La nuit du 12 (Dominik Moll)

Clairement mon film préféré de 2022 ! (J’ai un retard de fou dans les films vus au cinéma. ^^ ) Il m’est resté en tête longtemps après l’avoir vu, et encore aujourd’hui il me reste de fortes impressions. Je crois que c’est presque autant par ses qualités formelles, que par cette étrange frustration de suivre un film autant à suspense qui se boucle par l’échec d’une histoire irrésolue. Le film est basé sur un fait réel, il s’agit très simplement d’un fait divers : une jeune fille se fait assassinée dans la vallée de la Maurienne, elle se fait brûler vive, et on suit l’enquête menée par la PJ de Grenoble.

Le film est merveilleusement filmé, comme on peut l’attendre d’un long métrage du génial Dominik Moll, mais il y a surtout une ambiance incroyable, et de très bons comédiens, qui nourrissent cette histoire policière intrigante et rondement menée. On est d’ailleurs dans un déroulé assez classique et attendu, mais il y a en même temps un truc à la Twin Peaks qui distille ça et là quelques inconforts ou manifestations singulières. Vraiment Bastien Bouillon et Bouli Lanners sont impeccables, et tiennent en haleine du début à la fin. Même si le rythme est parfois un peu lancinant et planplan en apparence, on est pris par les non-dits et les personnalités des protagonistes, car on sent merveilleusement bien aussi ce qui se passe en eux.

Les suspects évidents défilent, et on pense que l’affaire va finir par se résoudre, mais non ça finit en complète eau de boudin. Et pourtant c’est un film génial, super intimiste, parfaitement maîtrisé et construit qui se regarde avec un plaisir immense. C’est fou de réussir à concevoir un truc pareil : un film policier qui dépeint aussi bien ses personnages, et qui incarne parfaitement les démons intérieurs de tous les protagonistes.

Ça c’est du cinéma !

J'aime 1

8 Commentaires

  • Ah si toi tu en dis tant de bien, je vais revoir ma position.Je disais hier à JP que l’idée qu’à la fin on ne sache pas qui a tué était pour moi rédhibitoire, mais là tu me donne envie de voir le film. D’autant plus que son premier film m’avait vraiment marqué.

    • J’ai vraiment été marqué par « Seules les bêtes », son film précédent, mais celui-ci est vraiment une réussite. J’ai miraculeusement écrit le post juste avant les Césars, mais j’imagine qu’il va rester encore quelques semaines en salle, et donc profites-en !!! :huhuchat:

      • Heureusement que je n’avais pas lu ton billet (en fait) (je viens de le lire et je valide), parce que tu racontes tout :horreur: J’avoue, les bandes-annonces, la presse, la promo tout est raconté et c’est pour ça que je ne lis presque jamais rien avant de voir un film. J’suis bizarre hein :rire:

  • Film très réussi dans la forme comme dans le fond. Avec le recul, Dominik Moll le méritait probablement il y a 22 ans pour « Harry, un ami qui vous veut du bien », mais c’est un beau couronnement, toutes ces années après.

    • Oui il a clairement une filmo assez bluffante, mais moi c’est vraiment « seuls les bêtes » qui m’a laissé une impression durable. Sacré film ! :amitie:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

:sourire: 
:clindoeil: 
:huhu: 
:bisou: 
:amitie: 
:mainbouche: 
:rire: 
:gene: 
:triste: 
:vomir: 
:huhuchat: 
:horreur: 
:chatlove: 
:coeur: 
:doigt: 
:merde: 
:ok: 
:narval: 
:mitochondrie: 
:croa: