MatooBlog

Pectus est quod disertos facit. ∼ Pédéblogueur depuis 2003 (178 av LLM).

Nope

Oh ça aussi, c’est un bon film de 2022 !! Un drôle d’OVNI, entre film d’horreur, fantastique et de science-fiction, mais comédie aussi à certains égards, et comme toujours avec Jordan Peele une dimension sociologique ou sociétale non négligeable et bien sûr un discours racial très prononcé. Pourtant je ne connais pas ses autres films (n’étant vraiment pas fan des films qui filent les jetons), ou sinon pour les avoir vu par dessus l’épaule de mon mari, mais j’étais content de voir que celui-ci était à priori regardable pour moi. Et je confirme du coup que Jordan Peele est un sacré cinéaste (heureusement personne n’avait attendu mon avis ^^ ) !

L’histoire est vraiment géniale, et c’est je trouve un des gros plus du film qui arrive à raconter plusieurs histoires et intrigues imbriquées de natures très différentes. On est avant tout sur le ranch des Haywood, une famille afro-américaine de dresseurs de chevaux pour Hollywood (avec évidemment le très bon Daniel Kaluuya mais aussi Keke Palmer qui incarne sa frangine un peu barrée et lesbienne) qui se targue d’être descendant du jockey noir qu’on voit sur les films d’Eadweard Muybridge. Ce dernier est un photographe anglais qui est connu pour avoir été le premier à décomposer le galop d’un cheval, image par image, qui prouve qu’il y a bien un moment où le cheval a les quatre fers en l’air et flotte littéralement. Ce moment m’a beaucoup fait sourire, car je pense qu’il n’y a pas grand monde qui peut réagir à un tel quidam, mais en tant que gros fan de Philip Glass j’ai tout de suite identifié le héros de l’opéra The Photographer.

Lors d’une tempête étrange, en pleine journée, le patriarche de la famille est tué par la projection d’une pièce de monnaie, et les enfants se retrouvent en plein panade financière. Le ranch voisin cherche à les racheter, il est tenu par un homme dont on a l’histoire en flash-back. Il était enfant-acteur d’une sitcom avec un chimpanzé qui pète un plomb un jour et se met à assassiner tout le plateau… Et cerise sur le gâteau, OJ Haywood (Daniel Kaluuya) découvre qu’en réalité un vaisseau extraterrestre se cache dans les nuages alentours et il débarque de temps en temps pour bouffer des trucs. Le frère et la sœur décide alors de profiter de l’aubaine apportée par un news pareille, et cherche à filmer l’alien en question.

Nan mais ce scénario de ouf !! Non seulement, c’est un film d’actions très efficace, on ne s’ennuie pas une seconde, et porté par des bons comédiens, mais en plus il y a tout ce sous-texte sur la maltraitance animale, sur le rapport à l’image d’aujourd’hui avec les réseaux sociaux et celui d’hier encore vivace du cinéma ou de la télévision. Formellement c’est également un film à la photo particulièrement léchée et esthétique, et avec une vraie touche de cinéaste selon moi.

On y trouve tellement de références, de détails subliminaux qui évoquent le racisme des sitcoms des années 80, le spécisme ordinaire ou la manière dont on se fait aujourd’hui tous bouffer par l’appât de la photo ou de la vidéo du truc à diffuser sur les internets pour son quart d’heure. Et en même temps, le film d’action et un peu d’épouvante est super efficace, et parfois carrément loufoque. Ce fouillis doit sans doute d’ailleurs en rebuter certains, mais ça a bien fonctionné pour moi. J’ai trouvé au contraire cela très riche, peut-être même un peu trop.

Le film est vraiment à voir !

Les publications voisines

Post navigation

  • ça a l’air pas mal, vu la description ! Perso, depuis quelque temps je regarde plus de vieux films que les nouveautés, mais il faut reconnaitre que certains sont bons, à la fois dans les effets numériques, les interprétations et le scénario ! Et si en plus on trouve des messages engagés, c’est top niveau !

    • Comme je le disais c’est un peu trop flippant pour moi, mais j’ai vu en partie “Get out” avec Alex, qui m’en a surtout beaucoup parlé. Avec la qualité formelle de Nope, ça me donne envie de combattre mon appréhension et de voir également “Us”. :huhuchat: :horreur:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

:sourire: 
:clindoeil: 
:huhu: 
:bisou: 
:amitie: 
:mainbouche: 
:rire: 
:gene: 
:triste: 
:vomir: 
:huhuchat: 
:horreur: 
:chatlove: 
:coeur: 
:doigt: 
:merde: 
:ok: 
:narval: 
:mitochondrie: 
:croa: