Giboulées de mars

J’avais pris une journée pour passer du temps avec mon meilleur pote Diego, qui est venu passé un chouette week-end prolongé avec nous. Mais on a jonglé entre les nuages, de la flotte et un grand soleil. C’était le typique temps à giboulées de la saison, au final pas désagréable quand on a de quoi laisser passer les nuages et la pluie pendant 10 minutes toutes les heures.

On a fait un tour à Nantes, mais on s’est vraiment demandé si on allait, comme on l’avait prévu, faire le trajet jusque Clohars-Carnoët ou plutôt rester dans le coin. Mais on s’est dit qu’on allait tenter le truc. Sur Nantes, on a fait juste une grande balade dans le centre-ville.

La Bretagne était une bonne idée, on a réussi à passer entre les gouttes, et à faire pas mal de balades sympas, tout en ne subissant pas trop les averses. A Doëlan, la jetée était bien malmenée par de sacrées vagues malgré des coefficients de marée tout minuscules (genre 24 ^^ ).

Mais vous verrez sur les photos qu’on passe vraiment d’un ciel azuréen à beaucoup plus tourmenté, ça été comme ça tout le week-end !

Et pareil sur le site de l’Abbaye Saint Maurice, où on a fini par courir à la voiture pour éviter la pluie. ^^

Le vent était assez dingue, et au Pouldu, on voyait quelques adeptes du kite qui faisaient des sauts complètement inhumains !!

En repartant, comme on avait abandonné nos chatounettes à Nantes, on a pu prendre le chemin des écoliers, et notamment passer en coup de vent à Carnac. C’était l’occasion de revoir le Tumulus Saint Michel, point culminant (artificiel du néolithique donc) de la ville, que j’adore (et qui contient comme souvent un nombre important de sépultures enfouies qui datent de 5000 av. JC). C’est marrant toutes ces traces préhistoriques qui ont été réappropriées par des chapelles ou des croix par la toute jeunette religion chrétienne.

On a rapidement visité le tumulus et cairn de Kercado. C’est super impressionnant car on peut vraiment rentrer au cœur du dolmen enterré.

Idem pour les alignements de Carnac voisins qui m’impressionnent toujours autant. C’est tout à fait dingue de constater la concentration hors-norme de mégalithes ici, et les alignements ont une taille vraiment incroyable.

Et avant de reprendre la nationale pour rentrer plus rapidement, on est juste allé faire un tour à Auray et au port de Saint-Goustan, qui est un des endroits les plus jolis et typiques (et touristiques) du coin.

J'aime 2

2 Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

:sourire: 
:clindoeil: 
:huhu: 
:bisou: 
:amitie: 
:mainbouche: 
:rire: 
:gene: 
:triste: 
:vomir: 
:huhuchat: 
:horreur: 
:chatlove: 
:coeur: 
:doigt: 
:merde: 
:ok: 
:narval: 
:mitochondrie: 
:croa: