Marche des Fiertés 2022 à Nantes

C’est vraiment cette photo que je suis content d’avoir prise samedi dernier pour ma première Pride nantaise. Et cela représente bien le moment, c’était une marche très féminine et jeune, et pleine de fougue et d’entrain. Cela m’a un peu fait penser à celle de Montpellier que nous avions faite il y a quelques années, mais là avec en plus une foule bien plus compacte, et des passants et badauds parfaitement gay-friendly. Là-dessus, Nantes mérite bien sa réputation, le long de la marche ne s’est fait qu’avec des gens aux fenêtres qui saluent, dansent et sourient, des gens sur les trottoirs qui rigolent et se dandinent joyeusement, bref une chouette populace. ^^

Et comme je l’ai dit plein de petits et petites jeunes, beaucoup de drapeaux LGBT+, mais une majorité de classiques « rainbow », on reconnaît bien là une moindre influence des courants pour le moment très parisiens. Moi j’aime bien les drapeaux, quelles que soient leurs significations, je ne me suis jamais senti menacé par les expressions de singularité des uns ou des autres, car on se retrouve tous sous la même bannière à la fin de la journée. Et pour certains ou certaines, le régionalisme est encore plus ancré !! Hu hu hu.

La marche a commencé au pied de la cathédrale de Nantes et la statue de Louis XVI, j’adore ces symboles, hé hé hé. On a d’abord eu une série de discours dont celui de notre maire Johanna Rolland qui a été applaudie à tout rompre.

J’adore me souvenir aussi des pancartes, et elles étaient en majorité pro-lesbiennes, à propos du mouvement trans ou évoquant le genre, ou encore manifestant de jolies expressions très universelles.

Comme vous le verrez sur les photos, j’ai trouvé que la population était très féminine et c’était super agréable ce raz-de-marée de jeunes femmes militantes.

Le drapeau LGBT géant était là comme à chaque marche, et c’est toujours génial de passer un moment en dessous ! ^^

Beaucoup les portaient aussi carrément en cape comme des super-héros queer aux super-pouvoirs de pédé ou de goudou !

Et une Pride n’est pas une Pride sans les merveilleuses Sœurs de la Perpétuelle Indulgence qui sont toujours les plus faciles à reconnaître et identifier à une Marche des Fiertés.

Et chaque Pride voit son lot de créatures plus ou moins flamboyantes ou humanoïdes. ^^

Mais samedi, c’était surtout des tas de groupes de keupines qui étaient les plus colorées et festives, et qui virevoltaient derrière les quelques chars.

Il y avait ce char d’ailleurs qui me paraissait sorti des années 2000, avec les représentations les plus classiques et clichés d’une « Gay Pride », et notamment la parade des gogo-dancers qui feront leur show dénudé le soir dans un sauna… Il y avait ces deux-là sur le char, ils avaient leurs photos sur les flyers exposant leur show justement, et je leur ai trouvé la dégaine la plus cliché et dédaigneuse de tous les temps. Stéroïdé, faisant la gueule, le visage déformé, le corps en étendard, je me suis fait plaisir à les photographier avec cet air là. ^^

Je les trouve affreux comme ça. Eh bien vous savez quoi ? C’est la photo qui a fait le plus de « likes » sur Insta, Facebook et Touiteur, et tout le monde laisse des commentaires en mode « haaaaan les canooooons, trop sexyyyy ». Merde alors !! ^^

En tout cas, c’était une marche très réussie avec vraiment beaucoup de monde, et pas un moment de foule clairsemée. Evidemment le parcours est beaucoup plus petit que la marche parisienne, mais ça reste un joli tour du centre-ville.

La ville était déjà bien habillée aux couleurs du mois des Fiertés, mais il y avait aussi ce très beau et grand drapeau sur la plus belle place de Nantes, la place et son théâtre Graslin.

Mais la folie c’était vraiment sur la Place Royale qui était noire de monde, et avec des gens perchés sur la fontaine centrale et ses statues fluviales.

J’espère avoir bien capturé cette ambiance festive et joyeuse, ce déferlement de joie et de communion queer pour une marche vraiment super agréable et qui fait du bien. Et encore une fois, j’étais content d’en être !!! ^^

J'aime 5

7 Commentaires

  • Pas de drapeau géant à celle de Lyon cette année, et globalement un côté un peu foutraque, pas très organisé (en dépit d’annonces, avant la marche, de cortèges en non-mixité – que je n’ai pas vus, on formait vraiment une grosse masse), pas ou peu de chars, donc peu de musique… je suis presque nostalgique des anciennes prides des années 2000-2010 à Paris. Presque.

  • Beau moment! Ici, pas de marche cette année (en fait, à cause d’une bisbille au sein de l’organisme en charge de son organisation, elle a été annulée en 2019… puis pandémie oblige la célébration est passée en mode virtuel. Cette année, il y avait quelques activités mais elles ne sont pas d’un grand intérêt pour nous. Heureux de constater que malgré ton exil en province, tu retrouves une vie gaie prometteuse!

  • Populace! Tu as écrit « populace », cher Matoo! Ce terme, qui signifie « bas peuple, le commun », n’est-il pas odieusement péjoratif pour désigner les gens de Nantes qui, en dépit des Chouans, font partie de ce formidable Peuple Français, qui a tant donné au monde!
    Un peu de respect, s’il te plaît! Oui, le peuple ça pue, ça boit du gros rouge qui tache, mais il forme la Nation dont tous les pouvoirs dérivent. Si tu te crois démocrate, présente tes excuses, à genoux, en chemise et la corde au coup à tous les Nantais.

  • Je suis so so happy de voir ça toutes ces petites lesbiennes jeunes et moins jeunes aussi quelques gays aussi » pas des masses apparemment » ??! dommage!
    Je n’ aime pas trop et ne comprends pas des masses pourquoi les deux gays tirent une telle tronche sur le char peut_être une attitude protectrice ou de mise , mais bon chacun chacunes est libre aussi…
    C’est chouette que les lesbos s’émancipent totalement et pleinement et ça fait très chaud au coeur bravo les filles , les femmes par contre c’est curieux j’ai vu peu de mecs j’aurai aimé en voir bien plus c’est pas toujours si facile non plus …
    En tous les cas je suis heureuse de voir toute cette déferlante de joie et de s’assumer autant aussi bises à tous et toutes xoxo :coeur

Répondre à Doréus Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

:sourire: 
:clindoeil: 
:huhu: 
:bisou: 
:amitie: 
:mainbouche: 
:rire: 
:gene: 
:triste: 
:vomir: 
:huhuchat: 
:horreur: 
:chatlove: 
:coeur: 
:doigt: 
:merde: 
:ok: 
:narval: 
:mitochondrie: 
:croa: