MatooBlog

Pectus est quod disertos facit. ∼ Pédéblogueur depuis 2003 (178 av LLM).

Vanessa Wagner joue Philip Glass à la gare de Nantes (La Folle Journée)

J’avais raté les concerts du festival de la Folle Journée l’année dernière, et j’ai presque fait pareil cette année. Je suis vraiment un gros nul. Huhuhu. Mais heureusement, un pote m’a prévenu de ce concert, et truc de dingue il y avait encore des places libres (alors que c’est en plus un concert gratuit). Evidemment quand j’ai vu que c’était un concert de Philip Glass, j’ai jubilé par avance, cela fait pas mal de temps que je n’ai pas écouté sa musique en live, et j’essaie le plus régulièrement possible de participer à des concerts de mon idole.

Je ne suis pas toujours fan des endroits insolites pour des concerts, surtout lorsque le classique requiert une bonne acoustique pour profiter de la musique. Mais là contre toute attente, la gare de Nantes propose un endroit vraiment agréable et dont on ne ressent pas le côté “grand hall”. Et il faut avouer que se retrouver à minuit pour un concert dans une gare, c’est assez marrant comme contexte. Nous voilà donc avec des sièges et un piano à queue en plein milieu de la mezzanine, sous les panneaux d’affichage, les départs et arrivées des TGV et les portes d’embarquement.

Mais à un moment, les lumières s’éteignent, la pianiste arrive et la magie opère !!

C’était un petit concert d’une heure avec quelques pièces très connues de Philip Glass, et brillamment interprétées par Vanessa Wagner. J’ai vraiment aimé sa manière de jouer qui était très délicate et comme ouatée de l’ambiance nocturne et onirique de cette gare. On sentait la pianiste complètement sous l’emprise de son propre jeu, et c’était assez merveilleux d’être aussi proche d’elle car de la voir jouer, en plus de l’entendre, était drôlement complémentaire.

Elle a joué hier soir :

Opening
Metamorphosis 2
Morning Passages
Dead Things
Études n°2 et n°5
Distant Figures

C’est fou comme une musique aussi minimaliste, mais diablement hypnotique, et venant d’un seul instrument peut comme cela emplir une immense salle. J’ai beaucoup aimé son interprétation de Metamorphosis 2 qui est mon préféré de la série des Metamorphosis, et les deux études pour piano que je pouvais mentalement comparer à l’interprétation de Víkingur Ólafsson. C’est drôle comment on peut comparer des jeux qui sont censés être identiques quand on en connaît bien certaines versions, car c’est impossible de jouer exactement d’une même manière. On a beau respecter une partition et un rythme qu’on pense “purement technique”, deux pianistes vont frapper les touches différemment, et une subtilité va émerger qui peut changer énormément la manière dont la musique est perçue.

10 secondes de Metamorphosis 2. ^^

C’était un sacré privilège d’assister à un moment pareil, et je m’en souviendrai très très longtemps.

PS: Un salut particulier à Arthur qui par le plus grand des hasards était aussi présent ce soir là au concert !!! Le monde est petit !! ^^

Les publications voisines

Post navigation

  • Je partage à 200%! Soirée magnifique dans un lieu si improbable! Avec un jeu aérien, Vanessa W semblait en lévitation ! Elle « «planait » et nous faisait planer !rarement ressenti un tel état ! Comme toi, pas prêt d oublier !
    Et trop sympa de s apercevoir! Mais le monde n est pas si petit ! :clindoeil:

  • Matoo c’est chouette de nous faire partager cela et quel moment de félicité
    et d’ osmose musicale tu as du et vous avez du ressentir .
    J’ avoue que je suis un peu jalouse vu que la musique est l’un des arts que je trouve le plus beau et touchant merci de ce partage virtuel même si il n’ y a rien de mieux que le concret donc tu es un sacré veinard :)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

:sourire: 
:clindoeil: 
:huhu: 
:bisou: 
:amitie: 
:mainbouche: 
:rire: 
:gene: 
:triste: 
:vomir: 
:huhuchat: 
:horreur: 
:chatlove: 
:coeur: 
:doigt: 
:merde: 
:ok: 
:narval: 
:mitochondrie: 
:croa: