MatooBlog

Pectus est quod disertos facit. ∼ Pédéblogueur depuis 2003 (178 av LLM).

A year in Normandie (David Hockney)

En visitant pour la seconde fois le génial musée de la Tapisserie de Bayeux, on a aussi visité cette petite expo bien sympathique et inattendue. Je ne savais pas que David Hockney avait passé le COVID dans sa maison vers Bayeux (et j’ai l’impression qu’il y vit depuis), et qu’il en avait profité pour créer une œuvre en résonnance avec la fameuse Tapisserie. Rien à voir pour la thématique puisqu’il a voulu représenter une année et les 4 saisons dans sa maison de campagne normande, mais c’est une incroyable œuvre plus longue encore que la tapisserie de Bayeux.

Elle est présentée là entière mais à l’échelle 1/2, et on peut voir toutes les techniques employées dans un reportage qui est diffusé dans la salle de cinéma juste à côté. On voit le peintre octogénaire peindre ses paysages avec un iPad, ou avec des techniques plus traditionnelles, et peu à peu assembler toutes ses visions familières au fil des saisons. Cela donne une bien belle image, et c’est marrant de la voir en face de la tapisserie de Bayeux, reconstituée à la même échelle pour l’occasion sur le mur d’en face.

Bon, ça ne vaut pas le spectacle incroyable de la tapisserie de mille ans trois étages au-dessous, mais c’était un chouette clin d’œil du peintre anglais.

Les publications voisines

Post navigation

  • Oh super j’aime tant les peintures de David HOCKNEY c’est formidable qu’il y ai eu une de ces oeuvres et qu’il continue à peindre est épatant!
    je me souviens de ces grandes peintures aux couleurs éblouissantes avec ces grandes piscines ou le bleu de cette dernière est à tomber par terre et son amant et ces amants soit au bord de la piscine ou en train de nager et ces coins de nature si plein de couleurs que j’aimerai rentrer dans la toile, ces couleurs expriment tant la vie .
    Le contraste avec la superbe tapisserie de Bayeux est étonnant.
    Il y a une culture gay si riche et intense que j’ aime profondément je pense à Pier Paolo Pasolini, Patrice Chéreau, Jean Genet , Fassbinder, Noureev , Franis Bacon l’ acteur Brat Davis” gay aussi ” que j’adore et sublime dans le si beau film de Fassbinder
    ” Querelle de Brest ” et caetera …
    Et pour la petite note d’humour du jour peut_ être que dans une autre vie et ou
    un univers parralléle je fus un mec artiste et gay de surcroit non mais sans déconner , hi hi hi
    Thanks Matoo

  • je connais les peintures de david hockney, il a le mérite de l’audace numérique, mais je préfère quand même la peinture traditionnelle. Peindre avec son ipad, je coince. La numérique tue toute trace d’authenticité artistique, de personnalité de l’oeuvre même si le résultat peut etre sensas.

    • Il y a tout de même le geste de l’artiste qui reste présent, même si c’est un geste de stylet à embout caoutchouteux sur une vitre, je trouve qu’on garde tout de même une relation analogique au-delà du numérique. Mais je suis d’accord avec toi, je reste aussi attaché à cette création qui est par défaut unique et non reproductible. :huhuchat:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

:sourire: 
:clindoeil: 
:huhu: 
:bisou: 
:amitie: 
:mainbouche: 
:rire: 
:gene: 
:triste: 
:vomir: 
:huhuchat: 
:horreur: 
:chatlove: 
:coeur: 
:doigt: 
:merde: 
:ok: 
:narval: 
:mitochondrie: 
:croa: