Et c’est le temps qui court

Bon bah ça fait 15 jours hein. Damned!!! je m’étais dit que j’allais au moins vous raconter mes week-ends, étant donné que mes semaines sont excessivement laborieuses en ce moment, et que j’en ai encore pour quelques semaines à ce régime. Donc je prépare plein de trucs en brouillon, et en attendant je vous publie quelques photos, et j’essaie de vous tenir au courant de quelques broutilles. Hu hu hu.

Donc pas ce week-end, mais celui-d’avant, comme vous pouvez le constater sur la première photo c’est la Viosne !! Donc c’est chez môman à Osny. Hé hé hé. On venait à Paris pour voir Hannah Gadsby, mais malheureusement le spectacle a été annulé au dernier moment. Comme on devait aussi voir des amis dimanche, bah on est venu tout de même ! Cela a été l’occasion de voir Obi-Wan chez môman et de constater que c’est devenu un superbe matou toujours super affectueux et facétieux. Et qui dorénavant inquiète moins maman avec son AirTag au cou (ce n’est pas un GPS, mais ça donne assez de précision et de « logs » de proximité pour la rassurer quand il disparaît un peu trop longtemps).

Dimanche donc, on avait un aprème crêpes car c’est la saison !! On a beaucoup ri avec une séance endiablée de « jeu du saladier » dont les mimes ont encore battu des records d’imagination et de contorsion créative.

(Vous avez deviné ? C’était Flipper le Dauphin !)

Bon sinon, comme je passe beaucoup de temps à bosser de la maison, comme beaucoup de gens, et qu’au bureau on est en « flex » (donc on ne choisit pas son bureau, on en change potentiellement tous les jours), j’ai décidé de ressortir mes joujoux de bureau, à la maison ! Donc j’ai fait quelques croisements audacieux de séries, animés ou films…

Et depuis le travail, j’ai au moins la chance d’avoir une jolie vue sur le centre-ville de Nantes et sa « skyline ».

Ah cette semaine, mon oncle a envoyé des photos qu’il avait chez lui à ma môman. C’était des photos que je n’avais jamais vues, et il y avait notamment un cliché que j’adore avec ma mère, ma grand-mère et mon arrière-grand-mère (que j’ai bien connu enfant) en 1964. Ce qui est drôle c’est que c’est dans la rue où ma maman vit actuellement (et où elle est née), et qu’en un coup de StreetMap on voit facilement les changements depuis presque 60 ans.

Ce qu’on constate c’est qu’en 1964, à 30 kilomètres de Paris, il y avait encore des bouts de ville (village à l’époque plutôt, c’était avant la « Ville Nouvelle » de Cergy qui a tout changé dans les années 70/80) qui était sans route goudronnée, sans téléphone, ni électricité (et les toilettes à l’extérieur de la maison). C’est assez fou, mais c’était bien comme ça. J’ai bien aimé la (juste) remarque d’Alice à ce propos.

Et puis la fin de semaine est arrivée, parce que je n’ai vraiment rien fait d’autre que bosser. Hu hu hu. Il y avait une très belle luminosité en fin de journée vendredi.

Et ça, c’est moi qui chante « RUUUUUUUN » dans la chanson Creep de Radiohead, idoine métaphore de ma semaine écoulée. ^^

Bon mais le coucher de soleil valait le coup d’œil ce soir là !! (Ce privilège de n’avoir qu’à se mettre au balcon pour cela. ^^ )

Et ce week-end me direz-vous ? Eh bien nous avions notre toute première visiteuse parisienne en nos bonnes pénates nantaises, et c’était une super occasion avec un samedi très ensoleillée et agréable pour aller se promener, et lui faire découvrir notre nouveau terrain de jeu.

Ça c’est juste pour vous donner un peu des nouvelles des chatounettes, car je sais que vous ne me suivez que pour ça !!! Vous voyez elles ont tenu un colloque devant la télévision, et ça s’est bien passé. ^^

On s’est baladé un peu partout dans le centre, et on est allé voir du côté du chouette jardin japonais de l’île de Versailles. Comme d’habitude, c’était splendide, cet endroit est magnifique par toutes les saisons, et j’étais étonné de voir que des fleurs commençaient déjà à poindre, alors qu’on est au milieu de l’hiver.

Comme on était trois, c’était bien on pouvait se photographier les uns les autres. ^^

Avant le jardin on est aussi passé devant cette incroyable sculpture que j’avais déjà évoquée, qui s’appelle « La Délivrance » d’Émile Oscar Guillaume (c’était au sortir de 14-18). Je la trouve d’une incroyable beauté et sensualité, elle me rend tout chose. Et quand je lis qu’on a voulu la déboulonner car considérée indécente, je me réjouis qu’elle soit toujours là.

Et Faïza a pris aussi cette chouette photo de nous deux en pleine jolie rue Kervegan qui est bordée d’immeubles du 18ème siècle (Jules Verne est né à deux pas de là).

Voilà, ça c’était ce ouikène. Et pour ce soir, voilà le coucher de soleil depuis la fenêtre de mon bureau. ^^

Bon, je ne vous oublie pas mes poussins !!! ^^

J'aime 7

2 Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

:sourire: 
:clindoeil: 
:huhu: 
:bisou: 
:amitie: 
:mainbouche: 
:rire: 
:gene: 
:triste: 
:vomir: 
:huhuchat: 
:horreur: 
:chatlove: 
:coeur: 
:doigt: 
:merde: 
:ok: 
:narval: 
:mitochondrie: 
:croa: