Des femmes, et des HOMMES !

Très amusant ce touite de la Police du 63 hier, pour la journée des droits des femmes :

On pourrait presque croire à une parodie, mais c’est vraiment ce qui a été posté avant que cela ne soit trop repris et supprimé. Après on peut tout penser, cela va de l’attitude revancharde d’un « white cis fragilisé dans sa virilité » (quand c’est en italique et entre guillemets c’est que vraiment c’est de l’auto-parodie hein) à une petite maladresse pas si méchante. Et évidemment ce n’est pas comme si c’était complètement faux, c’est juste assez malvenu mis en exergue comme cela. Et ce n’est vraiment pas ce qu’on attend de cette journée, d’ailleurs ils n’auraient rien posté à ce propos, c’était très bien aussi. ^^

J'aime 4

2 Commentaires

  • Mattoo merci de cet article franchement déplorable et tragi_ comique qui me fait penser aux vieux films Italiens comme  » Les nouveaux monstres  » de Dino Risi et Ettore Scola ,  » une journée paticuliére « d » Etorrre Scola ou la femme si malheureuse avec son mari facho et homophobe découvre un amour éternel une certaine petite forme d’ émancipation et découvrir qu’ elle peut dire non à son mari quant il veut la sauter juste pour lui faire un gosse et réaliser qu’ elle est en pleine capacité de comprendre ce qu’ elle lit et d’avoir le droit d’avoir son opinion propre mais pour combien de temps? Et tout cela grâce à Gabriel ce voisin gay très cultivé intelligentet sensible ancien chroniqueur à la radio qui finira sur une île ou les faf adorateur de Mussolini les exterminaient …
    Puis les films Espagnols comme  » Viridiana »  » cet obscur objet du désir de Bunel  » et caetera films plein d’ humour très  » féroce et qui dépeignaient toujours avec force et une ironie cinglante le matchisme et le patriarcal féroce de mecs hétéros concernant  » le soit disant droit des femmes « c’ est à dire aucun ou bien quasiment nul oui bein dans ces cas là tu as bien raison Mattoo faut bien mieux que des pauvres pleutres ne souhaitent en aucun cas  » la journée des femmes » …
    Et vive Brigitte Lahaie pour la peine que j’ aime beaucoup 😉

  • Je suis toujours sidérée que des hommes aient laissé du pouvoir aux femmes. Après tout ils auraient pu le garder.
    En France ça s’est fait tard, très tard, mais sans trop de violence. Les histoires de féministes américaines et anglaises font frémir, avec leur grève de la faim et gavage forcé.
    Toujours cette question : qu’est-ce qui est le plus important pour une société, la force physique ou l’intelligence, la compétence? Pour se nourrir, pour survivre? (oui je suis basique. Mais beaucoup de choses reviennent à cette base, au fond).

    Comme j’ai grandi en Afrique, où l’on voit des femmes porter des trucs monstrueux sur leur tête, j’ai toujours été surprise par les mots de « faible femme » : la femme va chercher l’eau à 15 km, l’homme palabre.

    Aujourd’hui, je ne supporte plus les incomptétents. Je me fiche que celui qui décide soit un homme ou une femme, mais je ne supporte plus que ce soit un homme incompétent, choisi juste parce qu’il est homme.

Répondre à Alice Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

:sourire: 
:clindoeil: 
:huhu: 
:bisou: 
:amitie: 
:mainbouche: 
:rire: 
:gene: 
:triste: 
:vomir: 
:huhuchat: 
:horreur: 
:chatlove: 
:coeur: 
:doigt: 
:merde: 
:ok: 
:narval: 
:mitochondrie: 
:croa: