petites habitudes et manies. ^^

J'aime 4

12 Commentaires

  • Trouver ces marques et de plus quitter une ville que tu adores n’est certes pas évident du tout mais je reste certaine que vous allez savourer votre toute nouvelle vie d’ici quelques temps vu qu’un changement radical de vie est toujours un chamboulement mais qui step by step finds very often a far better way of living.
    Truly yours indeed and a bit of black magic as a so funny jock surrounding you 🙂

  • Les cartons c’est la phase un peu tendue, oui. Puis on prend possession des lieux, de sa déco, des endroits où on aime aller à l’extérieur… et on ne regrette pas vraiment Paris, qui reste à portée de train ! Je suis sûr que vous allez tous les quatre apprivoiser votre nouvelle vie :bisou:

    • Oui, merci pour ces sages paroles. :amitie: Entre le changement de poste en août, et le temps de trouver un appartement et de déménager, je crois que je suis fatiguer d’attendre aussi. :mainbouche:

  • Le déracinement, j ai connu ça il y a quelques années. On ne s y attends pas, c est brutal, et c est difficile à faire comprendre. Mais on prends aussi vite racine, et comme dit vinsh, il faut d abord sortir de ce gros foutoir qu est un déménagement / emménagement ! Mais vous allez vous en tirer très bien!

  • Vous vous aimez, vous avez deux chattounettes adorables, vous êtes plus près de la mer, pas trop trop loin de Paris, je suis sûre que vous serez aussi heureux à Nantes qu’à Paris. Et puis, rien ne rajeunit plus que d’être bousculer dans ses habitudes 🙂

  • Des sentiments de « deuil » de mon ancien boulot, mon ancien appartement, mes amies à l’autre bout du pays, etc. me tombent dessus de temps en temps, sans prévenir, et parfois sans raison. Le weekend dernier par exemple, après un vendredi très difficile au boulot, j’ai soudain ressenti beaucoup de tristesse d’avoir quitté mon ancienne vie et surtout mon ancien boulot que j’aimais beaucoup. J’imagine que ça passera pour moi comme pour toi, les déménagements sont des grosses étapes de nos vies et c’est normal que tout ne soit pas toujours rose pendant et après cette étape. Bon courage pour les cartons 🙂

    • J’imagine que c’est vraiment le truc qui se passe dans les moments de transition. J’ai beaucoup regretté le 11e quand on a déménagé dans le Sentier, mais aujourd’hui mon petit second arrondissement me manque. :mainbouche: :huhuchat:

      Mon truc c’est juste d’assumer assez pleinement mes ressentis, je ne suis pas du genre à simuler la joie pour la forme. Mais quand j’exprime en toute sérénité que je ne vais pas très bien, il faut absolument que tout le monde débarque pour me convaincre du contraire. Et je fais exactement la même chose avec autrui en plus. :rire: :rire:

      (Mais oui, ça va aller. ^^ Merci ! :coeur: )

  • Mais oui c’est l’horreur de déménager en décembre ! Il fait froid (mais moins qu’à Paris), gris, nuit tôt (mais moins qu’à Paris) !!!
    Donc ce ne peut qu’aller mieux :doigt:
    Periode idéale pour s’habituer à son nouvel environnement :ok:
    Mon mari est comme toi : il faut que ce soit rangé pour décompresser et rester zen :sourire:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

:sourire: 
:clindoeil: 
:huhu: 
:bisou: 
:amitie: 
:mainbouche: 
:rire: 
:gene: 
:triste: 
:vomir: 
:huhuchat: 
:horreur: 
:chatlove: 
:coeur: 
:doigt: 
:merde: 
:ok: 
:narval: 
:mitochondrie: 
:croa: